cinéma par Jean-Phi

Les plus Courts sont les meilleurs


Cette année, le Festival du Court Métrage de Bruxelles sera organisé pour la 7ème année consécutive, du 1er au 9 mai. Le rendez-vous est d’ores et déjà fixé au Cinéma Vendôme et au Petit Théâtre Mercelis à Ixelles, où plus d’une centaine de courts métrages seront projetés pour le plus grand plaisir tant des cinéphiles que des curieux désireux de mieux connaître ce genre particulier. Pour prolonger la fête, un chapiteau sera à nouveau dressé sur la place Fernand Cocq pendant toute la durée du Festival. Il hébergera un marché du court métrage, des concerts et des Kino cabarets.


Pascal Hologne et Céline Masset, organisateurs du Festival

Dans le programme hors compétition, les projecteurs seront mis sur le Québec et sur son cinéma à la fois féroce, drôle et touchant. Quatre cartes blanches seront ainsi données à autant de programmateurs avisés, pour nous permettre de (re)découvrir la richesse du court québécois. Le Festival mettra aussi en avant les dix nouveaux pays membres de l’UE et leur cinéma aussi beau que particulier. Représentés chacun par un court métrage issu de leur production nationale, ils seront ainsi accueillis comme il se doit parmi nous. Lors du Festival, le spectateur pourra aussi découvrir les coups de cœur des jurés, les très courts (une cinquantaine de courts métrages de moins de trois minutes), les courts métrages européens ayant remporté le Jameson Short Film Award en 2003, les premiers pas des grands réalisateurs (François Truffaut, Jane Campion ou encore Jan Kounen), le court métrage expérimental (à travers huit œuvres majeures du court expérimental européen de ces 25 dernières années) et les séances jeunes, qui permettront aux 9-15 ans de découvrir un cinéma différent.


Le Kino, un concept qui déménage

Tentés par l’aventure ?
Alors n’hésitez surtout pas à vous rendre sur le site du Festival (www.courtmetrage.be) pour en savoir plus.

Bons films !
Jean-Phi
jeanphi111@yahoo.com

 


L’affiche du Festival

D’année en année, le Festival prend de plus en plus d’ampleur, après avoir notamment accueilli près de 10.000 spectateurs l’an dernier. Deux grands programmes sont proposés : les films en compétition et les films hors compétition. Pour la première fois cette année, la compétition sera divisée en deux catégories : la compétition internationale d’une part, et la compétition nationale d’autre part, histoire de faire la part belle aux courts métrages de nos réalisateurs. Un jury unique sera chargé de récompenser les meilleurs courts des deux compétitions. Il sera composé de Jacques Kermabon (journaliste français), de Thomas de Thier (réalisateur belge), de Gilles Bissot (directeur photo), d’Éric Bachand (directeur artistique de festival au Québec) et de Julie Durand (comédienne française, que l’on a pu voir dans « Bienvenue au gîte »).


« L’Union fait la force » sera programmé lors de la séance d’ouverture

Pour la première fois, le chapiteau dressé sur la place Fernand Cocq sera le théâtre de Kino cabarets.
Né au Québec en 1998, le Kino est une plate-forme de diffusion qui permet à chacun de montrer des films avec pour mot d’ordre « Faites bien avec rien, faites mieux avec peu, faites-le maintenant ! ».
Une contrainte supplémentaire vient s’ajouter au Kino cabaret : l’obligation de faire la totalité du film en 48 heures.
Les œuvres ainsi réalisées seront projetées sous le chapiteau le lundi 3, le mercredi 5 et le vendredi 9 mai à 23h30.

 

Bons films !

Jean-Phi

jeanphi111@yahoo.com


     


Photos & reportage : Jean-Phi
jeanphi111@yahoo.com
28 février 2004
Obtenir une photo originale
Transmettre vos commentaires