..Monde d'Ailleurs...Maine

Maine Langues officielles:
Français - Anglais



XANADU n’est pas le paradis tropical que l’on pense ; le Maine, le plus grand des Etats de la Nouvelle Angleterre, Etat le plus nordique de l’Est des Etats-Unis a été ainsi dénommé et l’on doit d’ailleurs la citation « Connaissez-vous un endroit qui semble avoir été créé simplement pour donner du plaisir ? Eh bien tout l’Etat du Maine ressemble à un tel endroit » à Will Rogers, humoriste.
Avec peut-être Woody Woodpecker , à Frenchville, un petit village au grand Cœur, la francophonie du nouveau Monde vous accueille dans les traditions acadiennes du Nord, non loin du Québec.

Cet Etat américain se trouvant à la même latitude que la France surprit déjà les colons français à leur arrivée. Loin de se douter que l’Acadie ne jouissait pas du même climat tempéré l’hiver les assaillis par la masse d’air glaciale venue de l’Arctique.





Il va donc sans dire que le climat assez particulier (été de 15 à 25° « Celsius » hiver jusque – 32) de même que la position géographique près de l’océan et parsemé de lacs et de collines abruptes offre au Maine de nombreux attraits en toutes saisons. Température agréables l’été, de 127 à 279 cm de neige en moyenne l’hiver, couleurs automnales du véritable été indien et parterres de fleurs pittoresque au printemps, tout aspire à la quiétude des quatre saisons.



 

 

 



Peut-être connaissez-vous déjà le Maine par l’estomac, 1er producteur mondial de Myrtilles mais surtout vous y trouverez une véritable vulgarisation du homard.



Au carrefour du Monde le Maine cosmopolite parcellé de 6.000 lacs et étangs, irrigué de 50.000 kilomètres de rivières et torrents, entouré de quelques 3.000 îles, offre au touriste ses beautés naturelles, ports protégés, petites baies le long de 8.000 kilomètres de littoral sur une distance de 365 kilomètres à vol d’oiseau.



Voiliers et goélettes classés au Registre Historique prennent encore la mer pour naviguer le long des côtes mais l’intérieur pays légèrement plus chaud en été (jusque 32°) et ses rivières tumultueuses voit s’épanouir le rafting de plus en plus à la mode.


Forts et villages historiques, musées, festivals, ne lassent et le temps manque pour profiter de toutes ces merveilles même si les modernes hydravions nous amènent rapidement de place en place en nous faisant apercevoir un majestueux aigle chauve ou le souffle d’une baleine.


A l’automne du rêve le village accadien de Van Buren dans la vallée de la St Jean nous dit au revoir dans un français savoureux mélangé d’anglais.

 

 

 


Commentaires et Images: Nancy Marshall Communications, Charlene Williams, cwilliams@marshallpr.com
SOUS LES AUSPICES DE
L’Office du Tourisme du Maine – www.visitmaine.com
Nancy MASSE nacy.masse2@wanadoo.fr

 


 


29 janvier 2005
Chronique réalisée par Alexandre Siquet

Transmettre vos commentaires