cinéma par Jean-Phi
C’EST LE VINGTIÈME !

 



Une fois encore, Le FIFF saura sans doute en mettre plein les yeux des cinéphiles de tous bords.
C’est le vingtième…

Voilà en effet vingt ans déjà qu’est né le Festival International du Film Francophone de Namur (le FIFF pour les initiés). C’était en 1986.
Vingt ans plus tard, l’objectif de ses organisateurs reste inchangé : promouvoir et diffuser les œuvres audiovisuelles francophones et tenter, à cette fin, de rassembler à Namur tous les réalisateurs, producteurs, scénaristes et acteurs impliqués dans la création cinématographique francophone. Le moins que l’on puisse écrire est que ceux-ci se sont donnés les moyens d’atteindre cet objectif pluriel. Prenant de plus en plus d’ampleur chaque année, le FIFF a accueilli pas moins de 40 000 spectateurs l’an dernier. Gageons que cette 20e édition du Festival sera encore plus festive que la précédente et que les organisateurs auront su mettre les petits plats dans les grands pour convier le public et les professionnels du cinéma à vivre pleinement cet anniversaire avec eux.

 


Gérard Corbiau, Président d’Honneur du Festival

 

Du vendredi 23 au vendredi 30 septembre, la capitale de la Wallonie vivra à nouveau au rythme du septième art. Le temps d’une semaine, Namur sera une fois de plus le centre du monde cinématographique francophone puisque plus de 200 films y seront projetés dans ses quatre cinémas : le Caméo, l’Eldorado, le Forum et l’Acinapolis. D’autres lieux tels que la Maison de la Culture et le chapiteau du Festival érigé Place d’Armes accueilleront également les festivaliers.


L’enfer, de Danis Tanovic, aura l’honneur d’ouvrir ce 20e FIFF
Qui dit édition anniversaire, dit séances d’ouverture et de clôture de prestige.

L’Enfer, de Danis Tanovic, ouvrira ainsi le Festival. Le réalisateur de No Man’s Land y a dirigé un casting de choix puisque Emmanuelle Béart, Karin Viard, Marie Gillain, Carole Bouquet, Guillaume Canet ou encore Jean Rochefort figurent au générique de son dernier métrage. La séance de clôture présentera pour sa part le premier long de l’ex-Snul et ex-JAADTOLY Stefan Liberski.

Bunker Paradise réunit l’excellent Jean-Paul Rouve et les sympathiquissimes acteurs belges Bouli Lanners et Yolande Moreau.

 

Jean-Paul Rouve et Bouli Lanners se retrouvent dans le Bunker Paradise de Liberski

Pour fêter comme il se doit leurs vingt ans, les organisateurs du Festival International du Film Francophone de Namur ont choisi d’ouvrir leur programmation à deux nouvelles sections : « Adaptation littéraire » et « Le FIFF se souvient », rétrospective qui rassemblera une douzaine de films en présence de leur réalisateur. Hormis celles-ci, les fidèles du Festival retrouveront les huit sections qui leur sont proposées d’année en année : « Longs métrages de fiction en compétition », « Courts métrages », « Documentaires », « Avant première », « Panorama » (présentation d’auteurs ou de réalisateurs inconnus en Belgique mais déjà révélés dans leur pays), « Coup de cœur » (section rendant hommage à une personnalité marquante du cinéma francophone), « Cinéma belge » (focus participant au rayonnement du cinéma belge francophone en francophonie) et « Séances Public Jeune ».


Bons films !
Jean-Phi
jeanphi111@yahoo.com


Le Parfum de la Dame en Noir sera présenté dans le cadre de la compétition fictionLe genre documentaire sera abordé sous la thématique « ce que le documentaire emprunte à la fiction et vice versa ».

De leur côté, les « Séances Public Jeune » se déclineront en trois volets : la présentation de films inédits en présence des équipes de film qui témoigneront de leur expérience, la présentation de films « classiques » sur la base de dossiers pédagogiques qui développeront soit un thème philosophique, soit une structure narrative différente ou encore un procédé cinématographique intéressant et enfin, l’organisation d'ateliers « pratiques » qui traiteront de l'esthétique cinématographique à travers un film. Notons encore que le jury officiel fiction sera pour la première fois ouvert à des personnalités internationales non francophones mais francophiles qui choisissent, par affinité pour la langue de Molière, de tourner ou d'écrire en français.


Thierry Michel (réalisateur de Iran, sous le voile des apparences ) viendra nous présenter Congo River, son dernier documentaireSi les organisateurs du Festival sont désireux de placer celui-ci sous le signe de la fête, des retrouvailles, des réjouissances et des souvenirs, ils tiennent également à présenter un « FIFF en fête » via l’organisation d’animations dans les rues namuroises, de concerts, de soirées et de surprises. Dans le cadre des MUSICOFIFF et en collaboration avec la Province de Namur, le FIFF proposera le 24 septembre à 20h30 sur la scène de la Maison de la Culture un concert de l’auteuse chanteuse Sandrine Kiberlain (« Manquait plus qu’ça »), laquelle trouve depuis peu son bonheur tant dans la musique que dans le cinéma. Le « coup de chapeau aux frères Dardenne » viendra quant à lui saluer la qualité du travail des deux Liégeois via la projection de trois de leurs films. Enfin, le FIFF enrichira le programme de sa vingtième édition de plusieurs expositions, rencontres, forums et autres classes de cinéma.


L’auteuse chanteuse rêveuse Sandrine Kiberlain sera en concert à Namur le 24 septembre

Infos pratiques
Festival International du Film Francophone de Namur
Rue des Brasseurs, 175
5000 Namur
Tél. : 081/24 12 36
www.fiff.be
info@fiff.be

- ciné pass (donnant accès à toutes les projections publiques du Festival) : 10 EUR
- ciné pass journalier (donnant accès à toutes les projections publiques du Festival programmées à cette date) : 5 EUR

Ces ciné pass sont en vente aux cinémas accueillant le Festival, à la Maison du Tourisme et aux bureaux du FIFF.


Le Bayard, récompense tant convoitée par les différents acteurs présents en compétition

 


Photos & reportage : Jean-Phi
jeanphi111@yahoo.com
27 août 2005

Obtenir une photo originale

Transmettre vos commentaires