novembre 2003
Transmettre vos commentaires

Edito.
Nous suspendons la mise à jour quotidienne sur internet du 1er novembre jusqu'au 20 décembre 2003.
En cause: une surcharge de travaux.
Comme vous le savez, Ardennes Magazine est fabriqué par deux personnes, mon épouse et moi-même. Il n’y a pas de personnel. Comme vous tous, nous n’avons que deux bras.

Ce n’est un secret pour personne, depuis 1968, je parcours les villes de plusieurs pays afin de décorer les vitrines des commerçants pour les fêtes de fin d’année.
C’est en fin de compte une occasion de mettre le nez dehors, et de quitter les claviers et les écrans.
Il n’y aura donc pas de sortie papier fin novembre 2003, car cette année, il y avait déjà trop de réservations mi-octobre. C’est pourtant le plus beau numéro à faire, mais nous devons faire un choix.
Chaque année, pour fabriquer ce magazine, je devais m’arrêter de peindre quelques jours. Pour ne pas mécontenter nos fidèles clients, nous avons dû faire un choix.
Nous sommes désolés pour les lecteurs qui n’ont pas encore internet. Noël est peut-être une occasion de vous l’offrir cette année.
Toutefois, les reportages, les infos et les petites annonces seront seulement remis à jour une fois par semaine en fonction de notre disponibilité. La mise à jour quotidienne reprendra le 20 décembre.
Votre courrier est publié au quotidien sur notre site internet à la rubrique courrier du lecteur. Toutefois, en fonction de la place disponible, nous le publions également en toutes-boîtes pour les personnes qui n’ont pas encore internet. Afin de permettre à chacun de les télécharger en toute tranquillité, les reportages publiés sur la toile restent en général plusieurs mois, et certains, plusieurs années, en fonction du nombre de visiteurs qui les consultent. Vous êtes en moyenne 350 personnes a déposer quotidiennement une info sur le site. Pour gérer tout cela il faut parfois plusieurs heures.
Toutes vos réactions sont les bienvenues et nous y accordons la plus grande attention. Ardennes Magazine, la seule façon de communiquer librement votre avis sur la vie régionale, reste le seul média totalement libre de toute pression politique ou religieuse.

Les infos pour la prochaine sortie papier doivent nous parvenir pour le 20 décembre date ultime.
Le magazine papier sera réalisé entre la Noel et le Nouvel An.

Puisque nous distribuons par la poste le même jour chez nos lecteurs, vous recevrez le magazine papier au plus tard le vendredi 2 janvier 2004 dans votre boîte aux lettres. Vous pourrez déjà le retrouver dans les bonnes boulangeries entre les fêtes à partir du mercredi 31 décembre 2003.

J-M Lesage


Hélico. Résultats

Les 19 et 20 septembre, Ardennes Magazine soutenu par de nombreux bénévoles avait organisé une opération humanitaire dans le cadre du 6ème anniversaire de l’hélicoptère de Bra.
Le bénéfice ou plutôt le résultat final ( frais déduits) est de plus ou moins mille euros, ( ±40 000 frsB pour une centaine d’adultes payants ) ce qui est une goutte d’eau dans l’océan des besoins de cet hélico, mais cela permettra peut-être de sauver une vie et cela est probablement le plus important.
Ce n’est évidemment pas à vous ni à nous à financer cet hélicoptère qui devrait l’être par l’Etat. Mais comme nous ne sommes pas des ministres, nous tentons le tout pour le tout, pour maintenir cet outil extrêmement précieux pour celui qui en a besoin.
1000 euros, ce n’est évidemment pas grand chose quand on voit l’énergie qu’il faut réunir pour récolter des fonds pour une opération humanitaire.
Tous les détails sont à votre disposition sur notre site internet et dans nos livres de comptes.
Nous remercions à nouveau la Sabam qui a remboursé à l’hélico les droits d’auteurs que nous avions versés ainsi que les commerçants et les bénévoles qui ont soutenu cette opération. Il faut souligner qu’il y a eu beaucoup d’enfants puisque c’était gratuit durant les deux jours . Cependant, il n’y avait qu’une centaine de repas payants pour adultes ( 120 repas, enfants compris) le samedi soir.
Vous pouvez découvrir sur notre site près de 250 photos de ces deux journées de spectacle qui étaient remarquables. Les visiteurs sont tous repartis enchantés.
Un concours de dessin électronique.
La couverture de notre dernière édition vous présentait les deux dessins lauréats du concours pour l’hélicoptère de Bra. Seul le public présent a fait la sélection. Nous avions deux dessins ex-aequo.
Nous avons encore beaucoup de prix à donner aux enfants qui ont affiché leur dessin lors de leur visite.
C’est donc un public planétaire qui fera cette sélection.Les prix seront distribués avant Pâques.
Gagnez 15 euros en votant.
Nous offrons également quelques bons d’achats de 15 euros valables chez certains commerçants pour les internautes qui auront sélectionné les lauréats de ce concours de dessins électronique.
Sur notre site,
www.ardennesmagazine.be
Vous pouvez découvrir les dessins des 89 enfants qui ont participé au concours.
Pour visionner un dessin, vous cliquez sur l’image qui s’aggrandira, puis vous cliquez sur la flèche pour découvrir le dessin suivant et ainsi de suite.
Pour voter, les internautes doivent remplir le bulletin d’inscription et choisir le n° du dessin qu’il préfère. Nous remettrons les prix qui reviendront aux meilleurs dessins après le 1er mars.
Ce vote électronique restera accessible jusqu’au 1er mars date du 14ème anniversaire d’Ardennes Magazine.
La liste des prix sera affichée en ligne, et sera complétée au fil des mois.
Il nous reste encore quelques-uns des 46 premiers dessins qui peuvent être récupérés par les parents lors de leur passage au bureau. Ces 46 premiers dessins déposés par les enfants ont gagné une entrée pour le monde sauvage.

Dans notre dernière édition nous vous avons présenté un reportage de plusieurs pages dans le cadre de l’opération mise sur pied au profit de l’hélicoptère de Bra-sur-Liènne. A cette occasion, nous vous avons présenté Jacques Albert, cet illusionniste qui commençait sa tournée par Houffalize. Si vous avez manqué ce spectacle, voici le programme de cette tournée qui s’étale jusqu’au 15 novembre.Tournée 2003-2004
La première partie de la tournée du 19 septembre au 15 novembre 2003.
19 septembre : hall omnisport de Houffalize,
20 septembre à Lausanne ( Suisse )
21 septembre à Cruchten (Luxembourg)
25 et 26 septembre au casino de AIX-les-Bains (France)
27 septembre, sous chapiteau à AVE et AUFFE,
3 octobre à Arlon ,
5 octobre à Focant,
11 octobre à Wavre
12 octobre : festival de Welkenraedt,
18 octobre : Grand théâtre de Verviers,
25 octobre à Charleroi
26 octobre à Ambly
30 octobre à Namur,
8 novembre à Mondorf casino ( Luxembourg)
9 novembre à Tournai,
14 novembre à Aubange.
15 novembre à Liège- sud.
+ Bouillon, Nivelles, Hannut, Wiltz, Ettelbruck dont les dates ne sont pas encore fixées.
La deuxième partie de la tournée se déroulera de février à décembre 2004, en passant par la Belgique, la France , la Suisse, l’Allemagne et le Maroc.



Courrier des lecteurs

Appréciant Ardennes Magazine, nous avons bien lu votre message concernant "Tintin en Irak".

Malheureusement, on ne peut pas vraiment dire qu' 'Estat Youssouf' soit un grand connaisseur des "vrais" intérêts américains, mais plutôt un expert pour cacher les manoeuvres anti-occidentales du fascisme islamiste et des atrocités de ce cher Saddam, soutenu par la France et l'Allemagne, que ce cher Youssouf a "étrangement" épargnées.

Pendant ce temps, ces chers spécialistes pour caricaturer Bush et l'Amérique - nos seuls défenseurs réels contre l'intégrisme musulman qui ne s'est pas encore manifesté à Mont mais bien à Bastogne (de jeunes Belges épris de jeunes filles turques peuvent en témoigner, etc.) - profitent joyeusement de l'essence et du mazout redevenus bon marché ... grâce à la victoire de nos Alliés contre la barbarie du parti Baas (extermination de Kurdes au gaz moutarde, des milliers d'opposants assassinés, de très nombreuses filles "du peuple" violées pour assouvir les penchants parfois pédophiles de certains membres de ce parti, ...), foncièrement antisémite.

Après nous avoir sauvés des Allemands en 14-18 et en 1940-45, et nous avoir protégés de Staline et de ses héritiers, les Américains seront en ce 21e siècle encore nos seuls défenseurs contre ce nouveau danger qui s'infiltre partout - dont cette bande dessinée destinée à tromper les esprits dans notre Europe décadente.

Enfin, il est vrai que cette bande dessinée est écrite en français, une langue propice à l'arriération mentale du Sud de la Belgique, la langue de l'impérialisme français anti-américain, bref l'opium des Wallons, contrairement à nos autres langues nationales, le néerlandais et l'allemand, langues de liberté.

Johan Viroux
(Borci / Bourcy)

Note de l’éditeur:
Il est vrai que l’allemand est la langue maternelle la plus parlée en Europe. Nous laissons à notre lecteur la responsabilité de ses propos, tout comme nous laissons à l’auteur de la BD le droit à l’expression de ses sentiments. Cette BD fera probablement encore couler beaucoup d’encre, car c’est un sujet d’actualité brûlant.
JM Lesage


Je me dois de réagir au courrier de M. Johan Viroux de Borci (Bourcy?) paru dans l'édition Ardennes Magazine du 30 octobre.
On y lit notamment que la langue française est une langue propice à l'arriération mentale du Sud de la Belgique (sic!), l'opium des Wallons (resic!), les autres langues nationales, le néerlandais et l'allemand étant qualifiées de "langues de liberté"!
On croit réver! Ces propos sulfureux ne manqueront pas de rappeler de très mauvais souvenirs à certains d'entre nous. La langue française, langue universelle de la culture, gardera sa place à côté de l'anglais, plus adapté aux domaines des sciences et des techniques. L'allemand, bien que parlé par beaucoup d'Européens, est la langue d'une infime minorité de Belges et nous concerne donc peu. Quant au néerlandais, le présenter comme une de nos langues nationales est une supercherie: savez-vous comment les Hollandais se moquent de la façon dont leur langue est écorchée en Belgique? Les Flamands parlent et parleront toujours le "vloms", l' "antwaarps" ou quelqu'autre variante pour la bonne raison qu'en fait, ils ne reconnaissent pas le néerlandais (l'ABN) comme leur langue, mais comme une langue imposée comme langue officielle par le Nord. Faites un tour à La Roche en saison et ouvrez vos oreilles: vous serez édifiés! Même les intellectuels qui font un effort en public reprennent rapidement leurs bonnes habitudes en privé!
Il faut parfois remettre les yeux en face des trous de certains et rétablir des vérités qui semblaient pourtant évidentes.
Ph. Nolf
Tenneville


Bravo pour votre magazine résolument différent dans son créneau. Ne sachant me le procurer que dans les "bonnes " boulangeries, je ne le lis pas régulièrement. Je serais intéressé de savoir comment acquérir "Tintin en Irak" qui me paraît être un joyau dans son genre. Peut-être en avez-vous parlé dans un ancien numéro; pour ma part, c'est "grâce" au courrier délirant de J. Viroux que j'ai découvert son existence.
Merci et bonne continuation.
C. Jonette


 

Voici ma présentation qui était publiée sur papier le 28 août 2003 qui a provoqué cette polémique autour de cet album.

Tintin en Irak.
Nous publions sur internet à partir de ce jour une bande dessinée originale réalisée par deux lecteurs ou plutôt par deux grands connaisseurs des vrais intérêts américains.
Bien connu pour être les plus grands pollueurs au monde, ils organisent ou désorganisent certains pays en fonction de leurs intérêts.
Chaque case de cette bande dessinée peut vous faire rire plusieurs minutes mais parfois vous irriter.
Je vous conseille de l’imprimer aujourd’hui car je crains que cette version des faits ne plaise pas à tout le monde.
Ci-joint une case de cette BD dont il est impossible de retrouver un original.
Les deux auteurs ont reconstitué un album complet en reprenant des cases extraites de plusieurs albums d’Hergé et en modifiant le contenu des bulles tout en adaptant l’histoire à la triste réalité d’aujourdhui : la guerre en Irak. Après cette lecture, vous devrez bien admettre que notre monde est totalement dirigé par une petite poignée de fous qu’il serait temps d’arrêter.
J-M. Lesage.



Un artiste bien de chez nous : Arnaud Pirotte nous offre ses plus belles photographies dans son livre « Aube, Ardenne et Crépuscule ».

Ce livre est un éloge au soleil, cet astre extraordinaire qui nous accompagne tous les jours sans jamais faillir à ses rendez-vous. Ses apparitions nous semblent tellement ordinaires que l’on oublierait presque l’importance vitale de cette étoile pour notre planète. Pourtant le soleil est au coeur de notre vie.
Arnaud Pirotte, artiste photographe, nous invite au fil des pages à renouer une vraie relation avec le soleil, à prendre le temps de le voir se lever, percer la brume de ses rayons d’or, parcourir l’azur et enfin nous offrir un spectacle grandiose aux couleurs douces ou flamboyantes, selon les caprices du ciel.
Voir le soleil se coucher, quel bonheur! C’est un instant magique que rien ne peut égaler. Cet ouvrage nous offre comme un moment de répit, qui permet d’apprécier à sa juste valeur l’amour fidèle que nous porte le soleil. L’Ardenne est le cadre idéal pour cette histoire presque éternelle et qui ne cesse de se renouveler.
Description : Auteur: Arnaud Pirotte, Editions Weyrich, 265 x 245 mm, 128 pages, 100 photographies en couleur, 22 illustrations, couverture cartonnée avec jaquette. Disponible dans toutes les bonnes librairies dès le 06 novembre 2003.
Renseignements sur le site internet de l’auteur : http://www.capteurdelumiere.com ou sur celui des Editions Weyrich : http://www.weyrich-edition.be


Le Château du Général
Par Christian Ophoven

Vous y découvrirez toute la vie telle qu’elle était vécue par un
enfant quittant la ville pour s’établir à la campagne.
Un long voyage dans un passé riche d’évènements personnels qui se déroulent au Château de Martinrive durant la période de la fin de la deuxième guerre mondiale jusque vers 1958.
Sous le thème des 4 saisons ,un enfant vous fera découvrir les choses de la vie à cette époque déjà lointaine.
Elevé par une grand-mère extraordinaire remplaçant un père
trop souvent parti, il vous emmènera à la pêche, à la chasse, vous fera partager ses jeux, ses émotions, ses amitiés.
Plusieurs tableaux et photos d’époque illustrent l’ouvrage.
Le dialecte wallon y est savoureusement distillé ,traduit par
l’auteur, aidé du Dictionnaire Liégeois de Jean Haust.
C’est plus qu’un témoignage, c’est même beaucoup plus qu’un roman.
C’est tout simplement l’apprentissage du bonheur.
Le prix coûtant de l’ouvrage a été fixé à 15 euros
Les frais d’envoi par la poste sont de : 3 euros par livre
A verser à l’avance sur mon compte n° 000/0775337/16
Si vous désirez une dédicace de l’auteur, veuillez le signaler dans votre
virement par la mention « dédicace SVP »
Christian Ophoven, chemin de Dadelane,14
B-1380-LASNE-GSM : 0475/54.62.35 FAX :02/633.53.75
e-mail: christian.ophoven a belgacom.net


Francorchamps.
Classic Six Hours.

Le week-end des 13 et 14 septembre derniers se disputaient, sur le circuit de Francorchamps, les désormais habituelles courses de voitures anciennes, nommées Classic Six Hours.
Malgré l’entrée gratuite et une météo clémente, les spectateurs ne se pressaient pas autour de l’anneau ardennais pour cette 11 ème édition, bien qu’elle en valût la peine : plus de 50 marques représentées, pas loin de 600 véhicules et encore plus de pilotes.
Aux antipodes de la formule l, seuls les nostalgiques ou quelques curieux sont attirés par ces voitures d’un autre âge, mais témoins de leur époque, et conduites par des " gentlemen drivers ", aux noms peu médiatiques. Et c’est pourtant bien ce qui fait le charme de ces compétitions.
Ambiance bon enfant, courses nombreuses se succédant à un rythme cadencé, attitude sportive sur et en dehors de la piste, tribunes et paddocks accessibles sans bourse délier, il y avait vraiment de quoi satisfaire pas mal de monde…
Les organisateurs du Motor Classic ont bien du mérite et leur manifestation fut une réussite.
Dégué.


IMPORTANT
Pas une blague !!!!!

Ceci s'est passé à Montréal et à Bruxelles. Il y a quelques semaines de cela, dans un cinéma, une personne s'est assise sur quelque chose de piquant sur un des sièges. Lorsqu'elle s'est relevée pour voir de quoi il s'agissait, elle a trouvé une aiguille plantée à travers le siège avec une note attachée disant " Vous venez d'être infecté par le HIV ". Le Centre de Contrôle des Maladies rapporte plusieurs événements similaires dans plusieurs autres villes récemment.
Toutes les aiguilles testées SONT positives HIV.
Le Centre rapporte qu'on a trouvé des aiguilles aussi dans les retours de monnaie de téléphones publics ainsi que de machines distributrices de liqueurs douces. Nous demandons à tout le monde d'user d'une extrême prudence quand vous serez confrontés à ce genre de situation. Toutes les chaises publiques devraient être inspectées avec vigilance et prudence avant usage. Une inspection visuelle minutieuse devrait suffire. De plus, les soussignés demandent à chacun de vous de communiquer cet avis à tous les membres de votre famille et vos amis du danger potentiel.
Merci.
On nous a demandé de passer ceci au plus grand nombre de personnes possible.
Ceci est très important!!! Pensez que vous pouvez sauver une vie juste en redistribuant ceci. S.V.P. prenez quelques secondes de votre temps pour faire passer le message.
Merci!

CE QUE TU REFUSES D'APPRENDRE DANS LE CALME, LA VIE TE
L'APPRENDRA DANS LES LARMES.
L'Organisation Mondiale de la Santé vous remercie...


Dans le dernier numéro d'Ardennes Magazine vous publiez une info soit disant importante concernant des seringues infectées du sida trouvées sur des fauteuils de cinema.
Il se fait que cette info circule sur internet depuis plusieurs années et est cataloguées comme "HOAX" ou cannular. Je vous invite à visiter http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax_message.php?idArticle=2118 ou vous retrouverez une version de votre publication.
D'autre part ce très sérieux site http://www.hoaxbuster.com/ catalogue tout ces cannulars et représente donc une très sérieuse source d'information.
Je crois que publier de telles propos pourrait présenter un danger en donnant des idées à des personnes dangereuses tout en augmentant un certain sentiment d'insécurité, cela pour une pure invention.
Merci de m'avoir lu

.Bernard AMAND


 


Ha ça, on savait rire au 19ème siècle !

A lire du début à la fin pour comprendre l'humour de cette lettre! Lettre de Georges Sand à Alfred de Musset !
No truquage.

> Je suis très émue de vous dire que j'ai
> bien compris l'autre soir que vous aviez
> toujours une envie folle de me faire
> danser. Je garde le souvenir de votre
> baiser et je voudrais bien que ce soit
> là une preuve que je puisse être aimée
> par vous. Je suis prête à montrer mon
> affection toute désintéressée et sans cal-
> cul, et si vous voulez me voir aussi
> vous dévoiler sans artifice mon âme
> toute nue, venez me faire une visite.
> Nous causerons en amis, franchement.
> Je vous prouverai que je suis la femme
> sincère, capable de vous offrir l'affection
> la plus profonde comme la plus étroite
> en amitié, en un mot la meilleure preuve
> que vous puissiez rêver, puisque votre
> âme est libre. Pensez que la solitude où j'ha-
> bite est bien longue, bien dure et souvent
> difficile. Ainsi, en y songeant j'ai l'âme
> grosse. Accourez donc vite et venez me la
> faire oublier par l'amour où je veux me
> mettre.
>
MUSSET S'EMPRESSA DE RÉPONDRE :
>
> Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
> Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
> Vous avez capturé les sentiments d'un cœur
> Que pour vous adorer forma le Créateur.
> Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
> Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
> Avec soin de mes vers lisez les premiers mots :
> Vous saurez quel remède apporter à mes maux.
************
Romantique n'est-ce pas ? Maintenant relisez la lettre de Sand une ligne sur 2... et les premiers mots de chaque ligne de celle de Musset. Tout ceci est authentique, comme quoi ils se marraient bien au XIXe siècle!


En date du lundi 01/12/2003, la commune de Lierneux organise un marché à la Saint-André. Ce jour là, nous installerons un stand tombola avec pour but de récolter des fonds pour le Téléthon-Belgique.
Si votre flânerie vous amène dans ces parages, n’hésitez pas à vous arrêter à notre stand en plein milieu du marché ! Toutes les récoltes financières vont à la recherche médicale pour les maladies neuro-musculaires.
Nous aurons besoin de vous pour susciter des dons au n° de compte : 000-0002323-92 à l’ABMM (Assiation Belge contre les Maladie neuro-Musculaire) ou pour susciter des appels au 070/23.36.37 lors du Téléthon
(pour rappel, le Téléthon se déroule du vendredi 5/12/03 à 18h au samedi 6/12/03 à 24h non stop).
Vous pouvez aussi visiter sur leur site. Voici la marche à suivre : http://www.telethon-belgique.org
leonlallement.freebel.netPlus simple, plus fiable, plus rapide : découvrez le nouveau Caramail - http://www.caramail.lycos.fr


"Luxembourg province propre et fleurie" 2003

De bois ou de bronze, Houffalize et Sohier repartent tous deux avec leur Challenge
A l'occasion de la remise des prix du 21ème challenge "Luxembourg, province propre et fleurie" qui s'est déroulée le jeudi 9 octobre 2003 dans les salons du palais provincial à Arlon, le Challenge a été remporté définitivement et ce, pour la première fois dans le cadre de cette campagne de sensibilisation de longue haleine.
En effet, M. le Gouverneur Caprasse et Madame ont une nouvelle fois fait l’honneur d’accueillir les très nombreux représentants (de l’ordre de 140 personnes) des villes, villages et associations diverses qui avaient introduit au printemps dernier leurs candidatures.
Cette réception placée sous la présidence de M. Jean-Luc Henry, Président de la FTLB et Député permanent au tourisme et de M. Luc Noël, Président du jury, journaliste à la RTBF, émission « Jardins et Loisirs » s’est déroulée dans une ambiance cordiale et très chaleureuse.
Après avoir salué les différentes personnalités présentes, remercié M. le Gouverneur et Madame pour leur excellent accueil, le jury et son équipe, M. Henry développa les actions promotionnelles entreprises lors de cette 21ème organisation.
Il se félicita du nombre toujours croissant de candidatures et du succès rencontré par les différentes actions mises sur pied par la fédération touristique du Luxembourg belge et notamment de la visite des Floralies liégeoises.
Toutes ces actions, de même que les lots tangibles (bons d’achat de plantations) se sont déjà traduits au travers d’un fleurissement plus diversifié, plus dense et de mieux en mieux soigné où l'esprit de créativité voit le jour à beaucoup d'endroits.
L’investissement consenti a donc déjà commencé à porter ses fruits.
Cette année, les encouragements et les stimulants ont été nombreux et diversifiés :
- octroi de bons d’achat de plants et de terreau de qualité de 250 € aux 10 premiers, 500 € aux 10 suivants et de 375 € du 21ème au 25ème ;
- octroi d’un diplôme à l'ensemble des participants;
- reportage TV dans le cadre de l’émission « Jardins et Loisirs » sur les villages de Nadrin, Ollomont et Filly;
- et comme promis lors des éditions antérieures (2001 et 2002), après une longue attente, octroi d’un mobilier d’ornementation aux 10 premiers villages et villes fleuris 2003, soit un budget total de 75.000€. Cette année, le dossier et la majorité des accords sont enfin arrivés à terme. C'est ainsi que vous verrez aux entrées des localités de nouveaux portiques et un nouveau label décerné aux plus beaux villages fleuris.
Par ailleurs, la FTLB est à la recherche d’un ou plusieurs endroits pouvant être visités l’an prochain afin de visualiser et de tirer profit d’expériences étrangères et différentes, mais toutes visant le même objectif : le fleurissement de qualité.
Le Président du jury prit ensuite la parole pour faire part de ses impressions sur cette 21ème édition. Il a intitulé son allocution « des fleurs sous le soleil » :
« Malgré la canicule, beaucoup de candidats sont parvenus à entretenir une floraison superbe grâce à des efforts et des arrosages plus que réguliers. Même si les places sur le podium étaient méritées l'année dernière, nos lauréats ne se sont pas reposés sur leurs lauriers. Ils ont encore progressé et ont placé la barre encore plus haut. Cette amélioration du niveau rend plus net le contraste entre les localités qui fleurissent et celles qui s'inscrivent "administrativement" au challenge. Il est clair qu'une dynamique "communautaire" est nécessaire pour que le fleurissement évolue et que tout le village en sorte grandit. Cette émulation entre les habitants et entre les villages permet un meilleur fleurissement global des entités inscrites et éventuellement des autres.
C'est avec une année aussi étonnamment chaude et sèche que l'on peut mesurer le trésor de dynamisme et de dévouement que recèle le challenge».
Les 10 premiers de ce 21ème challenge sont :
Exceptionnellement et pour la première fois depuis le début de cette "aventure florale" il y a 21 ans, le Challenge, œuvre en bois sculptée par Monsieur Mathot a été remportée par une ville. En effet, le règlement prévoit qu'après trois victoires consécutives le challenge soit offert définitivement au lauréat. C'est à la ville et au syndicat d'initiative de Houffalize qu'est revenu ce grand honneur et ce privilège.
Sohier quant à lui a gagné le nouveau challenge : œuvre en bronze de Monsieur André Bartiaux, artiste et agent provincial.
Ex-aequo à la 1ère place :
le Cercle Saint-Lambert pour le village de Sohier et
l'administration communale en collaboration avec le syndicat d'initiative pour la ville de Houffalize
2ème : le comité « Village propre et fleuri » pour le village de Willancourt
3ème : le comité des « Joyeux Lurons » pour le village de Petitvoir
4ème : le syndicat d’initiative pour le village de Rachecourt
5ème : le comité du village local pour le village de Hubermont
6ème : le cercle horticole « La Souche fleurie » pour le village de Menil-Favay
7ème : le syndicat d’initiative de Gouvy pour les villages de Courtil, Bovigny et Halconreux
8ème : le syndicat d’initiative de Nadrin pour le village de Nadrin
9ème : l'association « Plaine de jeux Les Arcades» pour le village de Grandvoir / Fineuse
10ème : la ville et le syndicat d’initiative pour la ville de Virton
Dans le cadre de la campagne florale, il y a aussi un critère propreté qui est pris en compte. C'est ainsi que le prix de la propreté a été décerné à Rachecourt, qui a entretenu avec beaucoup de soin les rues de son village.
Pour plus de détails, rendez-vous sur le site internet de la FTLB : http://www.ftlb.be sous la rubrique "21ème challenge"
D'ores et déjà, le rendez-vous est pris pour l'année prochaine !
Fédération touristique du Luxembourg belge
Quai de l’Ourthe 9
6980 LA ROCHE-EN-ARDENNE
Tél : 084/411.011 Fax : 084/412.439
E-Mail : info@ftlb.be Internet : http://www.ftlb.be


La première session de l’Université Rurale Wallonne s’est tenue ces 16, 17 et 18 octobre .

Organisée par un partenariat de quatorze institutions actives dans le développement rural et local en Wallonie, cette première édition a rassemblé plus de 130 participants dans huit « itinéraires » de terrain disséminés en divers lieux de la Région.
L’assemblée générale de samedi a tiré les enseignements de ces huit parcours faits de visites et de débats, axés chacun sur une thématique particulière.
Le rapport de cette première session relayera des recommandations vers les pouvoirs publics qui y trouveront autant de solutions concrètes émanant des acteurs de terrain.
Mais d’ores et déjà apparaissent deux nécessités essentielles. Elles devraient faciliter le développement d’un milieu rural wallon en profonde mutation, suite à l’arrivée de nouvelles populations urbaines en recherche d’une meilleure qualité de vie:
• Une coopération accrue entre les pouvoirs publics et entre leurs administrations ainsi qu’une collaboration plus ouverte entre les opérateurs locaux soutenus par les différentes politiques régionales et communautaires. Cette « transversalité » apparaît particulièrement indispensable pour assurer des services de qualité et favoriser l’éclosion des projets de développement. Le Contrat d’Avenir du Gouvernement wallon promet cette « transversalité » . Il est temps - dit l’université rurale - de l’organiser concrètement.
• L’autre grande revendication qui traverse tous les thèmes abordés est celle d’accentuer la professionnalisation et le financement de certaines fonctions rendues aujourd’hui nécessaires par les mutations sociales du monde rural. Les rapporteurs ont été unanimes : « Médiateurs, agents de développement, animateurs, conseillers sont des métiers nouveaux dont nos campagnes ont un besoin accru pour assurer leur cohésion sociale et leur développement économique autant que culturel et social. »
La prochaine session de l’URW est prévue pour 2005. La Wallonie rejoint ainsi la France et le Québec où l’université rurale est devenue une tradition.
Informations : Fondation Rurale de Wallonie – tél . 081/261.882


Aiseau
Marché de Noël
Appels aux artisans

Le comité des fêtes d’Aiseau-Centre, fort de son enthousiasme et de son succès de l’année dernière, organise le 14 décembre 2003 sur la place d’Aiseau-Centre le Marché de Noël. Pour cet événement, qui mettra tout le village en effervescence, tous les sens seront mis en éveil avec les saveurs, les senteurs, des gourmandises (dégustations), des surprises, des cadeaux, des chants, et une féerie de personnages de disney. D’ores et déjà, les critères sont fixés : convivialité, originalité, ambiance, découverte, étonnement. De plus, cette année, le comité des fêtes a préparé un programme tant pour les enfants (animations, spectacle de marionnettes), les parents, ainsi que les papys et mamys (chapiteau).
Il n’est pas trop tard pour faire appel à tous les artisans locaux, régionaux qui ont du savoir faire et qui souhaitent exposer leurs produits. Attention ! les places sont limitées. Le marché de Noël s’adresse aussi aux particuliers (tous âges) qui ont du doigté et qui souhaitent exhiber et vendre leurs créations personnelles (biscuit, crêpe, galette, terre glaise, bijoux, joyaux, pâte à sel, carte de vœux, napperons, libations, boules et personnages de noël, etc...).
Le comité des fêtes d’Aiseau-Centre est donc devenu le fer de lance de l’animation villageoise. Mais cet élan a besoin d’être, sans cesse, ravivé par ses membres et par toutes les bonnes volontés qui n’hésiteront pas à venir les rejoindre.
Vous avez envie de donner vie à votre village, votre quartier, alors rejoignez le comité des Fêtes d’Aiseau-Centre. Qui peut devenir membre ? Le Comité des Fêtes est une association qui veut regrouper : toutes les personnes qui souhaitent s’impliquer et/ou groupements, comités, et/ou associations culturelles et sportives et/ou commerçants – indépendants et/ou Artisans d’Aiseau-Centre.
Quel âge faut-Il ? Il n’y a pas de limite d’âge, que vous soyez jeunes, moins jeunes, âgés… nous sommes tous concernés…
Vous voulez faire partie du comité, vous désirez : avoir plus de renseignements sur le comité, les missions, les objectifs, l’agenda, Participer à la prochaine réunion du comité (sans engagement),
vous inscrire en tant que membre actif, (Inscription entièrement gratuite), vous voulez lancer une initiative et vous souhaitez être soutenu(s). Laissez-nous vos coordonnées :
Toutes les bonnes volontés (individuelles ou de groupes) sont attendues, pour faire de ce comité des fêtes une association dynamique pour le plus grand plaisir des habitants d’Aiseau
Organisation : Le Comité des Fêtes est une initiative de la Maison des Jeunes « Les Castors ». Responsable : Achille Verschoren et tous les autres
Deux lignes de téléphone 071/77.34.83 – O71/74.40.77 Un télécopieur (fax) 071/77.16.48, e-mail : info@castor.be Site web : www.castor.be
Adresse Comité des Fêtes D’Aiseau-Centre : Salle « Le Refuge » rue du Centre, 82 6250 Aiseau
Voulez-vous bien diffuser cette information dans votre prochaine édition – Merci
Achille Verschoren Directeur



 


 

 

Lien vers le courrier des lecteurs d'octobre 2003

 


1 er novembre 2003
Transmettre vos commentaires