L'argent autrement par Picsou

Retour à la rubrique >>>

Achat immobilier

Il faut d'abord savoir qu'un compromis de vente/achat vaut vente. l'acte notarié ne fait qu'officialiser les choses vis-à-vis des tiers. Il faut donc être très prudent pour signer un tel document car si vous n'obtenez pas le crédit nécessaire auprès d'une banque, vous serez dans de sérieuses difficultés. Il est donc souhaitable que dans ce document, l'achat soit subordonné à l'obtention d'un prêt à obtenir auprès d'un banquier. A savoir également qu'un acompte versé sera perdu en cas de désistement.

Si vous connaissez le banquier qui vous accordera le crédit, vous pouvez éviter des frais en faisant expertiser l'immeuble à acheter par un expert agréé par cette banque. D'une part, l'expertise est obligatoire et sera versée à votre dossier de crédit, d'autre part, vous aurez une confirmation de la valeur du bien et vous pourrez influencer le vendeur à la baisse dans vos négociations si l'expertise le permet. Généralement les banques financent 80% du montant total : valeur en vente normale + frais.

Conseil très pratique : même si vous avez choisi votre banquier, il faut faire votre marché auprès de différentes banques ou courtiers en crédits, vous serez en position de force pour négocier le taux qui vous sera appliqué. En finalité choisissez toujours l'offre la meilleure, vous n'avez aucune obligation envers votre banquier habituel. Certains courtiers en crédit ou en assurance que vous trouverez dans les petites annonces vous fournissent en plus du service et négocient les taux pour vous. De plus la Région Wallonne offre des conditions très intéressantes pour les jeunes de moins de 35 ans qui ne sont pas encore propriétaires.

Sachez que si vous faites construire, le financement tient compte du terrain comme de fonds propres déjà engagés et cet actif s'ajoute au coût total de la construction majoré de la taxe sur la valeur ajoutée pour le calcul des 80%. Le terrain doit être libre de charges sans hypothèque.