octobre 2006
Transmettre vos commentaires

 


Votre message est mis en ligne quotidiennement dans le courrier des lecteurs du mois en cours
Vérifiez svp ou renvoyez s'il n'est pas publié


Le µ 730, ultra plat et grand écran LCD 7,6cm

30 octobre 2006

Avec un écran LCD encore plus grand de 7,6cm, le µ 730 offre un niveau de confort rarement atteint. Les dimensions généreuses de son écran transforment le cadrage en véritable plaisir et permettent de visionner le résultat avec plusieurs personnes en même temps. Mais la taille de l’écran n’est pas le seul attrait de cet appareil. Son boîtier élégant, tout temps* est également extrêmement plat. Ses 7,1 millions de pixels et son zoom 3x permettent une grande souplesse pour la prise de vue. De plus, comme l’ensemble des appareils de la gamme µ, le µ 730 intègre la technologie BrightCapture (développée par Olympus) pour obtenir des résultats surprenants même lorsque les conditions de lumière sont très faibles. En augmentant le contraste sur l’écran LCD et en augmentant la valeur de la sensibilité, la photographie devient possible même dans la pénombre. Cette technologie qui a fait ses preuves est désormais disponible en mode vidéo. Enfin, le µ 730 est parfaitement utilisable dans le noir grâce à ses boutons rétro éclairés.

Le µ-730 réussit le pari d’associer un très grand écran de 7,6cm et un design ultra plat (21mm). Derrière ce boîtier métal élégant et tout temps* se cachent 7,1 millions de pixels pour des résultats riches en détails, et un zoom optique 3x de haute qualité (équivalent 38-114mm en 35mm).

En utilisant la technologie BrightCapture, la performance devient remarquable en conditions de faible lumière. La sensibilité peut être poussée jusqu’à 1600 ISO pour obtenir des photos lumineuses et naturelles, sans avoir recours au flash. De plus, cette technologie accroît le niveau de luminosité de l’écran LCD jusqu’à 4x pour faciliter le cadrage. Désormais, la technologie BrightCapture est également disponible en mode vidéo avec son.

Les boutons rétro éclairés s’ajoutent aux capacités proposées par le µ 730 pour s’adapter à la pénombre. Un capteur mesure les conditions de lumière ambiante et éclaire automatiquement les boutons lorsque cela est nécessaire.
Pour des images toujours nettes, l’appareil inclus un mode de stabilisation d’image numérique. Le µ-730 est également doté de la nouvelle fonction « Perfect Fix » pour corriger automatiquement les imperfections telles que les flous, contre-jours et yeux rouges.

Le µ 730 est particulièrement simple à utiliser, et sa fonction « Guide » explique sur l’écran LCD les différents réglages de l’appareil pour les rendre compréhensible par tous. De plus, le menu, le manuel et le logiciel sont disponibles en 25 langues au total, ce qui permet à cet appareil d’être compris dans plus de 39 pays européens ! Les utilisateurs peuvent choisir de stocker leurs données soit dans la mémoire interne soit sur une carte xD-Picture.

Avec le µ 730 ultra-plat, Olympus livre un appareil élégant et compact alliant performances et beauté. Cet appareil sera disponible à partir d’Octobre 2006.
Olympus µ 730 – principales caractéristiques :
Boîtier métal tout temps*
Ecran LCD 7,6cm/3” (avec 230.000 pixels)
7,1 millions de pixels
Zoom optique 3x (équivalent 38-114mm en 35mm), 1:3,5-5,0
Technologie BrightCapture pour réaliser de belles photos même dans la pénombre – disponible également en mode vidéo avec son (640x480 pixels à 30 im/s)
Boutons rétro éclairés
Stabilisation d’image numérique
20 modes scène (ex : Sports, Plage&Neige, Bougie) et mode Auto
Fonction Guide
Bouton « Perfect Fix » pour la correction automatique du flou, des contre-jours et des yeux rouges.
Mémoire interne et slot carte xD-Picture
Menu multilingue en 10 langues (Allemand, Anglais, Français, Espagnol, Italien, Russe, Danois, Hollandais, Polonais, Tchèque) plus possibilité de télécharger 15 langues supplémentaires sur internet.
Fourni avec le logiciel Olympus Master, la batterie lithium LI-42B et le chargeur Li-40C
Tout temps conforme à la norme IEC standard publication 529 IPX4

Visitez également www.olympus.be!


Le 28/10/06 13:30, « Laura BERTEST » <laura.bertest@gmail.com> a écrit :

Du Benin dans la zone afrique au Canada

Bonjour
 
Moi c'est Laura BERTEST.Jje suis de quarantaine et je vis au Canada
particulièrement au Quebec.  je suis dans la médécine et mon époux dans
l'entreprise . Mes enfants ont respectivement 10 et 13 ans , nous vivons ensemble , notre plus grand désir est de correspondre avec les africains pour
partager nos plaisirs non seulement avoir des renseignements sur
l'Afrique à savoir les coutumes , les moeurs, ...Aussi mon mari est
actuellement au Benin dans la zone afrique pour un recrutement dans tout les
domaines d'activité pour leurs entreprise ici au Canada. ils le font à
travers chaque pays africain mais leur siège annexe se trouve au BENIN là où
tous les dossiers des autres pays viennent. Bon c'est un bref parti je
ne sais pas si tu éprouves le plaisir de faire parti en tout cas pour
chaque pays africain ils ont besoin de 5 personnes .
 
 bon je te laisserai plus d'nfos au prochain message , parle moi de
toi de ton pays de ta vie aussi


Message d'une aveugle

<<Le service bruxellois francophone des personnes handicapées se base
aujourd'hui sur le décret du 25 février 2000. Ce décret n'accorde pas
d'intervention pour du matériel informatique si ce n'est quand il est
destiné à l'intégration au travail ou aux études en réseau dit
'normal'.
Tout comme Jessica Van Hooren, je considère qu'un adolescent s'intègre
également en 2006 via le puissant média qu'est Internet. Pouvoir lire
ses mails, pouvoir chatter librement, pouvoir consulter des pages Web
doit également être accessible aux personnes ayant un handicap visuel
car cela fait partie de l'intégration sociale.
Pour cela je soutiens la campagne menée par Jessica van Hooren afin
que votre gouvernement fasse amender ledit décret et que la notion
d'intégration sociale soit élargie.>>

Ce n'est pas un courrier en chaîne, je la connais aussi personnellement.
Si vous pouviez écrire une petite lettre et faire passer, ce serait sympa.

Ne vous privez pas de quelques instants de plaisir en écoutant la
chanson du powerpoint....

Merci!

David

http://www.elhoim.be/Jessica_a_Mme_Huytebroeck.pps
http://www.elhoim.be/Lettre_ouverte_Ministre_Huytebroeck.doc
http://www.elhoim.be/Lettre_type_a_Mme_Huytebroeck.doc


Esch-sur-Alzette :
NICK OLIVERI AND THE MONDO GENERATOR, VERSUS YOU
Nick Oliveri n’est pas homme à se laisser abattre. A peine était-il viré avec perte et fracas de son précédent groupe Queens Of the Stone Age que le frapadingue bassiste rebondissait sur un nouveau projet, Mondo Generator, entouré des membres d’un de ses précédents combos, Kyuss. Au punk cradingue et rock’n roll classique des QOTSA, Oliveri rajoute dorénavant une couche en vertu de laquelle aucune pitié ne sera accordée à l’auditeur. Car Mondo Generator vise clairement l’exutoire. Le diable s’est emparé du punk : ça voltige, ça valdingue, et ça largue tout par dessus bord. Le son noisy, l’attitude, la gestuelle, la dépense d’énergie non calculée, tout y est. Sans oublier les riffs tourbillonnants et le groove de la fugue. Inventive, ravageuse, épurée de tous effets, la formation aguerrie du sieur Oliveri n’est sans commune mesure avec les néo-poseurs du punk rock. D’autant que leurs prestations sont exemplaires et particulièrement convaincantes. Un must.
Samedi 4 novembre à 21h à la Kulturfabrik. 166, rue de Luxembourg L-4221 Esch-sur-Alzette, Luxembourg. Rens. +352 55 44 93 1 (Pré-ventes : 16 euros, Sur Place : 18 euros)


A ne pas rater ce jeudi soir à 22H05, une émission radio sur la Première,  consacrée à l’ouverture de « La S Grand Atelier », le nouvel espace d’expo et de résidence d’artistes du CEC la Hesse à Vielsalm.
50 minutes d’interviews et de reportage…
Bonne écoute ! et au plaisir de vous accueillir dans notre lieu !!
L’équipe du CEC La Hesse
PS : l’émission peut être aussi écoutée sur le site web de la RTBF : www.rtbf.be <http://www.rtbf.be/>
 De : Thierry Genicot [mailto:silence.sprl@skynet.be]
Envoyé : lundi 23 octobre 2006 13:43


Innovation en province de Luxembourg
A Libramont : Obtenir le diplôme primaire l’âge adulte avec le chef d'oeuvre…

Le chef d’oeuvre consiste en un travail écrit dont le thème est choisi librement.
3 jours par semaine de novembre 2006 à juin 2007
Formation gratuite pour les demandeurs d’emploi en partenariat avec l’IEPS (promotion sociale Libramont) avec le soutien et en partenariat de Forem Conseil. Pour en savoir plus : 0800/99139 (numéro gratuit)
A Bastogne: Je veux suivre une formation mais ça coince au test…Le lundi de 13h00 à 16h00 (durée de la formation selon le projet). Ce module (3 heures par semaine), vous permet de préparer votre test d’entrée. Ce module permet également de préparer tout autre projet de formation ou de recherche d’emploi qui nécessite une préparation en lecture, écriture, calcul. En collaboration avec l’ILLEPS (promotion sociale Vielsalm, Bastogne) avec le soutien et en partenariat de Forem Conseil. Pour en savoir plus : 0800/99139 (numéro gratuit)
Les visuels sont disponibles sur www.lire-et-ecrire-luxembourg.be


Nature & Progrès publie avec les Presses Namuroises un ouvrage de référence unique en son genre : Du potager de survie au jardin solidaire : Approche historique et sociologique Par Philippe Delwiche
Le jardinage suscite depuis quelques années un engouement croissant. Mais il n’a pas toujours été ce qu’il est aujourd’hui. A la demande de Nature & Progrès, Philippe Delwiche, vice-président de l’association, s’est concentré avec passion sur le destin du jardin potager. Un livre unique, fortement documenté et riche en références, pour ouvrir les yeux sur notre propre histoire, et peut-être, apprendre à mieux construire notre avenir ...
Bien qu’il suscite un intérêt grandissant, le jardin potager est un sujet rarement abordé, si l’on omet les études consacrées aux grandioses jardins princiers ou maraîchers. Ces derniers sont volontairement omis dans ce livre, qui se concentre sur le jardin potager individuel en Europe.

Passant du statut de pur moyen de subsistance à celui d’affirmation d’un statut social, voire de pourvoyeur de produits rares, le jardin potager a toujours permis à ceux qui l’ont cultivé d’améliorer leur quotidien, voire de sortir de la précarité. On peut donc prendre conscience, en jardinant, de la nature profondément culturelle de notre alimentation.

Un important chapitre de ce livre, consacré à l’histoire des plantes et aux péripéties qui ont permis leur arrivée chez nous, ainsi qu’ à l’envie et aux peurs qu’elles ont suscité avant de faire partie intégrante de nos menus quotidiens, montre à quel point les réalités sociales, environnementales et économiques des diverses époques du passé peuvent être appréhendées au travers de l’histoire du jardinage.
Si nous sommes ce que nous mangeons, ce que nous mangeons est aussi le legs des innombrables générations qui ont vécu avant nous. Et que sera l’alimentation des hommes qui viendront après nous? Car nos goûts et nos besoins changent en permanence. Hier, nos ancêtres avaient besoin d’une nourriture riche pour compenser les pertes d’énergies dues aux durs travaux manuels. Aujourd’hui, nos besoins en calories sont nettement moindres, dans nos pays du moins ; nous disposons de viande en abondance et de sucres en excès. Maintes maladies modernes leurs sont dus : obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, etc.

Et si les leçons du passé nous apprenaient à mieux construire notre avenir alimentaire ?

Du potager de survie au jardin solidaire. Approche sociologique et historique, Philippe Delwiche, Nature et Progrès - Editions namuroises, 2006 – Isbn : 2-930378-36-01, 256 pages, ill. en N/B, 18x24, prix de vente : 23 euros

Disponible chez Nature & Progrès, en librairie ou aux Presses Universitaires de Namur, Rempart de la Vierge 13, B-5000 Namur - Belgique - pun@fundp.ac.be
tel. 081/72 48 84 - fax. 081/72 49 12


Bonjour,
           Par le présent courriel,je veux m'informer si Ardennes Magasine va publier d'autres grilles de mots croisés. J'aime bien cette formule  de compléter une grille plus corsée avec un échancier déterminé.Les grilles de M.D.Voué ne sont pas toujours faciles,mais c'est un défi de les compléter et de se casser la tête. La formule du championnat est aussi très intéressante.C'est un bon stress intellectuel.Je vous laisse sur ces propos. Merci de l'attention que vous porterez à mon courriel.Agréez mes salutations distinguées.
                                                                                                 Émilien Mathieu
                                                                                                 Chicoutimi (Québec)

C'est prévu. Mais c'est une question de temps. Nous avons reçu une nouvelle grille de Daniel Voué qui sera prochainement en ligne.

A+
JM Lesage


 

Ce dimanche 15 octobre 2006, le parc des Topiaires de Durbuy a accueilli le rétro motor club de Spa.
C’est le président du club, Monsieur Pierre Gabriel épaulé de son épouse qui est à l’origine de ce projet.
Nous avons eu l’honneur d’accueillir pas moins de 180 personnes qui ont déambulé dans les allées du parc des Topiaires.
Les nombreux promeneurs de ce dimanche ont pu admirer une nonantaine de voitures anciennes garées le long du parc.
Arrivés au Parc des Topiaires les membres du club ont reçu un apéritif offert par Mr Gabriel et son épouse. Après cette petite mise ne bouche, ils ont profité d’une assiette ardennaise et d’un bon verre de vin.
Cette journée fut couronnée de succès grâce au temps exceptionnel dont nous avons bénéficié ce dimanche.
Un tout grand merci à Monsieur et Madame Gabriel qui, avec leur sourire ont fait de cette journée un merveilleux souvenir tant pour les membres du club que pour le personnel des Topiaires.
L’équipe du parc des Topiaires


Une petite révolution dans l'art de la justice

Vous comptez-vous parmi les milliers de victimes d'accidents du travail ou de la route, les malades chroniques ou non, les victimes d'un viol ou de brutalités, d'une agression, de harcèlement ou de mauvais traitements ?

Alors, ceci vous intéresse au plus haut point !

Afin d'atténuer l'agitation sociale, la société a très sagement mis en place des organisations de conciliation et d'arbitrage chargées d'applanir les conflits et de résoudre les litiges. Ce que d'ailleurs font généralement très bien la plupart des services de médiation. Toutefois, ces derniers n'ont qu'un rôle non contraignant, en ce qui concerne le domaine des dédommagements.

Aucun secteur n'est épargné. Les victimes sont confrontées à des assurances privées ou publiques qui rognent les compensations éventuelles, en traitant le plus souvent avec des assurances de défense en en justice émanant des mêmes milieux et dont les intérêts sont trop peu distincts. Une formule qui se trransforme trop généralement en marchandages financiers dont la santé de la victime et ses facultés sont atteines se sent trop aisément exclue. Victime trop rarement informée médicalement pour connaître et protéger efficacement ses intérêts présents et surtout futurs.

Des expertises souvent d'une dizaine de minutes qui détermineront l'avenir d'un être humain!

Quel accidenté de la route ou du travail peut prétendre que son rétablissement s'effectuera sans séquelles physiques, voire neurologiques, dans un laps de temps difficilement évaluable? Parfois longtemps après sa mise à la retraite! Quel est l'impact dans la recherche des responsabilités ou pour ce qui concerne une assurance hospitalisation? Entre autres dans les cas de maladies génétiques, chroniques, transmissibles ou par intoxications diverses entraînant la destruction d'organes vitaux ? Quelle est la probabilité de voir s'aggraver un handicap réclamant toujours des soins accrus? Quels traumatismes irréversibles subiront les victimes d'une agression, un viol, un harcèlement ou des multiples formes de maltraitances qu'ignorent toujours nos lois et notre justice ? Des conditions qui perturberont définitivement la santé, la vie affective et la carrière professionnelle des victimes et de leur famille !

Voilà des éléments d'expertises bien rarement pris en considération par les assurances privées...et sociales et par voie de conséquence par la justice pour statuer sur l'évaluation ou l'aggravation d'un dommage.

Avec la collaboration de plusieurs sommités universitaires, l'association APIA asbl dont l'indétendance n'est plus à démontrer a pu, à force de ténacité, réunir un panel de quatorze médecins légistes et neuropsychiatres - peut-être plus demain - assermentés, agréés par la justice, licenciés en contre-extertises de recours et indépendants permettant de formuler des conclusions objectives pour l'examen de cas évidemment non simulés. C'est en toute confidentialité que APIA orientera gratuitement - comme d'habitude - les personnes ayant un doute ou s'estimant victimes de discrimination.

Comme d'habitude: renseignements sans engagement auprès de

APIA asbl 13 rue des Eglantiers 4460 Grâce-Hollogne Tél.04/250.43.31.

Pour des raisons de confidentialité, aucune information ne pourra être communiquée par Internet.

Cordialement à votre disposition,

Robert Balsaux, président de l'APIA asbl et de SOS gardes-malades.


Vous chercher un menuisier ébéniste ?

Cher amis,
Si vous chercher un menuisier ébéniste afin de réaliser des petits travaux dans votre maison, fabriquer un meuble unique, etc. .Je vous recommande Alexandre Georges! Qui est Alexandre ?
Un garçon super sympa diplômé en menuiserie qui par un malheureux accident ne peux s'engager dans la vie active pour le moment. Sans ressources et devant subir une opération à la main dans les prochains mois il est à votre disposition pour tous travaux du bois. N'hésiter pas à lui faire appel. Par e-mail à georgy017@hotmail.com
Jean-Claude Maret


Gonflés les pollueurs !

Quand les membres de l’Union des Pêcheurs de l’Ourthe et de l’Amblève (UPOA) ont cherché, dans des ruisseaux isolés de la région, des truites reliques, ils ont découvert dans le ruisseau de Longuègne (Chambralles-commune d’Aywaille) un « nid », ou plutôt un stock, de pneus de toutes sortes.

Même usé, un pneu ça roule ! Quoi de plus simple donc, pour s’en débarrasser, que de les lancer dans le petit vallon situé en aval de l’ancienne décharge de Septroux. Gonflés les pollueurs !

Sur l’idée de Monsieur Godinas, agent de la DNF :« pourquoi ne pas sortir ces boudins de là à l’occasion de l’opération « communes et rivières propres » initiée par le Contrat de rivière (zone Intradel) et co-organisée depuis trois ans avec la commune » ? C’était en effet l’occasion idéale de débarrasser ce ruisseau frayère, pas plus large qu’un à deux mètres, de ces reliques.

Un accord est vite conclu : l’UPOA payait, avec l’aide du Fonds piscicole, le débardeur et l’Administration communale se chargeait de l’enlèvement et du recyclage.
Pour la main-d’?uvre, on pouvait compter sur au moins 6 personnes de l’UPOA, sur Pierre Godinas et sur 6 ouvriers communaux. Les femmes ne faisant pas le poids face aux roues de tracteurs, Bénédicte Laurent (éco-conseillère) et moi-même, nous ne pouvions qu’encourager la troupe et faire les photos !

Le jour J, arrivées sur place, nous pensions trouver un ou deux « nids » de pneumatiques, mais nous étions loin du compte, ils y en avait des dizaines d’autres éparpillés dans le talus, soit des centaines de pneus. La vision était incroyable, nous apercevions des hommes sortir du sous-bois, un pneu au bout d’un crochet, à une cadence impressionnante. On se demandait quand ce ballet allait s’arrêter !
Ce 2 mai, le travail se faisait et se faisait bien ! Et il n’était pas facile. Il n’y avait pas là que des bandages de 2CV ou de motos, aisés à déplacer, mais aussi des « castards » d’un mètre cinquante de diamètre qu’il fallait dégager des ronces et des branchages.

Mais comme l’a si bien dit Monsieur Servais : « rien de tel que des bénévoles qui s’y mettent ». Dans l’après-midi, tous les pneus étaient rassemblés. C’était surréaliste, ces amas de carcasses noires qui contrastaient avec le vert tendre du printemps qui, enfin, se manifestait.

C’est ensuite la machine, et non l’homme, qui a fait défaut ! La débardeuse est « tombée malade » et il a fallu attendre l’arrivée d’une nouvelle. Monsieur Godinas n’a pas laissé les tas se rendormir sous la végétation, il a fait tous les relais nécessaires pour que le 24 août, le débardeur puisse récupérer tous les pneus pour les ramener vers la route où l’attendaient les camions de la commune. Imaginer plusieurs centaines de pneus …, 6 à 7 camions-bennes …, chacun de +/- 3 tonnes …

Je m’arrête là, vous avez compris : « Chapeau Messieurs !»

J. Servais (UPOA) et C. Heinesch (Contrat de rivière Amblève)
Photos : Commune d’Aywaille et CRA.


Le 9/10/06 17:18, « Beatrice & Patrice » <info@naussac.com> a écrit :

Bonjour,

 Suite au passage de nombreux Sportifs dans notre région, c’est avec plaisir que nous vous proposons les circuits vélo de route et VTT à découvrir.
La Lozère, site Naturel encore vierge et sauvage. Air pur et paysages somptueux ;
Circuits vallonnés et peu fréquentés par les automobilistes et les Touristes !
De quoi satisfaire les clubs ou associations de vélo en quête de nouveaux horizons !

 Voir les circuits « vélo route » :
 http://www.naussac.com/circuits-velo-route.htm <http://naussac.com/rando-en-lozere.htm>

Voir les circuits « VTT ou randonnées Pedestres » :
 http://www.naussac.com/circuits-randonnees.htm <http://naussac.com/rando-en-lozere.htm>

 Spécialisé dans l’accueil de groupes de sportifs (hébergement tout confort – Restauration  pour sportifs – local pour les vélos & matériels), Les Terrasses du lac de Naussac, situé directement en bordure du magnifique Lac de Naussac (1050 ha), vous attendent pour vos sorties clubs 2007 !

 N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez davantage de renseignements.
D'avance, nous vous remercions.
A très bientôt
Béatrice & Patrice
Les Terrasses du lac de Naussac
48300 LANGOGNE - France
Tél : +33- (0) 4 66 69 29 62
E-Mail : info@naussac.com

Visitez notre site en appuyant ICI <http://www.aspiweb.com/cgi-bin/_aspi_tra.php?ia=2877&icl=knmAbsefooftnbhb{jof.cf&ib=061007-vtt-fr-be-ch_20061009_171319&trackback=http://www.aalway.com/cgi-bin/&amp;pg=%20http://www.naussac.com/&amp;ret=jogpAobvttbd.dpn>

 Si ce message vous a importuné, nous nous en excusons. Vous pouvez vous désabonner en cliquant sur ce lien, ICI <mailto:zouagui@club-internet.fr?subject=remove>  , de sorte que, vous ne recevrez plus nos informations « Sportives ». Merci pour votre attention.
Béatrice & Patrice


Festival de Cannes
Un artiste belge sur le podium

Cannes, connu pour son festival de cinéma, possède aussi un festival de la magie qui s’est déroulé fin septembre.
Des artistes de l’art magique venus de toute l’Europe se sont confrontés lors d’un concours qui réunissait les meilleurs de leur catégorie.
Jacques ALBERT, ventriloque-magicien international, qui travaille depuis plusieurs années en cabaret à Paris au « César Palace » et au « Don Camilo » s’y est particulièrement distingué en remportant un 2ème prix toutes catégories confondues.
Son numéro de ventriloquie a charmé les membres du jury et le public qui a ri et applaudi aux jeux de mots subtiles de Lady la renarde.



Concert « Mozart en variations » : Notes et anecdotes

par Mathieu Michel et Pascal Pfeiffer
Samedi 21 octobre à partir de 20h00 à la Bibliothèque publique de Vielsalm
Rue de l’Hôtel de ville n°9, Réservation souhaitée au 080/21 70 45

Duo orchestral contemporain composé de Mathieu Michel et Pascal Peiffer.

Deux cents cinquante ans après sa mort, Mozart nous a laissé un héritage incommensurable. Durant sa courte vie, il a écrit 626 ?uvres dont la première à l’âge de 5 ans. A l’instar de Shakespeare pour le théâtre, on ne peut parler de musique classique voire contemporaine sans citer son nom. Artiste universel, son génie se caractérise par la limpidité de ses compositions. En effet, il est facile d’apprécier sa musique. Explorant tous les genres musicaux de son époque, il a inspiré et inspire toujours toutes formes artistiques quelles qu’elles soient.Dans le cadre l’année « Mozart », la bibliothèque publique de Vielsalm vous propose la redécouverte d’une partie de l’eouvre du célèbre compositeur autrichien.Celles-ci seront interprétées par deux artistes de la communauté française Mathieu Michel et Pascal Peiffer qui relèveront le défi de sensibiliser le public salmien à la musique classique.
Ce duo mettra l’accent sur une approche didactique du répertoire de la pop star de la musique baroque.

Les interprètes

Mathieu MICHEL Violoniste
Diplôme supérieur de violon et de musique de chambre avec distinction, Il a étudié à la hoogeschool de Maastricht et au Conservatoire Supérieur de Musique de Liège, Il s’est perfectionné auprès des Maîtres André Gertler, Nilla Pierrou, Richard Piéta.
Il est professeur de violon, d’ensemble vocal et instrumental dans les Académies de Musique d’Eupen et de Welkenraedt, et Directeur musical de la chorale St. Cécile de Bellevaux.
Actuellement Concertmeister de l’Euro-Symphony Orchestra, membre du quatuor Grétry et soliste au sein de l’ensemble à corde « Louis Poulet », il se produit tant en en Belgique qu’à l’étranger, il a donné des concerts en France, Allemagne, Hollande, Espagne, Turquie, Japon…
Il joue aussi régulièrement avec Pascal Peiffer son complice de longue date et aborde avec aisance tant le répertoire classique que la variété, voire la musique Rock…

Pascal PEIFFER, Pianiste
En 1986, il obtient au piano la Médaille du Gouvernement ainsi que la Médaille de la Ville de Malmedy . En 1985, il est Premier Lauréat du Concours Kiwanis. Il est également Lauréat du Concours National de Musique du Crédit Communal en 1992. En 1997, le Rotary lui décerne le Prix de la fondation Capelle.
Au Conservatoire Royal de Liège, il a obtenu sept brillants Premiers prix (Direction d’orchestre, piano, musique de chambre, harmonie écrite, harmonie pratique, solfège, accompagnement) ainsi que le Diplôme Supérieur de piano à l'unanimité avec distinction dans la classe de Juliette LONGREE-POUMAY.

En 1994 que Pascal PEIFFER eut l’idée de créer son propre orchestre sous le nom d’Euro Symphonic Orchestra pour lequel le succès fut immédiat.
L'O.P.E.B. a été très vite reconnu par le monde musical belge. Il a été invité à ouvrir le Festival de Wallonie en 1996 et a représenté la Belgique au Festival International d’Orchestre « Musica in Irpinia » à Naples.
Cet ensemble se produit actuellement sur les plus belles scènes de Belgique (Bruxelles, Liège, Gand, Ostende, Genk,…).
Cet ensemble a participé à de nombreux enregistrements et a accompagné le Jeune Ballet de Liège et des solistes internationaux dont, Francis Orval, Laure Delcampe, Sophie Karthauser, Alain Gabriel, Jeff Bodart, Andréa BOCELLI, Ray CHARLES, PATRICIA KAAS, PHILIPPE LAFONTAINE, MAURANE, VERONIQUE SANSON, MICHEL FUGAIN, I MUVRINI, …

Depuis 1988, Pascal Peiffer est professeur de piano et d’écriture musicale à l'Académie de Malmedy et se produit régulièrement en Belgique et à l'étranger (Portugal, Turquie, France, Luxembourg, Allemagne,...) en tant que pianiste et chef d’orchestre.

Le compositeur
Wolfgang Amadeus Mozart est né le 27 janvier 1756 à Salzbourg. Il révèle des dons prodigieux pour la musique dès l'âge de trois ans et écrit ses premières compositions dès l'âge de cinq ans. Dès lors son existence est occupée par de nombreux voyages dans toute l'Europe et consacrée sans cesse à la composition. A l'âge de 11 il écrit son premier opéra (Apollo et Hyacinthus). De 1769 à 1773, Mozart se rend régulièrement en Italie pour y étudier l'opéra, forme musicale dans laquelle il excellera, "Les Noces de Figaro", "Don Giovanni" ou "La Flûte Enchantée" en sont quelques exemple parmi les plus connus. En 1781 il se fixe à Vienne et épouse Constance Weber l'année suivante. Ensemble ils auront six enfant, dont deux seulement vivront au delà de la petite enfance. En 1784, Mozart entre dans la franc-maçonnerie, et gravit rapidement les échelons pour devenir Maître en avril 1785. Il écrit de nombreuses ?uvres pour ses frères maçons, dont la "Maurerische Trauermusik" (musique funèbre maçonnique).
Durant les dernières années de sa vie, Mozart est malade, et chroniquement endetté malgré ses nombreux succès, très bien rétribués, car il mène grand train de vie. Il compose beaucoup : sonates, concertos, symphonie, opéras, quasiment que des chefs d'?uvre. En 1790 le nouvel empereur, Leopold II qui n'aime ni les francs maçons ni Mozart, celui ci se retrouve en disgrâce. Mozart meurt à Vienne l'année suivante, le 5 décembre 1791, dans une indifférence quasi générale. Quelques décennies après sa mort un catalogue chronologique quasi-exhaustif inventoriant ses compositions (plus de 600 oeuvres) permet d'imaginer la somme de travail fourni par ce compositeur hors pair.Texte recueilli sur www.stars-celebrites.com

Infos pratiques :
Concert le samedi 21 octobre 2006 à partir de 20h00
Bibliothèque publique de Vielsalm
Rue de l’Hôtel de ville n°9
Réservation souhaitée au 080/ 21 70 45
Préventes : 8 euros
Sur place : 10 euros
Entrée libre pour les moins de 16 ans



Finances et justice: médaille d'or!.

De l'incurie, bien sûr! Ni D. Reynders ni L. Onkelinckx n'ont convaincu lorsqu'ils ont essayé, bien maladroitement, de justifier soit des bévues, soit des errements dans la gestion de leur ministère. Le trou budgétaire fera ramer la prochaine équipe gouvernementale, mais aussi et surtout les citoyens, par négligence du ministre, responsable de ses commettants.
Les libérations d'individus peu recommandables, même si une loi est invoquée, manquent tout simplement de bon sens! Ce sont les victimes de ces malfaiteurs qui doivent sauter de joie! La ministre a toujours la possibilité de s'opposer à des libérations intempestives et aurait pu demander un moratoire à ce sujet. Mais elle a préféré faire confiance à des "spécialistes". Belle façon de mépriser les gens qui ont souffert et souffrent encore!
Et on s'étonnera que la cote de l'extrême droite est en hausse!

Dégué


L'extrême droite.

Parlons-en! Sans être connus du grand public, les candidats extrémistes s'attirent la faveur d'un certain nombre d'électeurs, dans les villes surtout, parce que les élus des partis dits démocratiques veulent imposer leurs vues à ceux qui les ont élus, veulent les "éduquer" et ne perçoivent pas la réalité du terrain. Ils se légitiment de leur élection pour vouloir dicter à la population ce qu'ils pensent être bon pour le pays ou la région, pour la masse. Si nos représentants minimisent ou banalisent des comportements comme ceux que l'on vient de connaître suite au décès suspect d'un jeune de 25 ans, "d'origine étrangère au lourd passé judiciaire" (entendu au journal radio de la rtbf 2), les victimes des actes de violence n'hésiteront pas beaucoup devant leur bulletin de vote. Il serait grand temps que certains "étrangers connus des services de police" (toujours la même radio) apprennent que notre pays est un pays démocratique, de droit, et qu'une enquête doit définir ce qui s'est réellement passé. S'ils veulent manifester leur mécontentement, ils ont le droit de le faire ... dans le calme. Pas en saccageant aveuglément des biens publics ou privés; le commun des mortels n'est pas responsable de ce qui s'est passé ce jour-là. Ce n'est pas non plus en mettant en première ligne des éducateurs de rue débordés que l'on résoudra le problème. Il faut agir, sévir et au besoin expulser les trublions qui sèment et sèmeront la pagaille pour un oui ou pour un non dans la maison Belgique, quitte à leur retirer leur nationalité belge s'ils l'ont obtenue. Des exemples et du courage, c'est ce que la population demande à ceux qui font la loi. Le racisme a bon dos. N'oublions pas non plus qu'existe le racisme à rebours, mais de cela, personne ne souffle mot.

Dégué

Elections 2006.

A l'heure où ces lignes paraîtront, le sort des communes et provinces sera scellé. Des alliances auront déjà été conclues au lendemain du scrutin, d'autres seront tout simplement confirmées suite à un pré-accord porté à la connaissance des électeurs, qui auront donc approuvé cette façon de faire absolument honnête. D'autres accords, secrets ceux-là, seront entérinés officiellement, parfois au grand dam d'une frange de l'électorat, qui jurera, mais un peu tard, qu'on ne l'y reprendra plus. Ce procédé est un peu cavalier, mais il en est ainsi de longue date.
Quoi qu'il en soit, nous sommes tous en droit d'espérer une future gestion responsable, qui doit bannir la démagogie et les passe-droits. Les surenchères de dernière minute ne sont destinées qu'à quémander des suffrages et, bien souvent, ne pourront être honorées.
La population ne doit pas non plus exiger monts et merveilles des élus. Il y a aussi des impondérables qui se font jour et auxquels une réponse immédiate doit être apportée, quitte à postposer des projets qui doivent passer au second plan par la force des choses. Bref, l'intérêt général doit primer et ce n'est pas toujours aisé de le faire comprendre!
La tâche des élus n'est pas simple, même lorsqu'ils y apportent tout leur coeur, ce qui est bien souvent le cas dans nos communes rurales, qui sont toutefois loin, ... bien loin ... des "décideurs", qui devraient avoir conscience qu'ils sont là AUSSI par la grâce des ruraux, bien souvent oubliés parce qu'ils ne représentent plus rien lorsqu'il faut partager le gâteau!


Lierneux
Liste du Bourgmestre, Unité Communale

Liste n°15
...pour encore et toujours ... Avancer !...

Mes chers concitoyens,

Permettez-moi de vous adresser ces quelques mots à l’approche du scrutin du 8 octobre 2006.

Voici 30 ans que j’ai l’honneur et le plaisir d’être votre Bourgmestre. Cette fonction, je l’ai voulue entière, sincère et responsable. Entière parce que je n’ai jamais triché sur mes opinions, sur mes intentions ou sur ma personnalité, quitte, parfois de déplaire à certains ; parce que je me suis engagé, bien au-delà de la passion, pour vous et pour Lierneux.

Sincère, parce que mon action n’a jamais eu pour objectif que de servir vos intérêts et ceux de toute la Communauté et non pour satisfaire des besoins de paraître ou pour des motifs « bassement » personnels.

Responsable enfin, parce que j’estime qu’il est du devoir d’un Bourgmestre de veiller scrupuleusement à la santé financière de sa Commune ; de gérer anticipativement toute perte possible de rentrée budgétaire.

Durant mes cinq précédents mandats, de très belles réalisations ont vu le jour. Je ne citerai pour exemple que le hall omnisports, les différents lotissements répartis sur notre territoire ainsi que tous les projets repris au Programme Communal de Développement Rural : le Vicinal, la place de Sart, les maisons de village de Bra et de Verleumont, la table d’orientation de Baneux, etc.

Aujourd’hui, de nouveaux défis se présentent à nous : la crèche qui sera implantée dans le Pré du Renard, déjà votée par le Conseil communal et soutenue par l’ONE, la nouvelle bibliothèque et le nouveau CPAS, la redynamisation de la Commune par la valorisation et la promotion de son patrimoine, l’aménagement d’espace de jeux et de convivialité au coeur des villages et surtout, la préservation du caractère rural de notre entité et de sa quiétude.

Pour relever ces multiples défis, j’ai constitué une équipe enthousiaste alliant renouveau et expérience, sérieux et audace. Bien que très différents les uns des autres, ses membres poursuivent tous un même objectif, celui qui a été toujours le mien d’ailleurs : l’épanouissement de la Commune en général et le bien-être de chacun en particulier. Les moyens pour y parvenir sont très simples : des projets qui tiennent la route et qui sont utiles pour la population, beaucoup de motivation et un sens aigu de la gestion financière et de l’éthique.

Voilà mon programme !

?
En vous remerciant de la confiance que vous accorderez,
j’en suis certain, à la liste L.B.U.C., recevez, mes chers concitoyens,
l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Votre Bourgmestre, Louis GAIOTTI

 

Comment soutenir notre liste le 8 octobre 2006 ?
Votez pour plusieurs candidats de liste L.B.U.C.


Lierneux
Liste du Bourgmestre, Unité Communale

Liste n°15
...pour encore et toujours ... Avancer !...

?Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers amis,

Tout le monde connaît mon engagement pour la protection de l’environnement et de la nature en général.
Cela m’a permis d’acquérir une certaine compétence en la matière. D’où mon intention d’en faire profiter l’entité lierneusienne et les enfants en particulier. Notre Commune n’est-elle pas parcourue par un nombre, sans cesse croissant, de promeneurs, avides de beautés et de délassements sains ?

?Dans le respect de toutes les composantes de la population et de la vie sauvage, je suis à votre service !

Marc Deroanne

?76 ans, marié – une fille
La Savinne, n°6, LIERNEUX
080/31.95.83
- Retraité provincial
- Naturaliste : guide nature (classes vertes, etc.)
- Conseiller communal
- Vice-Président de la Trientale


?Aiseau

Devenir Animateur De Centres de vacance

Tu as l’âme d’un animateur, tu as envie d’investir un peu de ton temps et de te consacrer à l’organisation de loisirs pour les enfants. Tu connais un peu l’univers des plaines de jeux, des colonies de vacances, des groupements d’enfants, des mouvements de jeunesse, des camps. Tu veux apprendre les techniques de l’animation et être capable d’encadrer sérieusement les plus petits, les plus jeunes… Tu veux te qualifier pour trouver un job de vacances… Alors, les Castors te proposent de participer au programme de formation préparé spécialement à ton attention.
• Si tu as 14 ans révolus, tu peux déjà suivre les modules de Formation aux techniques d’animations. Formation théorique : 100 heures et formation pratique : 150 heures.
• dès 15 ans tu peux entreprendre la formation d’Aide-animateur. Formation théorique : 100 heures et formation pratique : 150 heures (sous forme de stages)
• Si tu as 16 ans ou plus, tu peux suivre la Formation de Moniteur; Formation théorique : 150 heures et formation pratique : 150 heures (Décret Centre de Vacances de mai 1999).
La Formation comprend :
a) une partie théorique qui se donne par plusieurs modules de trois à six jours, pendant les vacances scolaires et souvent le week-end en internat dans notre centre d’hébergement « La Ferme des Castors ».
b) une partie pratique (sous forme de stages) en compagnie des enfants que tu auras appris à connaître, notamment, tout le long de ta formation.
A l’issue de ta formation de moniteur et après évaluation, tu reçois un brevet homologué par la Communauté française qui pourra te donner accès aux différentes plaines de jeux organisées dans l’ensemble de la Communauté Française (administrations communales, provinces, Mutualités, centres et camps de vacances en Belgique et à l’étranger...).
Le prochain module de formation (module de théorie) se déroulera pendant les congés de Toussaint en internat du vendredi 27 octobre à 19h00 jusqu’au dimanche 29 octobre à 16h00, et jeusuqu’au mercredi 1er novembre 18h00 pour les candidats animateurs
La formation est gratuite, à l’exception de l’hébergement et des repas (tarif auberge) et d’un forfait photocopies. Pour t’inscrire un simple coup de téléphone suffit.
Pour tous renseignements et inscriptions : Les Castors Tél.: 071/76.03.22 -- Fax : 071/76.19.26 -- e-mail : mj@castor.be . Inscription également en ligne : www.castor.be
Séance d’info, tu peux participer, sans engagement, à une séance d’info le samedi 14 octobre à 15h à la Ferme des Castors.
Adresse : rue du Faubourg, 16-18 à 6250 Aiseau.
Responsable : – Achille Verschoren Directeur (Régent en Education Physique et Biologie)

Voulez-vous bien publier cette information dans votre/vos prochaine(s) édition(s).
Merci - Achille Verschoren 071/76.03.22

 


C’est sous le titre « Femmes, actrices du développement économique » que l’association Méridienne sort aujourd’hui de presse son quatrième Livre Blanc consacré à l’impact du travail des femmes sur l’économie.

Le quatrième « Forum des Luxembourgeoises » a été entièrement consacré à la dynamique économique induite par l’augmentation du taux d’activité des femmes .
Dans nos sociétés modernes, pourquoi ne profite-t-on pas davantage du potentiel que représentent les femmes ? Pourquoi ne fait-on pas davantage confiance à leurs compétences et à leurs talents ?
En Europe, la raréfaction de la main-d’oeuvre qualifiée, due principalement à la dénatalité et au vieillissement de la population, met les entreprises au défi d’utiliser au mieux le potentiel humain. Pour résoudre ce problème, l’immigration offre la possibilité d’une réponse partielle. Pourquoi sous-estime-t-on le potentiel que représentent les femmes pour solutionner cette équation ?
L’augmentation du taux d’activité des femmes entraîne l’augmentation du taux d’activité global de la population. En d’autres termes, les femmes ne prennent pas le travail des hommes, mais engendrent par leur activité d’autres activités bénéfiques à l’ensemble de l’économie.
Par ailleurs, les analystes de la banque Dexia estiment qu’au-delà de 2030, il faut un renversement de tendance en ce qui concerne le taux de fécondité pour éviter la pénurie de main-d’oeuvre et ses effets néfastes sur l’économie .
Le temps semble donc venu d’exploiter le potentiel des femmes dans notre société. Pour ce faire, il faut leur permettre de travailler et d’élever leurs enfants sans frustration ni culpabilité car, dans la logique d’indépendance financière et économique qui incite aujourd’hui la majorité d’entre elles à travailler, l’épanouissement personnel dépend davantage de l’organisation du temps que du choix de travailler pour les nouvelles générations.
L’étude scientifique commandée cette année par Méridienne à Annie Cornet, professeure à l'Ecole de gestion de l'Université de Liège portait sur les freins et les leviers à la création d’activité par les femmes. Cette étude est un état des lieux comparatif entre la Lorraine et la Wallonie, dressé sur base de la littérature existante, d’une vaste enquête réalisée par Cybernautes et d’interviews menées spécialement à cette occasion en province de Luxembourg.
Au terme de cette étude, il apparaît que l’on parle peu des femmes en tant que créatrices d’activités. Pourtant, elles sont à l’origine de 38 % des créations d’entreprise et leur rôle dans l’économie belge est considérable.
Dans les conclusions de l’étude, les chercheuses identifient un facteur sous-jacent à la frilosité des femmes face à l’expansion de leur entreprise : le manque de confiance en soi.
Ce trait de caractère, largement répandu chez les femmes, a été mentionné à plusieurs reprises au cours des ateliers de discussion organisés à l’occasion du forum et apparaît comme un domaine d’action à privilégier pour que celles-ci investissent toutes les zones d’activité et de pouvoir.
Les comptes rendus de ces ateliers ainsi que les résultats complets de l’enquête sont publiés dans le 4ème Livre Blanc édité par Méridienne. Vous pouvez commander cette brochure via le site info@meridiennelux.be, par téléphone au 061/61.53.52 ou par simple courrier adressé à Méridienne – 47, rue de la Station – 6920 Wellin.
Méridienne, « Forum des Luxembourgeoises »


NOUVEAU BATIMENT POUR FORMATION PME Luxembourg

Fin 2004 ,à l’initiative de la Chambre Patronale de la Construction ,le conseil d’administration de Formation PME Luxembourg se positionnait pour construire un nouveau bâtiment aux fins d’accueillir les apprentis et candidats chefs d’entreprise de 3 professions de la construction :maçons,couvreurs et plafonneurs.

Le 01 juin 2006, le comité de gestion de l’Ifapme, confirmant le caractère de première priorité d’une telle infrastructure, émit un avis favorable sur le projet de construction d’ateliers pour des actions de formation dans les métiers de la construction.
Le bâtiment devrait être érigé sur le site de Libramont complémentairement aux installations actuelles de Formation PME Luxembourg

La Province soutient le projet

Au niveau de l’exécutif provincial, le Député Permanent à l’Economie Benoît Piedboeuf, fut rapidement convaincu de la pertinence du projet  et se montra déterminé à soutenir le dossier  de construction  qui concourt à lutter contre l’importante pénurie de main d’œuvre dans ces secteurs du bâtiment.
Sous son impulsion, la Députation Permanente de la Province a donc voté une aide financière substantielle pour permettre à Formation PME Luxembourg d’introduire sa quote part financière en tant qu’ASBL dans la réalisation de ce projet.

Les nouveaux bâtiments devraient permettre de répondre à la demande d’accueil des jeunes en apprentissage mais également permettre d’élaborer de nouvelles formations pour candidats chefs d’entreprise et d’appréhender positivement les nombreuses demandes de formation continue notamment en partenariat avec le Fonds de Formation de la Construction


Aiseau : Marché Equestre
Appels aux Exposants & Artisans

Le manège des Castors, fort de son enthousiasme et de son dynamisme, a décidé d’organiser le 3ème Marché Equestre avec un concours hippique, et la fête de la Saint-Hubert, qui se dérouleront le dimanche 26 novembre 2005 de 10h à 20h au Moulin des Castors (intérieur) et au manège des Castors (extérieur) à 6250 Aiseau-Faubourg.
Qui peut participer ? Clubs équestres, Manèges, Selleries, Vendeurs de chevaux, professions liées aux chevaux (maréchal-ferant, bourrelier,…) matériel agricole, fabrication de box, constructions d’attelages, les artisans, articles de chevaux (décorations, peintures, bibelots), les brocanteurs et tous particuliers qui souhaitent vendre ou revendre leur cheval, leur ancien matériel, équipement, vêtements, souvenirs, etc…
Pour cet événement, tous les sens seront mis en éveil avec les saveurs, les senteurs, des gourmandises (dégustations), des surprises, des cadeaux. D’ores et déjà, les critères sont fixés : convivialité, originalité, ambiance, découverte, étonnement. De plus, pour ce marché du Cheval, le comité des fêtes a préparé un programme tant pour les enfants (animations, spectacles, baptême à cheval, tour en attelage), que pour les parents, ainsi que les papys et mamys (Petite restauration, repas Tex-Mex)
Il n’est pas trop tôt pour faire appel à tous les exposants, les artisans locaux, régionaux qui ont du savoir faire et qui souhaitent exposer leurs produits, leur matériel. Attention ! les places sont limitées. Le marché Equestre s’adresse aussi aux particuliers (tout âge) qui ont du doigté et qui souhaitent exhiber et vendre leurs créations personnelles, liquider, revendre leur matériel équestre.
Inscription : Deux lignes de téléphone 071/76.03.22 -- 071/74.30.45 -- fax 071/76.19.26, e-mail : info@castor.be Site web : www.castor.be
Organisation : le Manège des Castors et Cape Jeunesse.
Responsable : Achille Verschoren directeur
Adresse : Manège des Castors rue du Faubourg, 5 à 6250 Aiseau


?Mariage de l’innovation, du design et de Créativité

Le revêtement en bois, une nouvelle tendance pour la  photographie digitale? Aartselaar, le 2 octobre 2006 – La marque japonaise Olympus est fidèle, une fois de plus, à sa réputation d’innovatrice. Elle l’a encore démontré la semaine dernière à l’occasion de Photokina, où elle a présenté en avant-première à des milliers de visiteurs un prototype extraordinaire qui pourrait bien s’inscrire dans les tendances de demain: une caméra digitale revêtue de bois! Cet habillage donne à l’appareil une touche design sensationnelle et un look tout à fait exclusif. En outre, il lui confère une robustesse supérieure à des matériaux comme l’ABS et les poly carbonates, actuellement utilisés pour revêtir les produits électroniques. Ce projet, qui a nécessité la mise au point d’un procédé unique de compression et de moulage tridimensionnels, jette les bases d’une nouvelle alliance entre  technologique “verte” et esthétique.

Innovation et design
Avec la présentation de la première caméra digitale revêtue de bois, Olympus confirme sa position de leader dans les domaines de l’innovation et de la créativité. “L’efficacité, les processus de production et les faibles coûts qui caractérisent aujourd’hui l’ensemble de la technologie de masse ont eu pour résultat, ces dernières années, d’inonder le marché de produits qui souvent se ressemblent fortement”, déclare Michael Keck, Manager de la division Consumer Products Belgique.”Or, la plupart de ces produits sont esthétiquement décevants. Nous pensons que les consommateurs sont prêts pour quelque chose de nouveau et de frais, de jamais vu. C’est pourquoi l’équipe R&D d’Olympus s’est penchée sur la manière d’améliorer encore l’esthétique de nos produits. Et cela a donné quelque chose de vraiment étonnant: une caméra digitale entièrement habillée de bois, au design et au look exclusifs.”

Le bois, une nouvelle tendance?
La couleur, la brillance et la structure naturelles du bois sont unanimement appréciées partout dans le monde. L’utilisation du bois dans de nombreuses  applications électroniques est aujourd’hui possible grâce au procédé de compression et de moulage tridimensionnels  mis au point par Olympus. “Olympus a cherché à développer un matériau à base de bois qui  soit à la fois suffisamment mince et solide pour être utilisé comme revêtement de produits électroniques” raconte Michael Keck. ”Nous espérons que le consommateur appréciera à sa juste valeur les propriétés esthétiques de ce matériau révolutionnaire et qu’il s’intéressera aux futurs produits qui seront fabriqués à partir de celui-ci. Cette innovation ne ressemble pas seulement à s’y méprendre à du véritable bois, elle en a également le toucher. Le bois à la base du procédé est le bois de Cyprès, qui se prête à un traitement  écologique – ce qui devrait également jouer un rôle important lors du lancement du produit.”

La technologie derrière le design
Olympus a développé pour ce projet un procédé de compression et de moulage tridimensionnels pour matériau en bois. “Ce nouveau procédé est en grande partie basé sur l’expérience développée par Olympus au niveau des technologies de précision pour la mise en forme de métaux, appliquées à la production de caméras digitales, de microscopes et de lentilles endoscopiques. La technologie de compression augmente la densité d’un morceau de bois de Cyprès de 0,4-0,5 à plus de 1, ce qui représente plus du double. Le matériau ainsi produit est suffisamment fin pour être utilisé en tant que revêtement de produits électroniques et est surtout bien plus solide que des matières comme l’ABS et les poly carbonates qui sont généralement utilisés dans ce but. L’application de la technologie de moulage sur le matériau de bois comprimé permet en outre d’obtenir une brillance superbe et naturelle, qui fait que le matériau en question ne nécessite ensuite presque plus de manipulation” précise encore Michael Keck.

Le prototype présenté par Olympus lors de Photokina n’est pas encore en production. Le but d’Olympus est, dans un premier temps, de démontrer les nombreuses possibilités de cette technologie.      

Pour davantage d’informations
Anke Santens
Press Relations by CALLIOPE’S
T +32 (0)496 94 49 89
anke@calliopes.be

Surfez sur www.olympus.be pour tout savoir sur les autres innovations d’Olympus.


COMMUNIQUE DE PRESSE                                        04 Octobre 2006

AFFLUENCE MASSIVE AU CENTRE DE FORMATION A LA LUTTE CONTRE L'INCENDIE

Depuis Ghislenghien l'intérêt pour la prévention et la lutte contre l'incendie n'a jamais été aussi grand

A l'occasion d'un évènement spectaculaire qui s'est déroulé tout au long de la journée du 29 septembre 2006 le nouveau nom d'ANPI Training à été dévoilé. Vendredi passé un signal fort a été donné sur le site de l'ex ANPI Training de Neder-over-Heembeek.  
La reprise de ANPI Training par le Centre Européen Pour la Sécurité (C.E.P.S.) a retenu toute l'attention du secteur ce qui explique l'affluence massive tout au long de cette journée. Pour des raisons d'organisation les invités ont dû être accueillis en deux groupes. Les collaborateurs du tout fraîchement baptisé A-First ont, au propre comme au figuré, réservé un accueil chaleureux à leurs visiteurs. Les invités n'ont pas été seulement attirés par un catering de choix mais ont surtout été impressionnés par des démonstrations spectaculaires.  
L'introduction à été faite par Gérald Jacques, président du C.E.P.S. et par Patrick Hebbelynck, directeur de A-First. Ce dernier à détaillé et expliqué la reprise par  C.E.P.S. et mis en avant les perspectives nouvelles pour A-First  générées par cette reprise.
Le privilège de dévoiler le nouveau logo fut réservé au directeur général du C.E.P.S., monsieur Marc Ubaghs.  
Gérald Jacques  a décrit la mission du CEPS comme étant  “d'offrir aux travailleurs et aux managers les compétences qui leurs sont nécessaires pour garantir leur propre sécurité”. Gérald Jacques s'est dit convaincu par la  nécessité de prolonger cette mission au niveau Européen par la création d'emplois et de services dans chaque région où s'établit le groupe.  
Patrick Hebbelynck a rappelé aux invités la riche histoire de ANPI, depuis l'incendie de l'Innovation jusqu'à ce jour. Ce regard sur le passé a permis au invités d'avoir une vision claire de ce que A-First aujourd'hui peut apporter pour la sécurité de demain.
 
email: charles@checkpointcharly.be <mailto:charles@checkpointcharly.be>
tel: 0477/ 37.77.61
Charles de Ridder
CheckPoint Charly
Marketing and Communication Agency

Sint-Lucaslaan 26

2180 Ekeren-Donk

Fax: 03/237.16.06
GSM: 0477/37.77.61
Email: charles@checkpointcharly.be <mailto:charles@checkpointcharly.be>


Pierre Paulin dans les collections du Mobilier national »
Exposition de meubles du designer français Pierre Paulin.

Vernissage le jeudi 5 octobre à 18h.
Exposition accessible du 29 septembre au 22 octobre.
Ouvert du mardi au samedi de 13h à 18h le dimanche de 11h à 16h30, fermé le lundi.
Musée d’Art moderne et d’Art contemporain de la Ville de Liège
3 parc de la Boverie , 4020 Liège, + 32 (0)4 343 04 03
www.mamac.org
www.cwac.be
Entrée : 3,80 € (2,50 € pour les étudiants)

Organisateurs : Musée d’Art moderne et d’Art contemporain de la Ville de Liège en collaboration avec le Musée en Plein Air du Sart Tilman, le Centre wallon d'Art contemporain "La Châtaigneraie" et le Mobilier national.
Commissariat : Françoise Safin-Crahay, Marie-Hélène Joiret et Pierre Henrion
Pierre Paulin figure parmi les designers français les plus talentueux de la seconde moitié du XXe siècle. Sa carrière commence au début des années 1950 lorsqu’il retient l'attention de la firme Thonet auprès de laquelle il se familiarise avec de nouveaux matériaux dans l'esprit de créateurs comme Eames, Nelson, Saarinen ou Bertoia. A partir 1958, la société Artifort fait appel à ses services et lui offre les moyens d'optimaliser le développement de ses projets. Les réalisations les plus abouties de Pierre Paulin sont marquées par une recherche de simplicité et une attention portée aux nouvelles exigences de qualité de vie nées des révolutions sociales de son temps.
Au cours de l’exposition, vous aurez l’occasion rare de découvrir notamment du mobilier du Palais de l’Elysée du temps de Georges Pompidou : bibliothèque, meubles de salle à manger, de salon et de fumoirs,…


OBJET / ECHANGE CULTURELLE , PARTICIATION ET COOPERATION
Nous sommes une association qui s'intéresse particulièrement aux échanges internationaux et de participer aux différents festivals et des echange touristique et ont est aussi pret pour le benevolat et de vous aiders Association pour la divulgation de la culture algérienne traditionnel et moderne dans le cadre de l'union Européenne, échanges, voyages culturels et touristiques, spectacles, expositions culturelles, artistiques et artisanales, émissions de radio, dîners gastronomiques, soirées à thème etc... notre but est de promouvoir et de valoriser les liens d'amitié, développement et de solidarité entre les pays du Nord et du Sud. je souhaitent coopérer ,fair e des échan ges culturelles et touristique.(jumelage), participation aux différents festivals notre association propose un cadre de rencontre entre musiciens et artistes variés, qui vise à la création et&n bsp; l'épanouissement de différentes formations, composées essentiellement d'amateurs. Ces rencontres sont concrétisées par des événements (spectacles, animations, ateliers) destinés à des publics diversifiés, avec lesquels nous souhaitons vivre des échanges artistiquement, culturellement et humainement riches. favoriser les rencontres interculturelles à travers les activités culturelleet touristique. Créer et développer un esprit de compréhension entre les peuples du monde.
Mr BERRADJAA SID AHMED
Président et directeur général
Association culturelle artistique et touristique
3, aspirant maillot cidex n°2 saint pierre
Oran 31000 Algérie
L'ANNEE 2007 L'ASSOCIATION ORGANISERA UN FESTIVAL INTERNATIONAL ET VOUS ETES INVITER A PARTICIPER A CE FESTIVAL
Association Culturelle Artistique Et Touristique
10 Ans de sa création
Sa Mission :
*Notre association joue un rôle très important dans le domaine culturel et touristique, elle sert à découvrir les trésors qui contient notre pays l'Algérie : ses traditions, cultures,folklores ,musique, l'arts, l'artisanats ; sans oublier en particulier la beauté de notre ville d'Oran : paysages , sites
historiques ,les plages , les forets ;etc

1- domaine culturel :
*Organisation des spectacles régionaux ,national et internationaux.
* Des échanges culturels en général, et des groupes folkloriques traditionnels
* Participation dans les festivals nationaux .
2- Domaine Touristique
* Organisation des visites guidées dans les sites historiques nord et sud.
* Des échanges touristiques
* Des expositions des produits de l'Artisanat.
3- les projets de l'association :

> A)- Culturel :
· Festival Magrebin de folklores
· Les échanges culturels

> B)- Touristique :
* Faire découvrir le coté touristique de mon pays et la richessequ'il contient


?Aiseau: Opération Cap emploi
L’asbl « Les Castors CJJM » et l’asbl « Cape Jeunesse » sont bien connues à Aiseau surtout grâce à leur déploiement d’activités mais aussi par le volume de travailleurs engagés. Sur le seul site de la Ferme des Castors ce sont pas moins de 55 personnes qui y travaillent, ce qui représente près de 42 équivalents temps plein. A coup sûr, la Ferme des Castors est un des plus gros employeur de l’entité d’Aiseau-Presles. Les Castors et Cape jeunesse, sont donc des piliers du développement local. Avec l’opération « Cap emploi » ce sont pas moins d’une dizaine de postes qui sont vacants aujourd’hui ou qui seront ouverts tout prochainement.Ces postes font appel à des formateurs en Equitation, en Nature & Environnement, en Tourisme (4 postes), des animateurs pour l’accueil extra-scolaire et pour l’encadrement du centre de vacances et plaines de jeux (2 postes), pour la gestion de la Maison des Jeunes (1 poste) pour le secrétariat (1 poste), pour l’entretien des espaces verts (2 postes), pour la cuisine et le nettoyage (1 poste),  pour la lingerie et la buanderie (1 poste)… Ces différents postes sont soutenus par la région Wallonne et/ou la Communauté Française.Hormis un C.V. en bonne et due forme, le postulant devra : s’engager, s’investir dans le développement de projets et d’actions tenant compte notamment des horaires particuliers que cela induit.Consultez notre site Internet : www.castor.be/jobline et découvrez le détail des postes ouverts; la manière d’adresser votre candidature; ainsi que les formulaires à joindre.Adresse : Ferme des Castors rue du Faubourg, 16-18 à 6250 Aiseau  Tél : 071/76.03.22  --  Fax : 071/76.03.22 – Email : info@castor.be  Pour tous renseignements : Achille Verschoren Directeur


 

 




octobre 2006
Transmettre vos commentaires