Bovigny
« A Bon Vî Timps » les 27&28 mai 2006




La Fête
Lors de cette fête, le village de Bovigny est complètement fermé à la circulation et chaque entrée est délimitée par des « arvaux » (grande armature de bois garnie de sapin) qui représente une arcade. Cette année, il y en aura cinq pour délimiter l’enceinte de la manifestation. Le prix d’entrée est fixé à 2.5€ pour les plus de 12 ans et gratuit pour les enfants.


Tout comme les sept éditions précédentes, les festivités débuteront le samedi en début d’après-midi par une messe pour les organisateurs défunts. Elle sera suivie par le dépôt de fleurs au monument, par les discours et par le traditionnel apéritif. Ensuite, place à la découverte ou à la redécouverte du temps passé.
Dispersés dans le village, c’est un peu plus de cinquante artisans et exposants qui se feront un plaisir de vous faire revivre à bon vî timps. Ainsi vous pourrez rencontrer le forgeron, le bourrelier, le fagotier, le fabricant de balais, le fabricant de moules à beurre, le fabricant de râteaux en bois, le travailleur de noisetier, de saule, de seigle, de cuir, de rotin, le fabricant de manches à outils, le potier, le pailleur, la personne qui canne les chaises, le fabricant de rouets, le batteur de faux, les scieurs de long, le tondeur de moutons, les batteurs de fléaux, le tailleur de pierre, les dentellières, les lavandières, les fileuses de laine, les brodeuses, les modistes, les graveurs sur bois, les gardiennes d’oies, le crieur de rue, les curés de campagne et leurs enfants de cœur, les gendarmes en costume d’époque, les religieuses, le boulanger, le souffleur de verre, le légumier, les peintres, le graveur sur verre, l’ardoisier et bien d’autres encore.


Vous pourrez également contempler et revivre la fenaison et le labour avec nos vieux chevaux ardennais (de plus en plus rares), visiter une vieille cuisine reconstituée comme jadis de même qu’une laiterie en activité, une forge, une exposition d’objets insolites, de vieilles photos, d’objets religieux, de vieilles voitures et motos, de vieilles machines agricoles, de vieux tracteurs, d’antiquités militaires, vous promener dans un char attelé, vous amuser à la riboulette, à la bizette, aux quilles, aux bouchons, aux cartes, admirer des expositions.
Comme à l’accoutumée, lors du passage aux entrées, vous vous verrez remettre un petit souvenir. En 1980, c’était un écusson tricolore aux couleurs nationales, à l’effigie du coq wallon ; en 1982, des petites poupées ardennaises ; en 1984, des petits balais ; en 1989, des mini fagots ; en 1993, des badges de noisetier pyrogravés ; en 1997, un petit cherbin (ardoise) ; en 2001, une pomme de pin aux couleurs d’A Bon Vî Timps et cette année des épis de blé.

Pendant ces deux jours, vous aurez le plaisir de déguster des produits régionaux, le samedi et dimanche soir, la joie de danser à un bal musette. De plus, pendant les journées, les rues seront animées par de petits groupes de musiciens qui se promèneront dans l’enceinte et par la douce musique d’un orgue de barbarie.

 

 

 


Historique

C’est lors du 150ème anniversaire de l’indépendance de la Belgique que notre fête vit le jour. Un concours du plus beau char fut lancé par la commune de Gouvy avec défilé dans ses rues. Le plus beau fut sélectionné parmi tous les villages participants pour défiler à Bastogne (rassemblement du canton de Bastogne) et, après une seconde sélection, à Arlon (le gagnant de chaque sélection remportant un prix). La plupart des chars retraçant l’ancien temps et ses vieux métiers nous donna l’envie de faire une fête pour montrer encore mieux ce que pouvait être la vie de nos grands-parents.



Deux jours de fête, le week-end suivant l’Ascension, furent retenus.
Au départ, cinq comités représentant tous les villages de l’ancienne commune de Bovigny vont se regrouper pour organiser cette fête.
A savoir : - les villageois réunis de Bovigny-Courtil-Halconreux-Honvelez
- le football de Bovigny
- l’ACRF
- le comité Actirura de Cierreux
- le comité Jvr de Rogery
« A BON VÎ TIMPS » était né.

Après une première édition très réussie, où les deux jours sont passés à une vitesse phénoménale, on se fixa rendez-vous deux ans plus tard en 1982, et ainsi de suite en 1984, 1989, 1993, 1997, 2001 et, à présent, en 2006.
Actuellement « A BON VÎ TIMPS » regroupe huit comités qui ne forment plus qu’un lors de ces deux jours, à savoir, les cinq comités pionniers plus :
- les pêcheurs du Glain
- les jeunes de Courtil
- les danseurs d’ « A Bon Vî Timps » de Bovigny
sans oublier tous les bénévoles qui viennent prêter main-forte.

Une des motivations principales qui nous pousse à recommencer cette fête, c'est la joie de se retrouver tous ensemble ainsi que le nombre croissant de visiteurs (la dernière édition a réuni plus de 5000 visiteurs).

Mais notre désir aussi, c'est de garder le même niveau de qualité tout en faisant attention de ne pas en faire une foire artisanale.

 

 

Découvrez notre précédent reportage

Le guide des bonnes affaires en vente 5 euros dans les banques Dexia et les bureaux de S.I.
Levisa.be vous offre également des entrées gratuites dans les plus belles attractions des Ardennes

www.levisa.be


Webmaester : Jean-Marie Lesage
1 mai 2006

Obtenir une photo originale
Transmettre vos commentaires