Ces ondes qui nous entourent
Par Francine Delvaux & Jean Marie Danze

Le téléphone cellulaire (GSM ) est de plus en plus présents autour de nous. L’implantation de pylônes destinés aux antennes relais de téléphonie suscite questionnement et inquiétude.
Les rayonnements émis sont-ils vraiment bénins pour la Santé humaine et animale ?

TOUS DES COBAYES ?

Les téléphones cellulaires, ou GSM, sont issus d’une technologie très récente. Il est encore trop tôt pour affirmer qu’ils ne présentent pas de risque pour la Santé. Les études scientifiques très contradictoires ne permettent effectivement pas de trancher quant à l’absence de risques liés à l’implantation d’antennes à proximité des habitations, des écoles, des hôpitaux, des lieux de travail mais aussi des lieux d'élevages. Humains et animaux sont à la même enseigne ! D’un coté, les études financées par les fabricants se montrent rassurantes, de l’autre, menées par des chercheurs scientifiques indépendants, elles concluent à l’existence d’un risque potentiel

 
Benoît Louppe

HYPERFREQUENCES OU MICRO-ONDES

Le Professeur Santini de l’Institut National des Sciences Appliquées à Lyon – France – et Jean Marie Danze, Consultant en Biophysique – Aywaille - ont publié une étude épidémiologique concernant les symptômes des riverains exposés aux champs d’antennes relais de téléphonie. Les risques en élevages bovins s’avèrent importants chez les animaux soumis continuellement aux pollutions émises par les antennes relais, des études scientifiques concernent aussi les animaux soumis au feu de radars. On constate : amaigrissement des animaux, réduction importante de la quantité de lait, avortements spontanés, veaux morts à la naissance…il est à remarquer que les troubles se rétablissent progressivement lorsqu’on transporte le bétail dans un lieu sain et apparaissent dès qu’il est à nouveau exposé aux hyperfréquences. Nombres d’élevages avicoles ont vu leur rendement diminuer, l’éclosion des œufs est compromise dans un environnement électromagnétique perturbant ( travaux de Madame le Professeur Bastide – Université de Montpellier – France).

ECHAUFFEMENT ANORMAL DU CERVEAU

70 à 80 % de l’énergie électromagnétique émise par le portable pénètre dans la tête de l’utilisateur. Cette pénétration est suffisante pour atteindre des structures telles que les méninges, le nerf optique, et l‘hypothalamus. Les portables, tout comme les antennes relais et les satellites, sont des émetteurs d’hyperfréquences, c’est à dire de micro-ondes. On sait que les micro-ondes provoquent un échauffement des tissus contenant de l’eau, c’est le principe même du four à micro-ondes. Le Professeur Kuster de l’Institut Polytechnique de Zurich – Suisse - a démontré que l’effet d’échauffement dû à l’antenne d’un téléphone portable pouvait avoir des effets destructeurs sur les cellules cérébrales jusqu'à 10 cm de pénétration.
Le Professeur Salford et ses collègues de l’Université de Lund – Suède – ont présenté une communication scientifique devant le Parlement Européen à Strasbourg. Le monde politique fut ainsi mis en garde contre l’effet des téléphones portables et des antennes relais.

LES MICRO-ONDES DANS LA MAISON

L’exposition à des hautes fréquences (micro-ondes) à l’intérieur des habitations provient des appareils suivants :

  • fours à micro-ondes non hermétiques
  • téléphones portables GSM dont l’intensité augmentent puisque la réception est atténuée par les murs et cloisons
  • téléphones portables de maison
  • appareils dépilation définitive utilisés en esthétique
  • babyphones
  • alarmes doubles technologie utilisant les hyperfréquences