Wardin-Bastogne

Ward’in Rock &… Electro ! (03-04/09/2004)




01_
13K : deux vagues humaines... avant la tempête !

03
euh....

 

02
13K
Quand 13K devient Ghostbuster


05_
I am X

Ward’in Rock &… Electro ! (03-04/09/2004)
Un premier constat, quand on quitte Wardin, tard dans la nuit : on est loin des gros boeufs musicaux, festivals industriels se contentant de déverser leur viande prémâchée à un public amorphe. Rien de tout ça ici ! « Ici, ils en ont, monsieur » : on ne se contente pas de programmer ce qui marche déjà ailleurs. On sait ce qui marchera demain et on n’a pas peur de s’y risquer. Des milliers de personnes sont là, pour ça. Qui connaissait les Girls in Hawaï l’année passée à la même époque ? Et qui connaissait Sold Out il y a quelques mois, lorsque l’énorme flair wardinesque décida de les programmer en tête d’affiche du dimanche ?
Pas de doute, ils en ont, et pas que du nez…

 

Vendredi, la programmation était tournée vers le Néo-métal. Public jeune, festivalier et nombreux au rendez-vous, pour assister à une apparition surprise du chanteur de Kyo pendant le set de Pleymo. Les jeunes fans auront apprécié.
Le dimanche quant à lui voit famille, villageois, curieux et punk se rencontrer et se raconter. Ce jour du seigneur proposait une affiche plus éclectique : présentation du projet collectif Bypass, qui permet à un groupe par province belge de jouer un échantillon de ses créations ; réveil en fanfare dans la plaine bastognarde, par le groupe Ska punk, 13K : et remise au goût du jour du bon vieux pogo gaulois, brutal, désinhibant. Festif ! Le groupe Experience monte sur scène : texte empruntant au Hip hop et musique lorgnant vers Sonic Youth ou Shellac. La référence est lourde à porter. Le résultat riche à écouter.


09_
Charlotte et David, les increvables de Sold Out

Et puis… notre coup de cœur…. Sold Out. Marqué au fer rouge au creux de nos tympans, de nos yeux. Comment Charlotte, charmante et innocente jeune fille en apparence, peut-elle devenir un tel démon sur scène, une punk électronisée ? David ne quitte pas ses machines à bidouillages, et… bidouille. Déforme, déconstruit. Trois guests en surprise, avec un chanteur des Girls in Hawaï (Lio), le guitariste de Ghinzu (Greg) et celui de Gagarine (Calo). Le public prend le couple en pleine face. Le son est électrique, agressif et kitsch. Apocalyptique, mais diable que c’est bon !
On reviendra Ward’in, je te le promets, on reviendra !


10_
Un public de plus en plus nombreux au fil des éditions...

 

 


04_Experience, rock engagé et poésie dans le texte.

06
Il faisait chaud dans les maillots


07_
Mud Flow, une des étoiles montantes de la scène belge.


08_
San Remo, du collectif Bypass

 

 

Le guide des bonnes affaires en vente un euro dans les gîtes et les bureaux de S.I.
Levisa.be vous offre également des entrées gratuites dans les plus belles attractions des Ardennes



www.levisa.be

Mentionnez le n°de la photo et envoyez vos commentaires qui seront publiés dès réception.
Email: jml@ardennesmagazine.be.


kopp philippe-photo
reportage : Gilles Rion- 3-4 septembre 2004
Site web : http://www.wardinrock.be

Obtenir une photo originale
Transmettre vos commentaires