cinéma par Jean-Phi
Chasse à courts !


Chasse à courts !

Après la traditionnelle chasse aux œufs pascale, la chasse aux courts métrages sera bientôt ouverte.

Les festivités démarreront en effet le samedi 29 avril à Bruxelles pour quitter la capitale le 7 mai et traverser la Wallonie du 9 au 14 mai. Le 9e Festival du court métrage de Bruxelles poursuit sur sa lancée avec des nouveautés. Une chose est sure : les organisateurs ont vraiment mis les petits plats dans les grands.

La 9e édition du Festival du court métrage de Bruxelles se tiendra du 29 avril au 7 mai à Bruxelles et du 9 au 14 mai en Wallonie

Le Festival poursuit sur sa lancée…

Comme c’est le cas depuis plusieurs années, la programmation du Festival comptera une série de films présentés en compétition tandis que de nombreux autres seront projetés hors compétition. La compétition sera à nouveau scindée en deux parties : 43 films (originaires d’Espagne, de Grèce, d’Israël, de Bosnie et du Venezuela notamment) concourront dans le cadre de la compétition internationale alors que 18 films belges, tant francophones que néerlandophones, concourront dans le cadre de la compétition nationale. De nombreux Prix viendront récompenser les meilleurs courts métrages, le Grand Prix s’élevant à 2500 euros pour chacune des compétitions.

Un jury unique aura la tâche délicate de départager tous ces courts. Il sera pour le moins prestigieux puisque composé de Chantal Lauby (ex-Nuls et réalisatrice de « Laisse tes mains sur mes hanches »), de Frédéric Jannin (ex-Snuls et illustre membre de l’équipe du jeu des dictionnaires), de Martin Laroche (acteur québécois qui avait obtenu en 2003 le Prix d’interprétation masculine au Festival pour sa performance dans « Déformation personnelle »), de Karim Albou (réalisatrice française de « La petite Jérusalem », nominé cette année aux Césars comme meilleur premier film) et Carlo Ferrante (acteur belge que l’on a pu voir récemment sur nos écrans dans « Ordinary Man » de Vincent Lannoo).

Le délicieux court allemand « Meine Eltern » sera programmé parmi les coups de cœur des jurés






Courts toujours !

Le jeudi 4 mai à partir de 21 heures, le conseil des étudiants et la 2e année du baccalauréat en communication de la Haute École Léon Eli-Troclet de la Province de Liège présenteront au cinéma liégeois Le Parc une grande soirée de courts métrages intitulée « Les premiers pas sur la planète cinéma », sous forme d’une séance de projection d’une dizaine de courts-métrages sélectionnés selon 2 axes : des courts métrages de célébrités du cinéma francophone d’aujourd’hui (Jamel Debbouze, Gad Elmaleh, Cécile de France, Marie Gillain et Bouli Lanners notamment) mais réalisés lors de leur premiers pas sur grand écran et des courts-métrages de jeunes réalisateurs francophones prometteurs qui n’en sont pour leur part qu’à leurs débuts (citons le délirant « Ripaille sous paillasson » de Mathieu Donck et « C'est vrai (en plus) », très chouette film de Dominique Laroche). Une interaction entre le public et les professionnels présents (réalisateurs et acteurs) sera possible grâce à une courte séance de questions-réponses.
Les bénéfices de la soirée seront reversées à l’ASBL « Les Grignoux » pour le projet : La Caravane des Quartiers.

La soirée de courts métrages « Les premiers pas sur la planète cinéma » aura lieu le jeudi 4 mai au cinéma Le Parc à Liège
Prix : 5 € en prévente (réservation au 0497/333 803 ou via preventes@planetecinema.be), 6 € sur place.

 

 

 

La 8e édition du Festival des très courts (des films de moins de trois minutes hors titre et générique) fera à nouveau arrêt à Bruxelles, le vendredi 5 mai à 21 heures, et sera célébré simultanément dans plus de 20 villes françaises, ainsi qu’au Canada et en Suisse notamment.

Un concours d'écriture de scénario opposera pour la cinquième fois dix candidats ayant pour mission de rédiger un scénario en quatre jours et demi sur un thème annoncé au cours du Festival. Un Prix de 1000 euros récompensera le gagnant, qui sera choisi par un jury composé de Khalid Maadour, de Christophe Le Masne et de Nassim Amaouche. Les coups de cœur des jurés, le programme « Europe en courts » (consacré cette année à l’Europe de l’Est), les Jameson Short Film Awards et les séances jeune public (pour les enfants âgés de 9 à 12 ans et de 12 à 15 ans) compléteront la programmation maintenant habituelle du Festival.

Comme de coutume, le chapiteau représentera le centre névralgique du Festival et tout l’aspect festif de celui-ci. De nombreux à-côtés y seront en effet organisés puisqu’il sera le théâtre des projections des courts réalisés via les kino cabarets (des films faits en 48 heures avec pour devise « Faites bien avec rien, faites mieux avec peu, faites-le maintenant ! ») et des concerts apéro qui auront lieu chaque jour à 18 heures. Le chapiteau hébergera également un marché du court métrage.

Le 7 mai, le Festival quittera Bruxelles pour sillonner les routes de Wallonie du 9 au 14 mai. Il fera arrêt à Herve le 7 mai, à Namur le 11, à Mons le 12, à Liège le 13 et à Charleroi les 13 et 14 pour un week-end du court métrage.
… avec des nouveautés !

Et quelles nouveautés ! Signalons tout d’abord l’ajout d’une salle afin de contenter un maximum de spectateurs, la salle Molière, qui vient s’ajouter aux deux salles du Vendôme et au Petit Théâtre Mercelis. Autre nouveauté cette année, la compétition nationale s’ouvre à l’animation et une séance « Vidéo » figure dans la programmation. Après le Québec voici deux ans et le polar l’année dernière, c’est l’Italie qui sera cette fois mise à l’honneur, avec une carte blanche au Festival de Sienne, une série de documentaires de réalisateurs passés depuis à la fiction (comme Bertolucci et Bellochio) et deux programmes rétrospectifs.

L’excellente animation australienne « Pavillon 13 » sera présenté lors de la séance d’ouverture

Un programme consacré à l’Algérie (ou le regard de quatre réalisateurs sur leur pays d’origine), une carte blanche à l’organisateur des projections mensuelles « Courts mais trash », une séance d’ouverture présentant des films coups de cœur des organisateurs indisponibles par le passé (dont l’excellente animation australienne « Pavillon 13 »), une séance « Grands acteurs » (où la part belle sera donnée aux « grands acteurs » passés un jour de l’autre côté de la caméra) avec la présence de Patrick Bouchitey le 4 mai qui viendra présenter « Lune froide » et un music-hall urbain le vendredi 5 mai à 22 heures au Petit Théâtre Mercelis viendront donner une touche de fraîcheur au Festival.

Le film « À l’arrachée » réalisé par Christophe Smith et Benoît Delépine (alias Michael Kael de Groland Sat) fera partie de la séance « Grands acteurs »

Signalons enfin qu’une longue nuit du court métrage sera organisée par La Deux en collaboration avec le Festival du court métrage de Bruxelles. Une série de courts entrecoupés d’interviews (d’Alain Berliner, de Jan Hammenecker, etc.) sera ainsi programmée le samedi 29 avril de 23 heures à 7 heures du matin.

Pour plus d’infos : www.courtsmétrages.be

Bons films !

Jean-Phi

jeanphi111@yahoo.com


Photos & reportage : Jean-Phi
jeanphi111@yahoo.com
21 avril 2006

Obtenir une photo originale

Transmettre vos commentaires