..Monde d'Ailleurs.....Madagascar


Madagascar Langues officielles:
Malgache – Français

L’île-continent, à quelques encablures à l’ Est du Mozambique et de l’ Afrique, déjà l’ Océan Indien et ses îles paradisiaques aux paysages variés, sa faune et sa flore endémique, sa culture si particulière et ses richesses variées, tout invite à la découverte de cette terre d’ailleurs.

Un parfum d’ Ylang-Ylang ; vous connaissez ce titre de Bob Morane.
Cet étrange « arbre à l’envers » est cultivé à Madagascar pour les huiles essentielles extraites des ses fleurs et destinées à l’exportation pour la préparation des cosmétiques et parfums.
Comme la fleur au parfum envoûtant rendue célèbre par Henri Verne et dont les pétales de la fleur sont recueillis chaque jour à la main, aussi étrange que ça puisse paraître de par sa position géographique proche de l’Afrique, la population malgache serait originaire des îles du Pacifique.

Au moins 5 zones climatiques distinctes partant de l’humidité tropicale jusqu’au climat désertique se retrouvent mais en général le temps est sec des mois d’avril à octobre et chaud-humide durant la saison des pluies de janvier à mars.

La Grande Ile du Centre est qualifiée de sanctuaire de la Nature et montre une mosaïque de paysages et de climats qualifiés de Musée d’ Art Naturel Vivant.
Peuplée de 15 millions d’habitants, Madagascar dégage un parfum de sérénité traduit par les mille et une facettes de la tradition et qui explique peut être ce fameux sourire dont on a tant parlé.

18 lignages royaux dispersés sur toute l’ île traduisent les pratiques traditionnelles en exprimant en somme la richesse culturelle du pays dont les nombreuses facettes convergent toutes vers un Etre Suprème appelé « Zanahary » le Créateur, ou « Andriamanitra » le Seigneur Parfumé.

Les trésors de Dame Nature sont à Madagascar sous haute surveillance. Bien que la vanille originaire du Mexique soit cultivée et constitue une richesse, de nombreuses espèces d’ orchidées, de la flore et de la faune sont endémiques à l’île, c’est à dire limitée à l’endroit parfois très restreint et ne se retrouvant nulle part ailleurs.

95% des espèces de palmiers, 80% des plantes à fleurs, 95% des reptiles, 93% des primates et 98% des espèces de grenouilles
sont concernés.

Ces chiffres expliquent pourquoi Madagascar est classé parmi les treize pays de méga biodiversité planétaire.

95% des orchidées du monde entier se trouvent au Sud de l’ Océan Indien et sont représentées à Madagascar et aux Comores par 738 espèces environ appartenant à 57 genres dont 22 sont particuliers à l’ Ile.
(8) Certaines orchidées plantes leurs racines en pleine terre alors que la plupart développent des racines aériennes afin de s’accrocher aux arbres.

Les lémuriens, qui on fait la réputation de Madagascar font partie de la vie quotidienne.

Végétariens ou insectivores, on les nomme aussi « promisiens ».

La faune malgache est caractérisée par son fort taux d’endémisme et l’absence de grands fauves qui abondent pourtant de l’autre côté du Canal de Mozambique.
Les scientifiques ont comptabilisé quelque 100.000 espèces d’invertébrés parmi lesquels de nombreux phasmes, mantes religieuses, phalènes, mille-pattes, libellules et scarabées. Parmi les 3000 espèces de papillons, plus de 2000 sont endémiques. Parmi les 400 espèces d’araignées, la seule vraiment dangereuse est la bien-nommée veuve noire.


Les caméléons pourraient symboliser Madagascar au même titre que les lémuriens et deux tiers des espèces mondiales vivent sur la Grande Ile et leurs yeux se mouvant indépendamment ont fait dire aux malgaches qu’ils ont un œil tourné vers le passé et l’autre vers l’avenir.

Le Crocodile du Nil se concentre dans certaines régions comme le Nord-Ouest et le Canal des Pangalanes et 60 espèces de serpents ont été recensées, les plus imposantes étant le Do, un boa, et les pythons tandis que les grenouilles sont parmi les créatures les plus colorées de la Grande Ile. Plus de 150 espèces ont été recensées.
92% des espèces de poissons d’eau douce sont endémiques. Les récifs coralliens, deuxièmes plus grands du monde après ceux d’Australie, abritent une multitude de poissons multicolores et des espèces remarquables comme les raies mantas.

 



Chacun sait que le baobab est caractéristique à l’Afrique.
Ce qu’on ignore le plus souvent, c’est que le continent ne connaît qu’une seule espèce tandis qu’il symbolise aussi Madagascar qui en compte 7 espèces dont certains spécimens dépasseraient 1000 ans d’âge.
Comme nombres d’ autres arbres malgaches, le baobab connaît une multitudes d’usages. Ses feuilles et ses fruits se consomment bouillis et permettent de fabriquer de l’huile, son écorce sert à confectionner des cordes et à bâtir des maisons; quant à la sève, elle rentre dans la préparation du papier. Les troncs peuvent contenir des milliers de litres d’eau, tenant lieu de véritables réservoirs.




Les poissons pélagiques tels l’espadons, le marlin et le barracuda font la joie des amateurs de pêche au gros. A Nosy Be se rencontrent le plus grand poisson du monde, le requin-baleine, et – avec un peu de chance – le plus vieux, le coelacanthe.
Les ornithologues seront intéressés par plusieurs espèces dont les Couas des forêts humides orientales. Le Coua géant se rencontre lui plus volontiers dans le Sud et se déplace au sol tandis que le plus bel oiseau de l’île, le Couas huppé est plus fréquent dans les forêts sèches de l’ Ouest.
Parmi les autres espèces remarquables, citons le perroquet noir, la perruche verte, le Fody rouge ou encore le gobe-mouche du paradis et dans les 20 espèces de rapaces, figurent le magnifique serpentaire, le hibou rouge et le Pygargue de Madagascar cousin de l’aigle américain à tête blanche qui n’existeraient plus que par une quarantaine d’individus.

Le Fosa, avec ses allures de puma, est le plus grand des carnivores malgaches. 5 espèces de mangoustes sont endémiques mais les joyaux de la faune malgache restent les lémuriens aux grands yeux facilitant la vision nocturne.
(18)Commentaires et Images: Service Economique et Commercial de l’Ambassade de Madagascar à Bruxelles, Mr Solofo RAZAFITRIMO –

http://www.ambassademadagascar.be/.
SOUS LES AUSPICES DE Son Excellence Monsieur
l’ Ambassadeur Jean Omer BERIZIKY

 


29 janvier 2005
Chronique réalisée par Alexandre Siquet

Transmettre vos commentaires