septembre 2006
Transmettre vos commentaires


Votre message est mis en ligne quotidiennement dans le courrier des lecteurs du mois en cours
Vérifiez svp ou renvoyez s'il n'est pas publié



Bonjour à tous,

M’étant perdu dans les bois lors d’une sortie « champignons » j’ai été tiré
d’épaisseur par un couple de gens charmants qui m’ont ramené auprès de mon
épouse qui après 3h d'attente et un GSM muet s'attendait au pire ... Ils
parcourraient le bois à bord d’une jeep de 1942 immatriculée 82AB 307-E C3.

J’ai promis à mon sauveur de tenter de récolter des informations sur
l’histoire de cette unité pendant la bataille du saillant, quelqu'un
pourrait-il m'y aider et me conseiller dans cette recherche

Merci d’avance et bien cordialement

Xavier COLLET
arcant@skynet.be

 

Bonsoir,
Il s’agit d’un véhicule de la 82e Airborne Division 307th Airborne Engineer Battalion (unité de génie) probablement compagnie C.
Il existe un ouvrage sur cette division – titre “ALL AMERICAN – ALL THE WAY – The combat history of the 82nd Airborne Division in Worls War II” écrit par Phil Nordyke..
La zone de combat de cette 82e Division durant la Bataille des Ardennes était au nord de Bastogne – région de Trois-Ponts … Trouver d’autres infos demande des recherches – une consultation du site du CRIBA pourrait – dans un premier temps – s’avérer utile : lien  http://www.criba.be/index.php?option=com_weblinks&catid=6&Itemid=43 <http://www.criba.be/index.php?option=com_weblinks&amp;catid=6&amp;Itemid=43>
Voici una autre lien vers des infos sur cette unité.
http://www.ww2-airborne.us/units/307/307.html
Dans la mesure du possible je ferai d’autres recherches.
Bien cordialement .
 


Spéciale élections

Dans le cadre des élections communales 2006, Ardenne Web offre la parole à chaque candidat qui appartient à une liste communale démocratique et qui souhaite s’exprimer en touchant l’ensemble des électeurs de sa commune ou des Ardennes.
Les candidats peuvent s’exprimer en direct sur le web via le courrier de nos 550.000 lecteurs qui le consultent quotidiennement.
Nous pouvons vous offrir la toute première place ou une des premières places sur la première page de Google comme cadeau de bienvenue lorsque vous faites votre première apparition dans la prochaine édition papier d’Ardenne Web du mercredi 4 octobre.

Un dossier spécial élection est à la disposition de chaque liste qui souhaite présenter son programme sur le web.

Pour profiter de la première place sur Google et d’un site gratuit, qui présente même chaque candidat de la liste, il suffira à celle-ci d’être présente sur 1/2 page payante dans notre prochaine édition avec ses candidats. Une demi page gratuite présentera les grandes lignes de son programme dans cette édition spéciale élections du 4 octobre.
Le reste du programme sera développé en détail sur le web.

Envoyez dès aujourd’hui votre programe par email (en word) et les photos des candidats (en jpeg) si vous souhaitez profiter d’un site gratuit sur le web.

Les candidats sérieux sachant gérer leur portefeuille en bon père de famille éviteront de gaspiller les deniers publics en encombrant les boîtes aux lettres avec des tonnes de tracts électoraux ou achetant des pages dans des feuilles de chou régionales.
Il prouvera déjà qu’il ne gaspillera pas les deniers publics en choisissant un des médias les plus performants de l’Ardenne: www.ardenneweb.eu.

Exemple: vous tapez “élection, Lierneux,” la première page qui s’affichera sur Google sera celle du ou des candidats qui auront informé Ardenne Web.
Tapez le nom d’un candidat que vous connaissez ou de sa liste, et Google vous présentera son programme en moins d’une seconde grâce à Ardenne Web.

Le jour des élections, les candidats pourront annoncer en direct leur victoire.

Si vous souhaitez garder la toute première place sur Google, préparez 10 mots-clefs qu’un électeur pourrait taper: votre nom, prénom, liste, commune etc..

Voici quelques exemples de clients du mois d’Ardenne Web
test à faire avec nos client du mois de juillet 2006

Web  Résultats 1 - 10 sur un total d'environ 116.000
pour les mots choisis par le client
location appartement allemagne, parc , (0,28 secondes) 
sauna, massage, wellness, ardenne,
hotel, manoir, ardenne,
moto, francorchamps, ardenne
vol en helicoptere, spa,
bmw, occasion garantie
vol en montgolfière en ardenne

Bon de 390 euros (valeur d’une demi-page quadri)
Bon à joindre à la réservation, pour publier gratuitement sur 1/2 page le programme de la liste qui présente la photo de ses candidats sur une demi-page payante.
Valable pour l’édition du mercredi 4 octobre 2006

Meilleures salutations

Jean-Marie Lesage




Sports:
Tour de France: Le TDF 2006 devait être, aux dires des spécialistes, un tour de transition et ouvert, surtout après le retrait forcé des grands favoris Jan Ulrich et Ivan Basso, ainsi que d'une dizaine d'autres coureurs en vue, soupçonnés de pratiques illégales destinées à améliorer leurs performances.
L'épreuve n' a en fait valu que par deux faits majeurs. Le premier, qui ne semblait pas avoir beaucoup de retentissement pour la suite de la compétition, a été l'échappée-bidon permettant à l'Espagnol Oscar Pereiro Sio de se replacer et en même temps de s'emparer du maillot jaune, pour un court intérim, disait-on. Cette passivité du peloton, sans véritable patron, aura relancé le sociétaire de l'équipe Caisse d'Epargne - Iles Baléares, terminant deuxième à 57 secondes du vainqueur, Floyd Landis (Phonak), au centre de l'autre fait majeur. Porteur du maillot jaune, l'Américain subissait une défaillance mémorable lors de la 17ème étape lui faisant perdre plus de 10 minutes et tout espoir de podium, pensait-on. Cependant, le lendemain, il s'envolait peu après le départ pour triompher en solitaire et revenait dans le parcours, suscitant l'admiration de tous.Il reprenait le maillot jaune lors du contre-la-montre et pouvait parader sur les Champs Elysées.
Mais voilà qu'un nouveau rebondissement attendait les amateurs de cyclisme! Il est vite apparu qu'un contrôle antidopage s'était révélé positif pour un des gros bras du peloton. Phonak a dû avouer qu'il concernait son leader, tout récent vainqueur du tour. La contre-expertise, qui a traîné, a accouché du même verdict. L'Américain jure ses grands dieux qu'il n'a pas absorbé de produits illicites, mais plus personne ne le croit. Son employeur, qui n'en est pas à son premier cas de dopage, l'a licencié. Selon Patrick Lefevere, manager de la formation belge Quick-Step, c'est au moins le 8ème cas que connaît la formation suisse, qui quittera les pelotons à la fin de la saison. Le repreneur qui s'était manifesté a décidé de jeter le gant et les coureurs se retrouveront sans emploi. Il sera peut-être malaisé de les recaser vu le climat de suspicion qui pèse sur l'ensemble de l'équipe dirigée par notre compatriote John Lelangue. Pour l'instant, aucune décision n'a été prise, mais il semble bien que Pereiro Sio sera déclaré vainqueur final d'une édition qui aura fait couler beaucoup d'encre.

Athlétisme: Des Belges en or.
Aux championnats d'Europe d'athlétisme qui viennent de se disputer à Göteborg, 3 médailles d'or ont été conquises de haute lutte par nos féminines Kim Gevaert ( 100 et 200 m ) et Thya Hellebaut (hauteur), qui a surpris plus d'un observateur, puisque pour enlever le titre, elle a battu son record de Belgique à 2 reprises, le portant à 2 m 03 . Félicitations à ces deux demoiselles, qui sont en plus très sympathiques.

Justice: On en a marre!
Marre de ces juges irresponsables qui essaient de réinsérer ou rééduquer des criminels, des violeurs, des pédophiles ou encore des malfrats de haut vol, bien souvent récidivistes. Marre aussi de leurs complices, ministres, psychologues, psychiatres et autres qui les estiment guéris, repentis ou trouvent que leur bon comportement en prison peut leur valoir une sortie prématurée. Pour tout individu reconnu coupable de crime, viol ou pédophilie, la période d'incarcération qui précède le jugement ne devrait pas intervenir dans la peine qui a été infligée. Celle-ci devrait être incompressible et au terme de la condamnation seulement, ces individus devraient être surveillés par bracelet ou se présenter régulièrement et spontanément auprès d'un organisme créé à cet effet. Le laxisme ne nous conduira nulle part et engendrera la montée des extrémismes.

Dégué.


Paul Frère victime d’un accident

Victime d’une violente collision non loin du Nürburgring d’où il revenait après avoir effectué des tests, l’ancien pilote automobile Paul Frère a été hospitalisé dans la région de Francfort. L’accident a eu lieu le 6 septembre dernier. L’évolution de son état de santé est positive et son transfert est prévu dans deux semaines.
 
Le RACB souhaite à Paul Frère ses meilleurs vœux de prompt rétablissement.
 
Vous pouvez adresser vos messages de soutien et d’encouragement à l’adresse : paul.frere@racb.com <mailto:paul.frere@racb.com> .
 
Le RACB les transmettra directement à sa famille.


Paul Frère slachtoffer van een ongeval


Paul Frère raakte betrokken in een zware aanrijding, niet ver van de Nürburgring, alwaar hij deelnam aan tests. De gewezen autocoureur werd in een ziekenhuis in de buurt van Frankfurt opgenomen. Het ongeluk vond plaats op 6 september ll. Zijn gezondheidstoestand evolueert ondertussen gunstig en hij zal binnen 2 weken terug overgebracht worden.
 
De RACB wenst Paul Frère het allerbeste en een snel herstel toe.
 
U kan uw steunbetuigingen en boodschappen overbrengen op volgend adres : paul.frere@racb.com <mailto:paul.frere@racb.com> .
 
De RACB zal deze onmiddellijk aan de familie overmaken.


Formation « Champignons » 13, 15 et 22 octobre à Liège Coprin chevelu, cèpe de Bordeau, satyre puant, trompette de la mort… Autant de noms bizarres pour des organismes dont la biologie l’est tout autant ! Natagora organise un module de formation pour partir à la découverte des principales espèces de champignons, leur écologie, leurs caractéristiques…. Une séance en salle (en soirée) à Liège le 13 octobre et deux sorties sur le terrain les 15 et 22 octobre. Prix : 25 € (20 €, membres) > Infos : Vincent Louwette (04/250 95 96, 0494/037.397) - vincent.louwette@aves.be   


Le 9 septembre dernier, la Table ronde 44 de Neufchâteau a remis un chèque de 2.500 euros à la Capucine de Libin.

Ce service d’accueil et d‘aide éducative s’occupe de la réinsertion des enfants et jeunes (de 6 mois à 18 ans) en famille.

La Table ronde est un service-club réunissant des hommes de 20 à 40 ans. L’association vise à développer l'amitié à travers les occupations professionnelles et sociales, encourager l'activité et le sens des responsabilités, mais aussi à promouvoir et étendre la coopération, l'amitié et la compréhension entre les nations et les peuples.

Il était donc normal pour la douzaine de membres que compte la Table ronde 44 d’aider une asbl telle que la Capucine.


Bikers’ Cup à Francorchamps

Une finale exceptionnelle
Pour la finale, la Bikers’ Cup faisait escale sur le circuit de Spa-Francorchamps. Bien aidés par une météo estivale, les pilotes ont offert un spectacle grandiose au public présent. Au programme une endurance de trois heures avec quarante et un équipages sur la grille de départ et, en pole-position, Stéphane Mertens qui, pour l’occasion faisait équipe avec Werner Daemen, pilote en championnat IDM allemand. Très impressionnant dès les essais, cet équipage va faire la course en tête. Après l’abandon du duo De Sloovere-Verleye, ils seront plusieurs à revendiquer les autres marches du podium. Après une heure de course, si Mertens et Daemen menaient la danse, ils ne possédaient toutefois qu’une petite avance sur l’équipage Quintens-Boelens. Du côté des 600, c’est Thijs De Ridder qui, associé à Jo Huyskens contrôlait la course devant les déjà titrés Marc Fissette et Serge Julin. Au fil des tours, Mertens et Daemen, en vrais professionnels creusent doucement l’écart mais la sortie de la safety-car à la mi-course va resserrer les positions et donner du piment à la course. Finalement, pour la toute dernière course de sa carrière, Stéphane Mertens offrira à ses nombreux fans une éclatante victoire dans laquelle Werner Daemen a pris une part prépondérante. Steve Coopman et Vincent Verschueren se classent deuxièmes juste devant Luc et François Snickers tout heureux de terminer sur le podium pour leur toute dernière course. A signaler la belle cinquième place de Jean-François Hanlet et Frédéric Evrard, deux pilotes amateurs du team Crooner 2. En 600, c’est la paire De Ridder-Huyskens qui s’impose devant Fissette et Julin bien revenus en fin de course. Tout au long de la saison, la cohabitation entre pilotes amateurs et professionnels fut une nouvelle fois parfaite. La Bikers’ Cup 2006 peut être qualifiée de franche réussite ce qui ne fait qu‘encourager les organisateurs à travailler encore d’avantage pour proposer une édition 2007 encore plus grandiose. En attendant, rendez-vous est pris le 18 novembre dans les salons de l’hôtel de l’Eau Rouge pour la deuxième Bikers’ Night, officielle remise des prix de la Bikers’ Cup suivie d’une soirée dansante.  Résultats sur http://www.ris-timing.be/vitesse/bcup/2006/6/index.htm <http://www.ris-timing.be/vitesse/bcup/2006/6/index.htm>

 



Hélène Goubille
Détachée pédagogique

Bonjour,

Nous avons besoin de votre aide!!!!

AFS, programmes interculturels est une asbl reconnue par la Communauté
française qui organise depuis près de 60 ans des échanges de jeunes à
travers le monde.
Comme chaque année, à pareille époque, notre association recherche
activement des familles prêtes à ouvrir leur foyer à un étudiant étranger.

Nous recherchons d'urgence une famille d'accueil dans la région d'Arlon
pour un jeune Indonésien de 17 ans.

Auriez-vous la gentillesse de publier cette demande sur votre site car nous
essayons de toucher un maximum de personnes.

Si vous avez besoin d'autres renseignements, n'hésitez pas à me contacter.
Je me ferai un plaisir de vous répondre.

Bien à vous,

Hélène Goubille

AFS Programmes interculturels Asbl
Boulevard Brand Whitlock, 132
1200 Bruxelles
02/743.85.43

****** INSCRIPTIONS OUVERTES pour les programmes 2007-2008. Plus d'info,
visitez notre site www.afsbelgique.be ******


 

 

Luxembourg Tourisme innove

Avec ce numéro d'automne 2006, Luxembourg Tourisme se lance dans un nouveau défi. En effet, cinq articles sont traduits en néerlandais et ce, afin de répondre à l'intérêt que manifeste bon nombre de nos lecteurs de Luxembourg Tourisme.

Bienvenue à nos amis néerlandophones : Jean-Etienne Hallet vous invite à venir vivre quelques Herftstfeesten in Belgisch Luxemburg  tandis que Pierre-Alain Gillet a choisi de vous entraîner à sa suite dans une Wandeling van de beeldhouwwerken à Marche-en-Famenne.
Jacques Rossignon vous propose une rencontre peut-être pas sans risque au Bijeenkomst van de heksen van Vielsalm.
Richard Lambert vous dévoile quelques recettes traditionnelles et savoureuses de la Plate de Florenville qui vous donneront l'eau à la bouche.
Et si cela ne suffit pas, il vous est encore loisible de choisir parmi une Selectie van verschillende gebeurtenissen (03/11 au 31/12/06).  Consultez aussi le site internet http://www.ftlb.be pour toute information complémentaire.

Une autre première a eu lieu cette année fin du mois de juillet : la FTLB était présente avec les 12 Maisons du tourisme à la foire agricole de Libramont sous un chapiteau de 350 m².  Cette présence fut un grand succès et rendez-vous est déjà pris pour 2007.

Luxembourg Tourisme, source de jouvence ?  Sans aucun doute si l'on en juge par la jeunesse et la forme que conserve, à 85 ans, Julien de Rémont, son Premier rédacteur en chef. "La noblesse du corps, du cœur et de l'âme" : c'est par ces mots que Jean-Pierre Monhonval introduit le portrait de ce grand pionnier du tourisme.

Albert Raty était un grand artiste luxembourgeois. Le Musée ducal à Bouillon lui consacre une rétrospective visitée pour vous par Jean-Etienne Hallet.
Jean-Pierre Monhonval vous suggère la découverte (du 15/11/06 au 15/01/07) aux Coeuvins à Habay-la-Neuve, de l'exposition des superbes clichés d'Etienne Lenoir d'Etalle, un "chasseur d'images en phase avec les animaux".

Adélaïde Delberghe fait le point sur le challenge "Luxembourg, province propre et fleurie" et sur les lauréats de ce concours.  Rendez-vous est d'ores et déjà fixé pour la 25ème édition en 2007.  D'ici là, visitez en cet automne nos plus beaux villages fleuris, vous en serez enchantés!
Poursuivant la revue des Maisons du tourisme, Jacques Rossignon s'arrête cette fois en Haute-Lesse où le terme partenariat revêt tout son sens.
Au pays d'Arlon, Jean-Pierre Monhonval a rencontré le président de la Maison du tourisme, M. de Giorgi qu'il a accompagné dans un tour du propriétaire.

Pas de numéro d'automne sans suggestions de belles balades en forêt ou dans la nature !
Jean-Etienne Hallet vous propose d'une part, la balade gourmande (ambiance conviviale au domaine provincial de Mirwart); d'autre part, une promenade à la découverte de la mémoire des arbres à l'arboretum de Bardonwez (Rendeux).
Chacun sait que les rivières façonnent le paysage en fonction des sols rencontrés : Myriam De Bœuf s'est intéressée de près au phénomène.

La Gaume est entrée dans le "Petit Larousse illustré", Jean-Pierre Monhonval relate cet événement littéraire après quoi il vous emmène à Bovigny où l'on fait revivre les beaux métiers en vieux costumes, avant de mentionner dans la rubrique "En marge" deux magnifiques ouvrages consacrés à l'Ardenne.
Nostalgique du passé?  Certainement pas puisque c'est résolument tourné vers l'avenir qu'il rejoint ensuite l'Euro Space Center à Transinne pour y constater les dernières innovations.

 


10 septembre 2006

 

Une petite révolution dans l'art de la  justice

Vous  comptez-vous parmi les milliers de victimes d'accidents du travail ou de la  route, les malades chroniques ou non, les victimes d'un viol ou de  brutalités, d'une agression, de harcèlement ou de mauvais traitements ?  

Alors, ceci vous intéresse au plus haut point !


Afin  d'atténuer l'agitation sociale, la société a très sagement mis en place des  organisations de conciliation et d'arbitrage chargées d'applanir les  conflits et de résoudre les litiges. Ce que d'ailleurs font généralement  très bien la plupart des services de médiation. Toutefois, ces derniers  n'ont qu'un rôle non contraignant, en ce qui concerne le domaine des  dédommagements.

Aucun secteur n'est épargné. Les victimes sont  confrontées à des assurances privées ou publiques qui rognent les  compensations éventuelles, en traitant le plus souvent avec des assurances  de défense en en justice émanant des mêmes milieux et dont les intérêts sont  trop peu distincts. Une formule qui se trransforme trop généralement en  marchandages financiers dont la santé de la victime et ses facultés sont  atteines se sent trop aisément exclue. Victime trop rarement informée  médicalement pour connaître et protéger efficacement ses intérêts présents  et surtout futurs.

Des expertises souvent d'une dizaine de  minutes qui détermineront l'avenir d'un être humain!


Quel  accidenté de la route ou du travail peut prétendre que son rétablissement  s'effectuera sans séquelles physiques, voire neurologiques, dans un laps de  temps difficilement évaluable? Parfois longtemps après sa mise à la  retraite! Quel est l'impact dans la recherche des responsabilités ou pour ce  qui concerne une assurance hospitalisation? Entre autres dans les cas de  maladies génétiques, chroniques, transmissibles ou par intoxications  diverses entraînant la destruction d'organes vitaux ? Quelle est la  probabilité de voir s'aggraver un handicap réclamant toujours des soins  accrus? Quels traumatismes irréversibles subiront les victimes d'une  agression, un viol, un harcèlement ou des multiples formes de maltraitances  qu'ignorent toujours nos lois et notre justice ? Des conditions qui  perturberont définitivement la santé, la vie affective et la carrière  professionnelle des victimes et de leur famille !

Voilà des  éléments d'expertises bien rarement pris en considération par les assurances  privées...et sociales
et par voie de conséquence par la justice pour  statuer sur l'évaluation ou l'aggravation d'un dommage.

Avec la  collaboration de plusieurs sommités universitaires, l'association APIA asbl  dont l'indétendance n'est plus à démontrer a pu, à force de ténacité, réunir  un panel de quatorze médecins légistes et neuropsychiatres - peut-être plus  demain - assermentés, agréés par la justice, licenciés en  contre-extertises de recours et indépendants permettant de formuler  des conclusions objectives pour l'examen de cas évidemment non simulés.  C'est en toute confidentialité que APIA orientera gratuitement - comme  d'habitude - les personnes ayant un doute ou s'estimant victimes de  discrimination.


Comme d'habitude: renseignements sans  engagement auprès de


APIA asbl 13 rue des Eglantiers 4460  Grâce-Hollogne Tél.04/250.43.31.


Pour des raisons de  confidentialité, aucune information ne pourra être communiquée par Internet.  

Cordialement à votre disposition,

Robert Balsaux, président  de l'APIA asbl et de SOS gardes-malades.

 

 

8 septembre 2006

 

Grippe aviaire :
vers un re-confinement ?

 

Le fantôme de la grippe aviaire refait son apparition. Au printemps, une psychose généralisée, abondamment relayée par les médias s’est emparée de nos concitoyens, alors que le mal tant redouté n’a même pas atteint nos frontières !
Notre ministre de la Santé Publique avait imposé le confinement de nos volailles ; particuliers et éleveurs de plein air avaient donc tout renfermé, de fort mauvaise grâce… On craignait, affirmait-on, que les volatiles entrent en contact direct avec quelque oiseau migrateur… Ces derniers étaient, en effet, montrés du doigt comme les principaux vecteurs de la maladie, cible facile mais peut-être pas tout à fait aussi coupable qu’on a bien voulu le dire. Car, jusqu’à présent, mis à part quelques cygnes et quelques canards, rare sont les migrateurs qui ont succombé à la grippe. Les associations de protection des oiseaux ont même démontré depuis qu’ils ne constituaient pas un facteur de risque de dispersion de la grippe aviaire (voir www.birdlife.org)…

 

Une catastrophe pour la biodiversité

Les conséquences du confinement furent, par contre, catastrophiques pour les particuliers et pour les éleveurs de volailles de plein air. Les particuliers, en effet, ne disposent pas des équipements adaptés pour enfermer leurs animaux et bon nombre d’entre eux ont préféré arrêter, purement et simplement, leurs activités. La perte est énorme car tant les éleveurs que les particuliers sont généralement des conservateurs de races locales. Décourager leur action constitue donc une menace pour la biodiversité qui n’est actuellement jamais prise en compte par nos décideurs politiques.
De plus, le confinement est impossible dans le cadre de l’aviculture biologique car le cahier des charges impose la présence d’un parcours extérieur trop grand pour être couvert par des filets. Prendre des mesures aussi radicales et injustifiées vis à vis des éleveurs de volaille de plein air revient à oublier qu’ils sont les seuls à produire de la volaille de qualité. Et ceux qui ne doivent rien changer à leurs tristes habitudes, ce sont les éleveurs de volailles industrielles déjà parfaitement rôdés au aspects les plus funestes du confinement. Peut-on vraiment, au nom de l’hypothétique menace de la grippe aviaire, donner pareille prime à la médiocrité. En mesure-t-on bien le risque, tant sanitaire qu’économique ?

 

A quand une évaluation sérieuse de ces mesures ?

N’est-ce pas une psychose idiote qui est en train de s’installer ? Cet été, à l’occasion d’une intervention télévisée, un représentant du Ministère de la santé publique prétendait que, dans le cas où une – improbable – pandémie de grippe aviaire se déclarerait en Belgique, on évaluait à nonante-cinq mille le nombre de victimes possibles. Ce chiffre peut certes paraître important, mais tout est relatif : on apprenait, au hasard du même journal télévisé, que chaque année, dans notre pays, plus de cent mille personnes décèdent de maladies nosocomiales, c’est-à-dire d’infections contractées à l’hôpital… Et que fait notre ministre de la Santé Publique ? Une nouvelle fois, les chiffres disent ce qu’on veut bien leur faire dire. Nous ne pouvons admettre, quant à nous, qu’on impose à nouveau le confinement des volailles sans avoir évalué clairement les impacts indirects qu’une telle mesure aura immanquablement. Y a-t-il eu une évaluation détaillée des conséquences multiples du confinement de ce printemps 2006 ? Nous n’en avons, en tout cas, pas été informés.
Nous souhaitons donc qu’une grille d’évaluation sérieuse des mesures envisagées soit mise en place avant d’affoler la population à grands coups de visions d’apocalypse. Plutôt que d’envisager les risques incalculables d’une éventuelle pandémie, voyons ceux qu’induiront à coup sûr des mesures préventives excessives. Que deviendront nos modes de production biologiques ? Quel sera l’impact sur la biodiversité de notre faune wallonne ? Car, à force de redouter la peste, nous risquons peut-être de contracter le choléra…

 

 

Pour toute information complémentaire :

Céline VAN ROMPAYE
Nature & Progrès asbl
520 rue de Dave - 5100 Jambes
Tél. : 081/30 36 90 - Fax : 081/31 03 06
natpro@skynet.be - www.natpro.be

 

 

Francis Giot                                                                 Marc Fichers
      Président                                                                Secrétaire Général


 




septembre 2006
Transmettre vos commentaires