juin 2006
Transmettre vos commentaires


Votre message est mis en ligne quotidiennement dans le courrier des lecteurs du mois en cours
Vérifiez svp ou renvoyez s'il n'est pas publié


Secrétaire régionale de l’UCP.

L’UCP, Mouvement social des Aînés d’Arlon vous invite le jeudi 27 juillet de 10h à 12h à visiter l’Espace Solival Wallonie de Mont-Godinne
Nous y découvrirons les possibilités d’aménagement du domicile possible pour les personnes à mobilité réduite ainsi que les aides techniques possibles dans les tâches quotidiennes (enfile bas, planche à découpe, …)
Ensuite nous aurons la possibilité de nous restaurer au restaurant de l’hôpital pour un prix modique :
Menu à 6,40€ comprenant, potage, plat chaud 2 possibilités ou assiette froide, dessert, café, eau gratuite
Ou sandwiches à 1,10€, potage à 0,60€, assiette fromages 1,30€…
Nous organiserons un co-voiturage et nous pourrons vous prendre en charge près de chez vous
Nous ne pouvons dépasser le nombre de 15 personnes donc inscrivez-vous vite au bureau régional de l’UCP au 063/21 18 50 pour le 25 juillet à midi.
Françoise Lobet


Les enjeux des expertises

Des personnages illustres ont montré qu’un nonagénaire n’est pas nécessairement sénile. Des célébrités d’un grand âge ont revendiqué le droit d’être époux et de devenir père sans relever de la démence. De nombreuses victimes d’accidents vasculaires ou accidentés de la route, des malvoyants ou des malentendants, voire des malades grabataires ont parfois besoin d’un accompagnement sans nécessairement les priver de leurs droits à gérer leur vie et leur biens, si la procuration est légale.
Les expertises médicales des accidentés du travail ou de la route, aussi bien que des personnes sujettes à vivre une maladie, une dégradation de leur santé mentale non dégénérative ou subissant un handicap réduisant leur mobilité, de leur vue ou de leur ouïe représentent des enjeux colossaux pour les assurances publiques et privées. Il n’est donc pas étonnant que les conséquences en soient souvent minimisées par ces organismes ou qu’on les place sous administration – prétendue provisoire - sans nécessité.
Les assurés faisant l’objet de sous-évaluations médicales qu’ils sont bien incapables de contester sont le plus souvent désarmés. Ou dans l’espoir d’une évolution favorable de leur état de santé, elles ne présument pas qu’avec l’âge viendra une débilitation progressive de cet état.
Ainsi, faute d’avoir reçu une information objective, combien n’apprendront à leurs dépens que vingt ou trente ans plus tard, l’origine d’une hernie discale, d’une arthrose ou d’une calcification les forçant à vivre pliés en deux ou la cause originale de la pipette d’oxygène qui ne les quitte plus !
D’autres encore, avec l’âge et la maladie, deviennent coûteux et encombrants pour la société. Sans défense, ils sont proclamés irresponsables par un quelconque carabin et font l’objet d’une mise sous tutelle rondement menée. Dessaisis de leurs biens, ils sont même souvent privés de leur liberté et placés en institution, contre leur volonté !
Dans tous ces cas, les médecins contre-experts de recours, peuvent infirmer ou confirmer scientifiquement devant les tribunaux, des décisions trop hâtives ou calculées. Certes, ces contre-experts de recours, légistes, juristes ou neuropsychiatres, médecins confirmés et indépendants existent, mais tenus par leur devoir de réserve, il n’est pas évidents pour le particulier en situation difficile de toujours les connaître à temps.
C’est une tâche à laquelle l’association APIA asbl s’est attelée bénévolement depuis plusieurs années dans le cadre de ses activités, en proposant désormais confidentiellement au public belge concerné un panel de spécialistes de recours agréés dans les divers domaines médicaux évoqués ci-dessus.
Robert Balsaux, président de l’APIA asbl (Conseil juridique de 1ère ligne)


« Nature pour Tous » récompensé par la Fondation pour les Générations Futures

La Fondation pour les Générations Futures (FGF) en partenariat avec l'Agence Alter lançait en décembre 2005 un appel à initiatives «Pas à pas vers un développement soutenable» dont l’ambition était de de donner un « coup de pouce » à toutes celles et ceux - en Wallonie et à Bruxelles - qui souhaitent intégrer dans leurs projets ces nouvelles préoccupations pour les faire évoluer vers plus de développement soutenable.
Ce 20 juin, le projet « Nature pour tous » de Natagora a reçu un prix de 2500 € de la Fondation pour les Générations Futures afin de soutenir ses actions visant à permettre à chacun d’exercer son action citoyenne en matière de protection de notre patrimoine naturel (voir encadré).
Rétroactes…
En février 2006, un jury indépendant a sélectionné 45 initiatives parmi les 112 dossiers parvenus à la Fondation. Les 45 porteurs de ces projets, issus d'une grande diversité de secteurs, ont bénéficié en mars et avril 2006 d'une formation gratuite de 3 jours organisée par l'Agence Alter. Le programme de la formation avait pour objectif de permettre aux participants de développer une vision plus globale de leur projet et de l'affiner en bénéficiant des compétences des autres participants et des personnes ressources extérieures.
Au terme de cette formation, les 45 participants pouvaient introduire à la Fondation une demande de soutien financier. Parmi les 20 projets sélectionnés ce 20 juin figure « Nature pour Tous » qui bénéficiera ainsi d'un coup de pouce supplémentaire de 2500 € et d’un accompagnement individualisé à la mise en oeuvre de son initiative.
> Infos et contacts : « Nature pour Tous » - Natagora, Eric Dubois (04/250 95 98) - eric.dubois@natagora.be et Béatrice Férire (04/250 95 87) - beatrice.ferire@natagora.be



En ce début d'été, la Fédération touristique du Luxembourg belge vient de clôturer les inscriptions de son 24ème challenge "Luxembourg, province propre et fleurie".

53 candidatures émanant de syndicats d’initiative, de communes, de cercles horticoles et d’associations villageoises sont parvenues au Président de la FTLB, le Député permanent au Tourisme Jean-Luc Henry.
Depuis l’automne 2003, la province de Luxembourg compte parmi ses villes et villages 12 "plus beaux villages fleuris" et 2 "plus belles villes fleuries" dont Houffalize, médaille d'or par ailleurs au concours international de l’entente florale 2004. Cette année, c'est le village de Sohier qui a posé sa candidature au concours européen.
Vous reconnaîtrez aisément toutes ces localités grâce à leurs portiques d’entrées bien entendu fleuris.
Voici la liste des candidats au 24ème challenge 2006 :
1. Le village de Flohimont.
2. Le village de Steinbach.
3. Le village de Lavacherie.
4. Le village de Les Hayons.
5. Les villages de Courtil, Bovigny et Halconreux.
6. Le village de Bure.
7. Durbuy vieille ville.
8. La ville de Houffalize.
9. Le village de Willancourt.
10. Le village de Hubermont.
11. Le village de Rachamps.
12. Le village de Petitvoir.
13. Le village de Sohier.
14. Le village de Suxy.
15. Le village de Masbourg.
16. Le village de Lahérie.
17. Le village de Menil-Favay.
18. Le village de Verdenne.
19. Les villages de Fineuse et Grandvoir.
20. Le village de Waha.
21. Le village de Corbion.
22. Le village de Chiny.
23. Le centre ville de Virton.
24. Le village de Marcourt.
25. Le village de Nassogne.
26. La ville d'Arlon.
27. Les villages de Muno, Lambermont et Watrinsart.
28. Le village de Hotton.
29. Le village de Ste-Cécile.
30. Le village d'Hazeilles.
31. Le village de Buzenol.
32. Le village de Hodister.
33. Le village de Neuvillers.
34. Le village de Wéris.
35. Le village de Morville.
36. Le village de St-Léger.
37. Le village de Châtillon.
38. Le village de Meix-le-Tige.
39. La ville de Bouillon.
40. Les villages d'Herbeumont, Saint-Médard, Martilly, Straimont et Menugoutte.
41. Les villages de Warmifontaine et Harfontaine.
42. Le village de Rachecourt.
43. Les villages de Namoussart, Marbay et Mon Idée.
44. Le village d'Heinstert.
45. Le village de Nobressart.
46. Le village de Post.
47. Le village de Schadeck.
48. La ville de Marche.
49. Les villages de Chassepierre, Laiche et Azy.
50. Le village de Wibrin.
51. Le village de Filly.
52. Le village de Nadrin.
53. Le village de Ollomont.
Le jury présidé par M. Luc Noël, présentateur à la RTBF de l'émission "Jardins et Loisirs" sillonnera donc cet été les routes de la province afin de déterminer le classement de ce 24ème challenge.
Alors, est-ce que Houffalize et Sohier se partageront une fois de plus la première place sur le podium?
Rendez-vous le 1er septembre à Marche pour la proclamation des résultats et la remise des prix.
Alors, sans plus attendre, venez vous plonger au cœur de ses villes et villages fleuris et découvrir tout le charme et le caractère de la province de Luxembourg.
La FTLB a créé à cet effet 5 circuits de découverte que vous pourrez retrouver dans la brochure d'information générale.
Le challenge 2005 en images sur notre site internet : http://www.ftlb.be


LAUREATS BRUXELLES
Ateliers radio-environnement

Des ateliers de radio dans des écoles. C’est par cette technique que Across Stickos et Les Terres arables développent des animations desensibilisation des enfants aux gestes quotidiens pour lutter contre le réchauffement climatique. Pour passer à la pratique, les deux partenaires veulent impliquer les élèves et les parents dans les économies d’énergie de leurs écoles. Et s’ouvrir à d’autres radios associatives pour diffuser les nouvelles émissions conçues dans
cette perspective.
http://homeusers.brutele.be/across
www.rmx.be
Contact : Across Stickos asbl & Les Terres arables asbl
Grégor Beck, Directeur
Chaussée de Wavre, 129 - 1050 Bruxelles
across@brutele.be
02/503 43 09

Couches lavables
Au départ de la maison de préparation à la naissance « Claire de lune » située à Ixelles, Ecotribu entend développer une activité économique originale. Il s’agit de favoriser le prêt à l’essai, la vente, le ramassage à vélo et le nettoyage de couches lavables. Objectif : démontrer la faisabilité de choix de consommation écologiques par des personnes à revenus modestes. Le coup de pouce permettra d’acheter le matériel de départ : couches-culottes de démonstration, machine à laver, produits de nettoyage.
Contact : Ecotribu
Jean-Christophe Rousseau-Piot, Porteur de projet
Rue de Suède, 35 – 1060 Bruxelles
ecotribu@gmail.com
0484/10 11 13

Verdurisation : bourse aux végétaux
Déjà active dans la verdurisation des quartiers comme vecteur de lien social, Molenbeek - Formation propose cette fois aux habitants de la commune d’organiser une « Bourse aux végétaux ». 2 à 3 fois par mois, elle favorisera l’échange de graines, boutures et jeunes
plantes. Et sera un espace de transmission de savoirs pratiques et traditionnels et d’humanisation de l’économie. Pour soutenir cette action, l’achat de matériel spécialisé est indispensable : mini-serre de culture et matériel de stockage des graines.MOLENBEEK-FORMATION ASBL
Contact : Molenbeek-Formation asbl
Jacqueline Rorsvort, Chargée de projet
Bd Léopold II, 101-103 – 1080 Bruxelles
jrortic@mofo.irisnet.be
02/411 58 38

Mini-entreprises à finalité sociale
Déjà active dans la promotion et le soutien d’initiatives d’étudiants entrepreneurs, l’asbl les Jeunes Entreprises veut élargir son offre de conseils. Elle entend développer deux nouveaux aspects : l’économie sociale et le développement soutenable. Pour faire bénéficier les étudiants entrepreneurs de contacts professionnels en ces matières, l’asbl recyclera le coup de pouce en « chèques conseils » échangeables contre une séance d’accompagnement.
www.lesjeunesentreprises.be
Contact : Les Jeunes Entreprises asbl
Alain Roelens, Chargé de missions
Rue Dr Elie Lambotte, 10 – 1030 Bruxelles
alain@lesjeunesentreprises.be
02/245 13 80

Consom’action !
Pour Respire, l’espace public doit être libéré de la publicité commerciale. Le théâtre-action est un instrument de choix dans cette perspective. Pour le spectacle Consom’Action, l’asbl a décidé de cibler la consommation responsable. Une pièce à écrire collectivement par une quinzaine de comédiens amateurs pour aller à la rencontre des 16-18 ans. Le pas de plus : dédommager de ses frais le metteur en scène professionnel qui accompagne la création.
www.respire-asbl.be
Contact : Respire asbl
Marie Félix, Membre, promotrice
du groupe de théâtre de l’asbl
Rue de la Démocratie, 52 – 1070 Bruxelles
mariefelix79@yahoo.fr – 02/524 04 70

1er salon international et interactif du tourisme équitable et éthique
Jusqu’ici, en Belgique, l’offre de voyages respectueux des territoires et des populations visités est l’affaire de rares opérateurs isolés. L’asbl Tourisme autrement veut mieux les faire connaître du grand public en les rassemblant lors d’un salon international à Bruxelles. Le soutien porte sur la définition des critères de durabilité des destinations proposées et le dispositif de sélection des exposants potentiels.
www.tourisme-autrement.be
Contact : Tourisme autrement asbl
Marie-Paule Eskénazi, Directrice
Place de la Minoterie, 10 - 1080 Bruxelles
info@tourisme-autrement.be
02/412 56 79

DANS LES REGIONS
En Marche vers un développement soutenable
L’idée de départ est de rassembler dans un réseau les nombreuses personnes parmi le personnel communal et les associations paracommunales, qui innovent en faveur d’un développement plus soutenable. Ambition : concentrer les moyens, décloisonner les projets
et augmenter la visibilité des « bonnes pratiques » au sein de l’administration. Les services et associations concernés par les activités enfance-jeunesse seront les premiers à expérimenter le réseau.
www.marche.be
Contact : Administration communale de Marche-En-Famenne
Georgy Renard, Coordinateur Enfance-Jeunesse
Rue Victor Libert 36 - 6900 Marche-En-Famenne
cej@marche.be
084/32 69 90

FLORECO S.C.R.L. - Entreprise d’économie sociale d’insertion
Depuis des années, l’asbl CRABE, agréée comme organisme d’insertion socio-professionnelle (OISP), développe une formation d’écocantonniers à partir de son expérience de gestion écologique des espaces verts et sites naturels. Pour offrir des emplois durables et
de qualité à son public via une filière d’insertion complète, l’asbl va s’ouvrir au marché. Pour ce faire, elle a créé la coopérative FLORECO tout en développant un nouveau métier : l’installation de stations de lagunage.BE ASBL
Contact : FLORECO scrl
Jérôme Rassart, Président du C.A.
Rue Saint Médard, 4 - 1370 Jodoigne
rassart.jerome@belgacom.net
010/81 40 50

AuPlusNet coopérative
De l’entreprise de formation par le travail FORMA à la jeune coopérative AuPlusNet, il n’y a qu’un pas. De plus en plus de stagiaires en nettoyage le franchissent. Avec un contrat à durée déterminée et une participation à la gestion de l’entreprise, c’est un statut social, des revenus et une autonomie que retrouvent ces femmes souvent peu scolarisées. Le prochain pas de plus pour elles sera de développer leur clientèle, de concurrencer les entreprises traditionnelles
et de rendre compétitif l’utilisation de produits de nettoyage écologiques
Contact : AuPlusNet
Marie-Paule Neyskens, Administratrice-déléguée
Rue Pépin, 32 -5000 Namur
auplusnet@skynet.be
081/22 64 14

Mise en place de l’entreprise d’insertion
Cynergies
L’entreprise de formation par le travail Cynorhodon veut prolonger son travail de formation de chômeurs peu qualifiés en leur offrant des perspectives de véritable emploi. Elle crée donc une entreprise d’insertion à finalité sociale. D’abord, celle-ci se spécialisera dans
l’isolation écologique de bâtiments neufs et à rénover. Elle entend ainsi contribuer à concevoir des habitats sains et économes en énergie. L’aide portera sur l’achat de petit matériel de construction.
www.cynorhodon.be
Contact : Cynorhodon EFT
Alexandre Carlier, Coordinateur
Rue Haute Froidmont, 4 – 4648 Haccourt
cynorhodon@skynet.be
04/374 14 44

Kots à projets développement soutenable et logement
Jusqu’ici l’asbl Eco’Hom était active dans la promotion de l’écoconstruction et de l’économie d’énergie auprès de particuliers qui rénovent leur logement. Elle entend cette fois articuler sensibilisation et pratique quotidienne en associant les étudiants qui occupent un logement éco-rénové à la gestion durable de celui-ci. Qui à leur tour concevront et animeront des outils d’information et de sensibilisation à partir de leur expérience concrète.
www.ecohom.be
Contact : Eco’Hom asbl
Bernadette Leemans, Administratrice
Rue de la Loi, 20 – 4020 Liège
info@ecohom.be
0498/54 33 81

ELEA, la nature ma maison
ELEA asbl a de l’ambition : démontrer aux professionnels et au grand public la faisabilité et les plus-values environnementales, économiques et sociales de l’éco-construction. L’association est déjà partie prenante du projet de premier lotissement social durable basé à Mouscron. Elle animera également le pôle technologique en « bioclimatique», une vitrine de l’éco-construction et des énergies renouvelables en Wallonie. Le projet soutenu concerne la mise sur pied d’une «Journée de l’énergie» réunissant les acteurs de l’écoconstruction de Wallonie.
www.lanaturemamaison.be
Contact : ELEA asbl
Magali Viane, Coordinatrice du projet
Grand Place 1 - 7700 Mouscron
cel.env3@mouscron.be
056/86 01 54

La zone d’activité de développement durable (ZADD) « Espace Kegeljan » crée son emploi
Société coopérative immobilière, l’Espace Kegeljan éco-rénove un ancien hospice namurois. Objectif : sur un modèle rentable pour les coopérateurs, en faire une pépinière d’associations également à la disposition des habitants du quartier. Forte de son développement, la coopérative entend faire un pas de plus en créant un emploi spécifiquement attaché à la gestion de la coopérative.
www.espacekegeljan.beSPACE KEGELJAN
Contact : Espace Kegeljan scrl
Claude Brouir, Administrateur-délégué
Avenue de la Marlagne, 52 – 5000 Namur
info@espacekegeljan.be
081/22 29 33

J’étudie à vélo
Le GRACQ promeut l’amélioration des conditions de circulation des cyclistes et défend l’usage du vélo au quotidien. La sensibilisation passant aussi par l’exemple concret, l’association a décidé de mettre des vélos en location à disposition de plusieurs dizaines d’étudiants namurois. Pour réaliser ce projet, l’association se frotte à de nouvelles logiques : financement par sponsoring, recherche de partenariats avec un atelier du CPAS ou des vélocistes locaux.
www.velonamur.be
Contact : GRACQ – Les cyclistes quotidiens asbl
Séverine Vanheghe, Chargée de projet
Place de la Station 2b - 5000 Namur
severine.Vanheghe@gracq.org
081/81 38 48

Zoom avant sur la responsabilité sociale desentreprises (RSE) partenaires
Aujourd’hui, les futurs gradués de la Haute Ecole Sainte Marie sont formés à connaître les entreprises via le marketing, la comptabilité, la fiscalité. Un groupe d’enseignants veut y ajouter et intégrer les dimensions sociales et environnementales. Avec les élèves de
3ème, ils vont mettre au point une grille d’analyse axée sur la RSE. Le projet soutenu concerne la mise à jour de la base de données « stages » et l’organisation d’une journée thématique « RSE ».
www.hemes.be
Contact : HEMES Sainte Marie
Mariam Roskam, Maître assistant
Rue de Harlez, 35 - 4000 Liège
m.roskam@hemes.be
04/278 28 27

Ramassage de déchets verts à domicile et compostage
L’Essor, entreprise de formation par le travail (EFT) développe depuis 2002, avec certains de ses stagiaires, une activité de ramassage à domicile de déchets verts et d’encombrants. Vu le succès de l’offre et les débouchés possibles (vente d’amendement naturel après broyage), l’asbl ambitionne d’autonomiser ce projet dans une entreprise d’économie sociale. Pour ce faire, il lui faut développer ses activités commerciales tout en offrant des produits à tarifs différenciés.ASBL
Contact : L’Essor asbl
Hugues Delvaux, Coordinateur
Avenue de Ragnies, 2 - 6530 Thuin
hugues.delvaux@swing.be
071/59 42 95

De mon jardin solidaire à mon emploi
Le réseau des jardins et fermes solidaires Wallonie-Bruxelles rassemble des organismes qui utilisent le jardinage comme outil de changement social et comme stratégie en faveur de la sécurité alimentaire. Le réseau veut franchir un cap et proposer un accompagnement compétent à ses membres désireux de créer une entreprise d’économie sociale. Offrir des débouchés professionnels à leurs stagiaires, développer une activité économiquement rentable : deux nouvelles perspectives pour ces férus d’agriculture biologique et de dynamiques coopératives.
Contact : Réseau des jardins et fermes solidaires
Wallonie-Bruxelles, asbl
Roll Grenier, Coordinateur
Rue Brouck au Tilleul, 50 - 4690 Glons
rollgrenier@skynet.be – 04/228 90 88

La CITE s’invente (Centre d’Initiatives et de Traitement de l’Environnement)
Une poignée de jeunes bénévoles a débarrassé de ses déchets un verger abandonné, en plein cœur de Liège. Leur rêve : transformer ce site en un pôle de valorisation de la bio-construction, des énergies renouvelables et de la récupération. Les installations didactiques seront réalisées avec des professionnels de la région. 1ère étape, 1er coup de pouce : la tenue d’un chantier international pour la construction de toilettes sèches et l’organisation d’une manifestation festive durant l’été 2006.
www.jardinsolidaires.be
Contact : La CITE s’invente asbl
François Poncelet, Coordinateur
Rue Chéri, 36 – 4000 Liège
lacitesinvente@yahoo.fr
0478/46 62 86

Didact’eau
Les Pépinières La Gaume favorisent l’intégration professionnelle des personnes handicapées en assurant leur formation par des activités et conditions de travail adaptées. Elles poursuivent aussi l’ambition de démontrer par l’exemple l’intérêt et la faisabilité d’une conception durable de leur site d’exploitation. Prochaine étape : alimenter le système d’arrosage par de l’eau de pluie, créer un lagunage pour les eaux usées des bâtiments et édifier une annexe en éco-construction.
www.pepiniereslagaume.be
Contact : Pépinières La Gaume
Xavier Fournier, Directeur
Rue des Saucettes, 90 - 6730 Breuvanne
administration@pepiniereslagaume.be
063/44 00 78

Nature pour tous
L’association Natagora est active dans la protection, la conservation, la restauration et le développement de la nature. Son ambition est de rendre ses réserves naturelles et ses activités de découverte de la nature accessibles à tous, en particulier aux personnes handicapées physiques et mentales. L’association souhaite élargir son réseau de partenaires spécialisés dans les offres de services à ces publics. Le
coup de pouce doit l’aider à mettre sur pied un réseau de prêt de matériel adapté.
www.natagora.be
Contact : NATAGORA
Eric Dubois, Chargé de mission
Rue Fusch, 3 – 4000 Liège
eric.dubois@natagora.be
04/250 95 98


Une mine de solutions gratuites pour les familles et les seniors en difficultés !
N°de référence à préciser :
1. Principaux Droits sociaux, exonérations et allocations pour les pensionnés malades ou handicapés
2. Cumul et Calcul des pensions. Travail autorisé. Recours et réclamations.
3. De plus en plus vieux, mais de plus en plus pauvre : Risques du surendettement. Sommes touchées en trop. Couverture complémentaire des petits risques médicaux.
4. De plus en plus vieux, mais de plus en plus dépendant : Soins et maintien à domicile, aides, accompagnement. Gouvernante au pair. Familles d’accueil. Assurances.
5. Définition de la Garde-Malade à domicile. Hygiène du malade. Accompagnement du malade Alzheimer.
6. Choix et règlement des maisons de repos, de repos et de soins, résidences-services (studios réservés aux aînés) .
7. Description des maltraitances et abus sur des malades, des handicapés et des personnes âgées.
8. De plus en plus vieux, mais de plus en plus isolé : Lutter utilement contre Solitude, Stress, Dépression , Folie et Suicide de plus en plus fréquents !
9. Préserver la mémoire c’est conserver son indépendance. Sinon c’est…
10. Le risque de mise sous tutelle avec administration des biens, perte de liberté, placement en maison de repos, frais de gestion exercée par un administrateur à charge de la famille, voire des saisies légales sur les revenus des enfants.
11. Actes notariaux et succession. Dons, legs. Les choix de fin de vie. En cas de plainte, souvent familiale, condamnation en Correctionnel des procurations non légalisées par un juge, un notaire ou le tribunal du commerce.
12. Avantages des Ventes en viager : Continuer à vivre chez soi sans frais ni investissement avec une revenu indexé.
13. Familles éclatées ou enfants en danger : Droit de visite des petits-enfants aux grands-parents.
14. Quelques droits et obligations élémentaires des locataires. Nouvelles exigences légales.
15. De plus en plus vieux, mais de plus en plus vulnérable: Insécurité, incivilités, protection, dédommagements, médiation, dépôt efficace et orientation des plaintes en justice.
N.B.-La reconnaissance comme service juridique de 1ère ligne valorise ces informations gratuites de prévention.
16. De plus en plus vieux, mais de plus en plus fragilisé : Précautions avant l’admission à l’hôpital , erreurs médicales, assurances, expertises - médicaments gratuits ou trop coûteux .
Matières à réflexion


17. 131 types d’accidents évitables à domicile causent chaque année chez nous des milliers de handicaps et de morts.
18. Voiturage bénévole des handicapés pour leurs soins, leurs emplettes et leurs relations sociales.
19. Bénévoles voituriers – Gardes-Malades – Collaborations - Membres sympathisants – Administrateurs - Donateurs.
Pour l’une de ces documentations gratuites et sans engagement : (+ FAX 04.250.43.31
Ou apia.senior@teledisnet.be en précisant votre adresse postale.
De l’association APIA asbl 13 rue des Eglantiers B4460 Grâce-Hollogne.
La reproduction de ces informations est autorisée par APIA ASBL

 


festival "Trans-cités" qui se déroulera les 23, 24 et 25 Juin 2006.
L'objet de ce projet est un festival (gratuit) de musiques actuelles amplifiées itinérant qui se déroule sur 3 jours et qui mobilise 3 villes de la Communauté d'Agglomération de Valenciennes Métropole :
Quérénaing, Saultain et Bruay sur Escaut dans le cadre de l‚opération « dedans-dehors ».
LES GROUPES QUI SE PRODUIRONT

Les groupes se produisant le 23 juin à Querenaing sont :
Blastom, Shambara, Wombat, Klang !!! Les groupes se produisant le 24 juin à Saultain sont :
Kill for peace, Hill pain, Meaningless, Milgram Les groupes se produisant le 25 juin à Bruay sur Escaut sont :
Cashbox, Lamanimal, Oxees, Skumdum


> Alerte : 2 petites filles disparues cette nuit à Liège ( BELGIQUE)
>
> Ce jour 10 juin 2006 entre 01.00 et 03.00 heures ce matin, deux mineures
> d’âges qui se trouvaient à la braderie quai St. Léonard à Liège ont disparues.
> Il s’agit de Nathalie MAHY, âgée de 10 ans.
> Elle est de corpulence mince, taille 1m40; cheveux châtains mi-longs.
> Elle était vêtue d’un T-shirt rose portant des inscriptions argentées, un jean
> bleu et des bottes brunes avec une partie orange.
>
> > Nathalie MAHY
>
> La seconde, Stacy LEMMENS, âgée de 7 ans.
> Taille 1m40, cheveux mi-longs foncés.
> Elle portrait une jupe rose ou rouge; un T-shirt blanc et des baskets roses.
>
>
> Stacy Lemmens
>
> > Publié le 10/06/2006 à la requête du Procureur du Roi de L!ège et en
> collaboration avec Child Focus
> Deux mineures disparues à Liège
>
> Faits
> Ce jour 10 juin 2006 entre 01.00 et 03.00 heures ce matin, deux mineures
> d’âges qui se trouvaient à la braderie quai St. Léonard à Liège ont disparues.
> Il s’agit de Nathalie MAHY, âgée de 10 ans.
> Elle est de corpulence mince, taille 1m40; cheveux châtains mi-longs.
> Elle était vêtue d’un T-shirt rose portant des inscriptions argentées, un jean
> bleu et des bottes brunes avec une partie orange.
>
> La seconde, Stacy LEMMENS, âgée de 7 ans.
> Taille 1m40, cheveux mi-longs foncés.
> Elle portrait une jupe rose ou rouge; un T-shirt blanc et des baskets roses. 
>
> Témoignages:
> Si vous avez vu Nathalie MAHY ou si vous savez où Nathalie MAHY réside,
> veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le
> numéro de téléphone gratuit:
>
> 0800 / 91.119
>
> ou avec Child Focus via le numéro 110.
>
> ou réagissez online
> Il est demandé à Nathalie MAHY de prendre contact avec sa famille pour les
> rassurer.
> Il est demandé à Stacy LEMMENS de prendre contact avec sa famille pour les
> rassurer


Subject: Détention d'enfants, derniers jours pour la pétition
Bonjour à toutes et tous,

SVP, rajoutez vite votre signature à cette pétition si importante qui se clôture ce lundi 19 juin.
Vous avez même encore le temps de la diffuser autour de vous à tous ceux qui ont un e-mail.
Merci pour votre collaboration.
Amicalement

Christiane Pivont
Amnesty International
Responsable Coordination Régionale de Liège
23 rue Sous l'Eau 4020 Liège
Tel: 04.343.89.76 Tel : 0496.12.83.87
cpivont@aibf.be



Subject: Détention d'enfants, derniers jours pour la pétition
Bonjour,
Je vous avais fait circuler il y a quelques semaines la pétition suivante contre la détention d'enfants en centres fermés. Nous comptons la rendre au Ministre Patrick Dewael le mardi 20 juin, soit dans une semaine.
Un grand merci par avance si vous pouvez la signer si ce n'est encore fait, voire même la diffuser à nouveau dans vos réseaux...nous arrêterons le décompte le lundi 19 en journée.
Cédric« Des enfants en centres fermés? Nous disons non! »

Des pédopsychiatres et des associations spécialisées lancent une pétition pour demander au gouvernement de mettre fin à l‚enfermement des enfants étrangers.
En un an, le nombre d'enfants étrangers détenus en centres fermés n'a cessé de croître. Depuis 2006, en plus des centres 127 et 127 bis près de l'aéroport de Zaventem, les centres de Vottem et de Merksplas reçoivent eux aussi des enfants avec leur famille et parfois non accompagnés. Certaines semaines, on a compté jusqu'à 70 enfants détenus. Leur détention dure parfois plusieurs mois.
Plus de 100 personnalités belges des universitaires, des médecins, des syndicalistes, des avocats, des représentants des cultes, des artistes se sont mobilisées, à l‚appel du pédopsychiatre Jean-Yves Hayez, de la psychologue pour enfants Francine Dal et d‚associations spécialisées (CIRE, Vluchtelingenwerk Vlaanderen, Jesuit Refugee Service Belgium) pour signer un appel intitulé « Des enfants en centres fermés? Nous disons non! ».
Dans cet appel, il est réaffirmé que la détention constitue une maltraitance psychologique grave pour les enfants qui la subissent.
Pour manifester leur refus de la détention des mineurs en centres fermés, tous les citoyens peuvent ajouter leur voix à cet appel en signant ou en téléchargeant la pétition en ligne sur le site www.cire.irisnet.be/enfantsenfermes

 


Noces d’Or
Cinquante ans de mariage
Ingénieux, l’Or
Nous fait accueil.
Qu’il soit un bon alliage avec l’émeraude.
Divin, afin de préserver notre vitalité
Ensuite, de protéger notre
Capital santé,...
Et favoriser notre activité.
Note pour que nous sachions comme
Il se doit arriver au Diamant flamboyant
Eclatant, pareil à un coucher automnal
Savoir ! Tout ça paraît bien original
C’est plutôt un genre de Madrigal.
Mme Henry de Gouvy
~~~~~~~~~~~~~
Malmedy

11ème Marché aux fleurs
Si le samedi pluvieux ne poussait pas à la promenade, la journée du dimanche connut le bénéfice de fréquents passages du soleil. Dans le grand pourtour de la cathédrale, nombre fleurs et arbustes égayaient pelouses et cours, laissant espérer des jours meilleurs prochains. 50 exposants invités par l’Administration communale, organisatrice de cette rencontre, offraient à la vente matériel floral et autre ainsi que prodiguaient les conseils indispensables en vue de préparer et entretenir parterres, jardins et pelouses. Dans les nombreuses échoppes, graines, plants à repiquer, plantes aromatiques, meubles de jardin, objets décoratifs, divers outils, réalisations ayant trait aux fleurs … invitaient les visiteurs à la main verte à penser aux beaux jours. Différentes conférences et ateliers floraux permettaient à tout amateur de parfaire ses connaissances et compétences tandis qu’un coin des contes réunissait parents et enfants. Satisfaction des organisateurs confrontés en cette époque de l’année à de multiples manifestations de même type.
François DETRY
~~~~~~~~
Sécurité routière.
A méditer !

Conducteurs-fantômes.
Dans une édition précédente, AM avait notamment mis l’accent sur les conducteurs-fantômes. Depuis lors, un nouveau drame a eu lieu et un lot presque quotidien de situations analogues se produit sans que l’on trouve vraiment une solution à ce phénomène qui tend malheureusement à se banaliser. Mais s’est-on vraiment penché sur le problème du côté des pouvoirs publics ? Pourquoi ne pas prévoir un dispositif qui s’enclencherait lorsqu’un conducteur prend une bretelle d’autoroute à contresens ? En cherchant bien, on trouverait sûrement une solution, pas spécialement onéreuse !

Zones 30 km/h.
Pas vraiment facile à respecter, cette limitation de vitesse ! Pas nécessairement par manque de bonne volonté, mais pour plusieurs raisons. D’abord, la lisibilité des zones n’est pas toujours évidente (branches, autres panneaux voisins, …). Ensuite, l’aménagement de la voirie devrait sensibiliser les conducteurs et les inciter à lever le pied. Le hic, c’est qu’il n’y en a presque jamais ! Et puis, il y a les autres … ! En milieu urbain, si vous roulez à 30 km/h, nombreux sont ceux qui vous prennent pour un demeuré, vous collent pour vous « faire avancer », appels de phares à l’appui, coups de klaxon, queues de poisson, gestes aimables pour couronner le tout. Les camions, bus, cars, véhicules officiels, autres usagers … et même les véhicules de la police vous dépassent au mépris de la loi ? C’est du quotidien, hélas ! Et combien de conductrices ne vous doublent pas en trombe, dans une zone où leurs enfants pourraient être en danger ! Où est la fibre maternelle à cet instant ? Alors que l’on était en droit de compter sur la gent féminine pour montrer l’exemple à suivre aux messieurs trop arrogants au volant, ne voilà-t-il pas qu’elles les imitent !
Pas ou peu de contrôle, en dehors des heures d’école parfois ! Aberrant ! Bref, encore une loi qu’on ne fait pas respecter ! Et puis, un beau jour, le couperet tombera, brutalement. A propos, n’oubliez pas que cette limitation de vitesse est valable 24 h sur 24, 365 jours sur 365.

Les camions dans le collimateur !
Leur vitesse maximum devrait baisser à 80 km/h sur autoroute, selon le ministre Landuyt. On ne peut qu’approuver, car le nombre d’accidents graves impliquant des camions est en hausse sensible. Excès de vitesse et de fatigue, surcharge, démonstration de force au volant et inconscience, entretiens bâclés ou insuffisants, mauvaise qualité des pneus, autant de paramètres qui conduisent inévitablement à l’irréparable. Ici aussi, les contrôles sont insuffisants. On nous promet toutefois un effort spécial des forces de l’ordre, équipées de matériel plus performant, pour remettre de l’ordre dans un secteur qui en a bien besoin.
Autocaristes, réfléchissez !
La demande des autocaristes de faire passer la vitesse maximum de 90 à 100 km/h sur autoroute pour leurs véhicules a de quoi inquiéter. De récents accidents survenus dans ce secteur ne plaident pas en faveur de cet accroissement. Si certaines sociétés sont à l’abri de tout reproche, il n’en est pas de même pour toutes. Sur un trajet de 1000 km, le gain de temps peut être estimé à une heure et des poussières. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Pourquoi ne pas mener une enquête auprès des premiers intéressés, les passagers ?

Félicitations !
A la police de Trois-Ponts,
qui a parfaitement balisé les zones 30 km/h de la localité en plaçant des panneaux voyants à leurs abords. Il faudrait être aveugle pour ne pas les apercevoir !.
En plus , un petit tableau mobile, placé aux entrées de la cité, indique aux usagers la vitesse à laquelle ils circulent en entrant dans l’agglomération. De la vraie prévention. Et ici, tant pis lorsque le couperet tombera.
Dégué.


Message de Patrick Davin
(Photos et reportages pour Ardennes Magazine et www.racing-pictures.be
en collaboration avec Jean-Marc Davin & Frédéric Davin)

Invitation -23 juin dès 19h
Vernissage atelier Contraste à 45/47 rue G. Caplaumont, 1040 Bruxelles,
Avis à la populaschtroumpf,
Et oui la fin de l'année "académique" arrive à grand pas .... pour certains ce sont les examens, pour d'autres les préparatifs de vacances, pour d'autres encore simplement le boulot, ... Au milieu de cette action trépidante je vous invite à partager un moment de calme, de poésie, de contemplation , .....
Et oui ce vendredi 23/06/2006 à partir de 19h00 se tiendra le vernissage de l'exposition photos de fin d'année de l'atelier Contraste dont je fais partie.
Le concept est simple chaque "photographe" a travaillé sur un projet personnel et en fait la présentation lors de ce vernissage.
Les travaux sont très très très variés, au programme :
- Photos couleurs ou N&B
- Photos "classiques", "expérimentales", "graphiques", "poétiques", .....
- Portraits (auto-)
- Paysages
- Sténopés
- Reportages
- ...
Un quelques mots : il y en aura pour tous les goûts et les couleurs ......
Je joins l'invitation officiel de l'atelier pour tous les détails pratiques.
Lors de cette soirée vous aurez aussi l'occasion de "voter" pour le travail qui vous plaît le plus .....
Merci d'avance à tous .... et au 23 ^^
Frédéric Davin

www.photo-contraste.com



PORTES OUVERTES À FORMATION PME LUXEMBOURG
C’est le jour de l’été, le 21 juin que Formation PME Luxembourg ouvrira ses portes aux futurs apprentis, aux candidats chefs d’entreprise mais aussi à toutes personnes, toutes associations intéressées de près ou de loin à la formation en alternance
Cela fera bientôt 100 ans que fut signé le premier contrat d’apprentissage (1908),…une expérience séculaire de la formation en alternance.Que certains croient découvrir depuis quelques années !!!!
Lorsque l’on sait que les diplômés de Formation PME sont à 95 % intégrés dans la vie active dans les 3 mois qui suivent leur qualification, on peut comprendre la satisfaction légitime affichée par l’équipe de formateurs de l’institution et par l’ensemble des patrons formateurs répartis dans toute la province
Fort de ses 2 implantations sur Libramont et Arlon,Formation PME fera encore mieux en 2006/2007 puisque dans un souci de proximité des cours de 1ère année d’apprentissage seront délocalisés à Marche et à Virton .Des cours de gestion sont déjà donnés à Vielsalm ,Bouillon et Marche. L’ancrage provincial du centre est plus qu’établi.
Formation PME Luxembourg dispense des formations aux futurs salariés et indépendants dans 26 professions du commerce et de l’artisanat (métiers de l’agroalimentaire, des soins aux personnes, du garage, de la construction, du commerce ainsi que les prestataires de services)
Ce 21 juin de 13 à 18 heures une occasion unique de visiter les locaux et ateliers, de rencontrer les acteurs provinciaux de l’alternance voire de poser un choix professionnel qui débouche à court terme sur un emploi
Ce même mercredi vers 17 heures dans les locaux du site de Libramont, les Présidents et représentants des fédérations professionnelles du Luxembourg belge mettront à l’honneur 12 apprentis qui se sont particulièrement distingués au cours de l’année scolaire 2005/2006
C’est une journée festive, d’information et d’orientation qui attend chacun d’entre vous ce 21 juin à Formation PME Luxembourg
32, rue de la Scierie à Libramont (o61/22 33 36)
10, avenue patton à Arlon (063/22 74 19)
Mail : lux@ifapme.be


Stages informatiques d’été à Formation PME Luxembourg

Formation PME Luxembourg est le principal opérateur de formation continue de la province et l’institution possède une expérience probante en matière de nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Durant l’été, c’est au tout public que formation PME s’adresse en proposant un panel de formations informatiques qui peuvent rencontrer les desiderata tant du débutant que de l’utilisateur avancé.
Word de base et/ou Word avancé,Excel de base et/ou Excel avancé,l’univers Outlook,comment créer son PowerPoint ,…autant de formations programmées tant sur le site de Libramont que sur l’antenne d’Arlon durant la première quinzaine de juillet et la seconde quinzaine d’août.
Les formations sont en général dispensées par demi journée sur la durée d’une semaine
Tous renseignements concernant le planning et les prix peuvent être obtenus
Pour Libramont auprès de Séverine Lesgardeur : 061/22 33 36 ou par mail severine.lesgardeur@ifapme.be
Pour Arlon auprès de Carine Lecomte : 063/22 74 19 ou par mail carine.lecomte@ifapme.be


LES COUPS DE CŒUR DE LUXEMBOURG TOURISME POUR CET ETE
Après un printemps bien morose, revoici l'été riche en promesses.

Les Luxembourgeois vous proposent d'en profiter pleinement lors de nombreuses manifestations festives et conviviales.
Dans ce numéro d'été de Luxembourg Tourisme, Jacques Rossignon et Pascal Willems se sont associés pour vous présenter leurs coups de cœur dont les classiques de l'été, la 40ème édition de la MESA et les jeunes festival(ier)s.
Ceci n'est qu'un aperçu de l'offre étoffée de cet été.
Jacques Rossignon vous invite déjà ce 25 juin à la "fête du Par naturel des Deux Ourthes" à Tillet, où prendre une bonne bouffée d'air frais en famille, après les examens!
Le même auteur est allé à la rencontre de la Maison du tourisme d'Ourthe et Aisne où vous attend, dans une nature un peu sauvage, une foule de suggestions de balades et visites qui raviront les plus difficiles.
Les fans de nature liront avec intérêt l'article de Myriam De Bœuf intitulé "Au royaume des libellules, la Belle et la Bête".
Dans la ville de Bouillon, Jean-Etienne Hallet vous emmène dans un citytour sur l'évolution du paysage architectural des XVIIe et XVIIIe siècles dans la ville de Godefroid. Une initiative du musée ducal.
Un peu partout dans la province, l'art monumental a dressé ses "pierres levées". Pierre-Alain Gillet vous propose d'en admirer quelques exemplaires parfois curieux!
La rédaction de Luxembourg Tourisme a aussi pensé aux jours plus gris : à Virton, poussez donc la porte des Musées gaumais où Jean-Pierre Monhonval vous invite à la plus jolie rétrospective jamais mise sur pied consacrée à la grande artiste-peintre qu'était Marie Howet et à quelques kilomètres, il vous fait ensuite découvrir le musée du scoutisme à Arlon. Que de bons souvenirs pour certains d'entre nous!
Non loin de là, c'est au château du Pont d'Oye que Jean-Pierre Monhonval a eu le plaisir de rencontrer une jeune écrivain qui fait la fierté de notre province. Amélie Nothomb dévoile en exclusivité pour Luxembourg Tourisme sa personnalité par petites touches, dans un portrait tout en nuances.
Toujours sur sa lancée, il évoque aussi un homme et une vie exceptionnelle, en la personne de Marcel Charollais, originaire de Halanzy, pionnier de la patrouille de France, aviateur chevronné et véritable as de la voltige!
A Bellefontaine, une rencontre avec André Flamion, un homme plus terre à terre mais qui, lui aussi, exerce son métier de menuisier par passion et pour l'amour des belles choses.
Accompagnez encore cet auteur infatigable dans sa balade à Redu, Village du Livre où un musée vivant de l'imprimerie et de l'écriture est en projet.
De passage à La Roche, entre le 18 août et le 3 septembre, ne manquez pas de rendre visite à Jeanine Rossion. Elle sera présente à la galerie de la FTLB. Jean Pochet vous présente cette artiste aux œuvres variées et originales.
Et si vous n'avez pas la chance de venir découvrir notre belle province, alors ne ratez surtout pas le marché le plus luxembourgeois de Bruxelles. Pascal Willems vous convie le 20 septembre à Ixelles pour une dégustation de nos délicieux produits de bouche.
Retrouvez toutes ces informations et détails sur le site internet www.luxembourgtourisme.be (rubrique agenda - actualités) mais surtout en vous procurant dès à présent le numéro très étoffé au prix modique de vente de 3 €.
Prix d'1 numéro : 3 € - prix de l'abonnement annuel (4 numéros) : 10 € à verser sur le compte 068-2116037-09 de la Fédération touristique du Luxembourg belge – Quai de l'Ourthe 9 – 6980 La Roche – Tél. 084/411.011 – Fax : 084/412.439 – info@ftlb.be.


Une nouvelle action d’André Buzin avec Natagora

Edition d’un souvenir philatélique pour la nature


Depuis de nombreuses années, et à la plus grande satisfaction de tous ses utilisateurs, la Poste belge choisit régulièrement le peintre André Buzin pour illustrer la flore et la faune (et tout particulièrement l’avifaune) belges. Son extraordinaire série oiseaux a d’ailleurs été couronnée d’innombrables prix en Belgique et à l’étranger.
On ne peut être un bon peintre de la nature sans être aussi un authentique ami de la nature. C’est évidemment le cas d’André Buzin, mais il ne se limite pas à cela : il s’engage aussi pour la conservation de la nature, aux côtés des associations qui y veillent : « Je pense, dit-il, qu’il faut soutenir des associations telles que Natagora et la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux, dans la réalisation de tous leurs projets liés à la sauvegarde de notre patrimoine le plus précieux ».

C’est ainsi que, pour la manifestation d’arbres en art’bres (10 jours d’expositions et d’animations multiples sur le thème de l’Arbre) organisée à Neufchâteau en novembre 2005 par Natagora Famenne & Ardenne, il avait réalisé un magnifique souvenir philatélique à partir de son récent timbre cigogne noire. Le bénéfice de cette vente avait permis à Natagora Famenne & Ardenne de contribuer très largement à la création d’une nouvelle réserve naturelle de 13 hectares, les prés de la Wamme, située à trois kilomètres de la gare de Marloie.
Pour la grande exposition que, à l’occasion de ses 60 ans, il va présenter dans sa ville natale de Dinant, du 24 juin au 27 août, André Buzin « remet cela » avec l’édition d’un nouveau souvenir philatélique que vont s’arracher les collectionneurs.

Cette fois encore, à l’occasion de la sortie du nouveau timbre qu’il vient de signer, le thème est une espèce menacée d’oiseau qui figure sur la liste rouge de l'avifaune wallonne et à l'annexe 1 de la directive européenne sur la conservation des oiseaux : le râle des genêts. Comme la cigogne noire, le râle des genêts et sa survie figurent au rang des priorités de Natagora, qui a créé de nombreuses réserves en Famenne pour sauvegarder son habitat.
Le souvenir philatélique râle des genêts est vendu 16 € (+ 2 € de frais d’envoi). Il se présente sous la forme d’un feuillet cartonné de format A4 comprenant un dessin d’André Buzin et, avec une oblitération premier jour, deux exemplaires du nouveau timbre de 0,30 Euro (paru le 23 janvier 2006). Le tirage en est limité à 750 exemplaires, dont chacun sera numéroté et signé de la main de l’artiste.
Le bénéfice de sa vente sera partagé entre la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO) et Natagora, qui en destinera sa part à des achats de terrains de haute valeur biologique et à leur transformation en réserves naturelles.

Il peut être commandé à Thierry Gridlet (Natagora Famenne & Ardenne) : 061/27 92 27 (après 17h00) ou thierry.gridlet@swing.be  -  www.natagora.be <http://www.natagora.be/>



Naissance d’un cigogneau à Horion

Le public est invité à découvrir la famille
les mercredis 21 juin et 5 juillet !
Pour le sixième année consécutive, un couple de cigognes blanches niche sur le château de Horion-Hozémont (Province de Liège) où 1 jeune pointe à présent le bout de son bec. Les mercredis 21 juin et 5 juillet à 19h30, des guides d’Aves-Natagora invitent le public à découvrir la famille de cigognes au pied du château de Horion et répondront aux questions du public sur ces grands voiliers qui reviennent timidement dans nos régions après des années d’absence. Les ornithologues feront découvrir également au travers de télescopes grossissants toutes les autres espèces d’oiseaux présentes. Bienvenue à tous, petits et grands. Et c’est gratuit !
> Contact : André Burnel - 04/263.36.70.
[0494/825.196 (GSM pour contacts presse uniquement)]
Flash back…
Les cigognes observées à Horion – Hozemont ont commencé à défrayer l’actualité en septembre 2000 en stationnant sur les lampadaires de l’E42 à hauteur de Villers-le-Bouillet. Après un hivernage surprise réussi dans les campagnes hesbignonnes, elles ont mis le cap, en février 2001, sur le château de Horion où elles ont bâti leur nid et élevé un cigogneau. L'aventure a été répétée de 2002 à 2005 et à nouveau cette année.
Ce retour de la cigogne blanche met un léger baume sur les craintes concernant d'autres espèces dont la population se restreint de manière inquiétante. Moineaux, hirondelles, alouettes, coucou, tourterelle des bois et d'autres encore se raréfient, victimes de notre civilisation, que ce soit dans notre région ou dans les zones d'hivernage africaines.
> En savoir plus : Un dossier complet sur les aventures du couple de cigogne de Horion et sur le statut de l’espèce en Belgique et en Europe est disponible sur : http://www.aves.be/cigognes.htm. Aves–Natagora, Rue Fusch, 3 - 4000 Liège - Tél : 04/250 95 90
www.aves.be - www.natagora.be
Note à l’attention des journalistes :
Une sélection de photos de cigognes blanches libres de droit est disponible sur www.aves.be/journalistes.html


Sur la route des cigognes
Comment se rendre au château d’Horion ?En venant de la E42:
Sortie N° 5 : Saint Georges sur Meuse, suivre la N614 en direction de Tongres.
Traverser le village de Dommartin, puis 2km de campagne.
Au Carrefour dit de l'arbre à la Croix, prendre à droite en direction de Horion Hozémont.
Prendre la 2ème à main droite, suivre indication château de Horion.
500 m petit carrefour, prendre à main gauche.
Le château se trouve à droite, les cigognes se trouvent sur le toit après la Chapelle.

En venant de la E40:
Sortie Crisnée, et suivre la N614 en direction de Amay.
Traverser le carrefour de la Liège Hannut, dépasser un château d'eau.
Après Agricompost, prendre à gauche au carrefour dit de l'arbre à la Croix, en direction de Horion Hozémont.
Prendre la 2ème à main droite, suivre indication château de Horion.
500 m petit carrefour, prendre à main gauche.
Le château se trouve à droite, les cigognes se trouvent sur le toit après la Chapelle.

 


LE KARIBOU
C’est le nouveau lieu dédié au latino créé, à Stavelot, par Stéphane Close, un passionné de la musique qui vous embarque à la découverte de nouveaux horizons.
Ce vendredi 2 juin 06 Le Karibou a ouvert ses portes, pour la première fois, au grand public, présentant sa centaine de cocktails. Voici de quoi vous donnez l’eau à la bouche et l’envie d’aller y faire un petit tour : cocktail au rhum, à la vodka, au gin, à la téquila, au champagne, aux fruits, les « Incassables » dont le Toblérone au miel, liqueur de noisettes,…mais pas que ça, 6 cafés du monde entier (Brésil, Ethiopie, Colombie,…) sont aussi à découvrir. Quand je disais qu’il allait nous faire voyager !
L’endroit se découpe en trois partie, une petite scène pour les adeptes du karaoké, une vaste piste de danse histoire de laisser la place aux artistes et les fauteuils l’entourant sur une petite estrade, pour pouvoir trinquer à l’aise.
Il sera ouvert les veilles de jours fériés et tous les week-ends à partir du vendredi pour terminer le dimanche par un thé dansant comme ce sera le cas le 18 juin à partir de 18h00, animé par Jicé et Momo, à l’occasion de la braderie de Stavelot.
Et de plus, la chance a souri cette année aux fans du foot qui pourront mater le ballon rond et les crampons du mondial sur le grand écran du Karibou en sirotant un petit cocktail maison pour changer de la bière ordinaire.
Comme vous pouvez le constater, le Karibou répond à toutes les demandes et est approprié à tous : que se soit pour passer prendre un petit verre après une soirée romantique ou pour danser toute la nuit, il vous est ouvert.
LE KARIBOU
Avenue André Grégoire 21
4970 Stavelot
Maret Anaïs.


9 juin 2006

Les camions dans le collimateur

Je m'étonne et je déplore de voir votre journal prendre le pas d'une certaine presse sensationnaliste à propos de certaines mesures avancées - en nom propre - par le ministre Landuyt.Je pense qu'une politique rationnelle et efficace,surtout en matière de sécurité routière,ne peut être prise qu'en concertation avec les parties concernées,et surtout en réelle connaissance de cause.La prise de mesures inadéquates dans ce secteur plus que d'autres,se chiffre tôt ou tard en drames humains.

Je déplore ce sensationnalisme immature dont se gargarise depuis quelque temps une certaine presse.Pour rappel,dans les années 70,une campagne avait pour but l'entraide entre différents usagers de la route.Lorsqu'il fait mention de "démonstration de force au volant",l'auteur de cet article montre sa méconnaissance totale du secteur.
Or l'ignorance engendre la peur.
Et la peur, l'insécurité.


Je préconise donc avant tout de faire connaitre les problèmes rencontrés par les poids lourds au autres usagers, par l'intermédiaire de campagnes routières.
Je propose aussi la création de groupes de travail comprenant les différentes parties, afin d'élaborer des mesures efficaces pour permettre une cohabitation harmonieuse des différents usagers de la route.

Concernant les poids lourds, il convient de se rappeler que la limitation de vitesse actuelle à 90km/h date de l'époque des précurseurs où les véhicules n'avaient aucune assistance à la conduite et un système de freinage alléatoire où le chauffeur devait compter sur sa compétence...et sa chance.
Les véhicules contemporains ont vu leurs systèmes de sécurité se peaufiner (essieu supplémentaires,freins à disque, retarder, ABS,EPS et autres cruise-control)

Les seules certitudes à limiter ces véhicules à 80 km/h seront:
1. De porter la différence de vitesse sur autoroute de 30 à 40 Km/h entre les voitures et les camions,ce qui multipliera de façon catastrophique les accidents.
2.D'augmenter de façon significative le charroi routier ( de 14% d'après certaines sources)
3.D'engendrer une somnolence permanente des routiers (pour vérifier ce fait,faites donc l'epérience de parcourir une centaine de Km à 80 Km/h)
4.D'occasionner de façon significative des bouchons à des endroits ou la circulation était fluide,et l'arrêt total sur certaines sections.
5.In fino ,de conduire à la faillite à court ou moyen terme les entreprises de transports belges,qui ne pourront plus concurrencer les transports des autres pays(en particulier,des pays de l'est),et nombre d'autres entreprises dont le coût du transport sera revu à la hausse.D'où conséquence indirecte, augmentation générale du coût des biens...


La solution que je préconise en temps que professionnel du secteur et en complément de l'information entre usagers- mentionnée ci-dessus- va à l'encontre totale de la tendance actuelle:

Je propose de lier électroniquement le limitateur de vitesse des poids lourds à leur régulateur de charge, de façon à graduer la vitesse entre 90 km/h en pleine charge et 100 km/h à vide.

Les conséquences immédiates seraient :
1.La diminution drastique du temps de dépassement, source d'accidents,et d'énervement des automobilistes..
2.La fluidité du traffic lourd, donc moins de files de camions, et de par ce fait, diminution spectaculaire du nombre d'accidents impliquant ceu-ci
3.Diminution de l'écart de vitesse voitures/poids lourds
4.Diminution nette du traffic routier
5.Rentabilité accrue des entreprises de transport, d'où fonds disponibles pour l'entretien et le renouvellement du matériel et création d'emplois.
6.Diminution du coût du transport pour les entreprises,d'où relance éventuelle de l'emploi .
7.Suppression du risque de somnolance des chauffeurs routiers.

Il est temps aussi que le public arr^te de se laisser berner par une presse qui lui présente le chauffeur comme un "tueur sadique", alors qu'il ne s'agit que d'un travailleur qui fait sa journée de travail comme tout un chacun.

Pierre Legros collard


Objet : Réexp : Ca va coûter 200 millions d'euros et c'est avec nos taxes!
Pour Bruxelles.
La pétition est très facile et rapide.
Amicalement,
Jean-Pierre Delree

Hello tout le monde,
Si vous pouviez signer la pétition et transmettre ce mail à plein de monde.
En plus c'est pour Bruxelles!!
Coucou tout le monde, Un deuxième parlement européen à Strasbourg - utilisé 4jours/mois nous (nous, contribuables) coûte 200 millions d'euros par an.
Un groupe d'eurodéputés bien intentionnés veut éliminer ce gaspillage en programment toutes les sessions parlementaires à Bruxelles. Ils ont besoin
d'un million de signatures.
Ca prend 10 secondes (exactement)!
Visitez
http://www.oneseat.eu et incluez la vôtre.
A forwarder!!!
Ce n'est PAS un hoax!

 


 

le 01-06-2006 19:39, Lallemand Jacques A. à LallemandJA@BWSC.ORG a écrit :

Raymond est mon petit-cousin.
Je voudrais lui adresser par vous mes sinceres felicitations pour sa seconde carriere, si vous en avez l'occasion.
Ca m'a fait grand plaisir de lire son entretient.
Son cousin de Boston, Massachusetts

3 juin 2006
Il y a 21 ans que je suis ici et je suis maintenant directeur des services de dessin (AutoCAD) pour la Boston Water and Sewer Commission (Service d' Eaux et d' Egouts) de la ville de Boston.
J'aime beaucoup ce que je fais et je dois reconnaitre que mon dernier emploi a la Ville de Verviers ne m'aurais pas offert les opportunités que j'ai eues ici.
La Belgique me manque beaucoup et je prend avantage de l'internet pour trouver des articles, des nouvelles, des photos. J'y retourne de temps a autre pour visiter la famille et c'est la fête! Qu'est-ce qu'on mange bien en Belgique! La bière, et les frites, et le chocolat!
Je vous envoie quelques photos de Boston. C'est une ville de la taille de Bruxelles ou un peu plus petite, entourée d'eau et de parcs. En Belgique, j' habitais à Spa et je faisais partie du photo club Déclic.
www.bwsc.org






 



juin 2006
Transmettre vos commentaires