Canal de Bernistap

Canal de Bernistap

Canal de Bernistap

Canal de Bernistap

Roman historique ? Roman social ?
Bernistap aux travaux pharaoniques a son Christian Jacq. Buret, l’assommoir, son Zola.
Le tunnel de l’espérance – Le souterrain ésotérique de Pierre Vanhemelen, vient de paraître aux Éditions Bénévent.

Le roman
Sombres jours
Années 1820 et quelques.
Le spectre aux lugubres revanches est tombé sur l’Europe. La France n’est plus la France. Le département des Forêts est rentré dans le rang d’un territoire hollandais.
Le monarque Guillaume d'Orange a mis en œuvre un projet ambitieux, que l’histoire qualifiera de fou : relier la Moselle (donc le Rhin) à la Meuse. Pour cela, une voie d’eau artificielle passera sous la ligne de séparation des bassins, à Buret, entre Houffalize et Clervaux : le canal de Bernistap.

Buret mue
Tous les désœuvrés affamés errant dans la région, survivants de la Grande armée vaincue de Moscou à Waterloo vont s’y ruer. Pour une pitance contre de la sueur.
C’est l’histoire de ce chantier que raconte Pierre Vanhemelen.
Avouons-le : près de deux cents ans après, exposés que nous sommes aujourd’hui à suivre en temps réel tous les drames du monde, l’un ou l’autre éboulement qui écrasera de nos ancêtres par groupe de moins de dix n’émouvra plus personne.
Et les ahanements à la peine de hères dont nous descendons, combien de films ne nous en ont-il pas saturés par tous les sens ?

La vie quotidienne au partage des eaux
Comment donc s’y est pris l’auteur pour nous rendre captifs de son entreprise ?
Le roman a le mérite de nous faire vivre dans les baraquements du village champignon de Buret, agglutinés autour de « la maison de la paye » de la Société du Luxembourg. C’est le canal en son temps. Avec réalisme.
Une petite intrigue locale au dénouement funeste va donner au livre un ressort que Guillaume d’Orange méconnaîtra. Avec comme ingrédients une bohémienne intrigante, des paysans médusés, une amourette maudite, des sorts jetés derrière les murs du château de Tavigny, lupanar des lieutenants du monarque batave.
La machine du destin est l’héroïne d’une histoire qui mut1979 brouettes ferrées et 505 non ferrées pour un service inutile. Et le destin a de ces réserves : en stock, par exemple, 1650 bras 400 roues de brouettes…

Inventeur de la lutte des classes
À l’époque, on ne parlait pas de lutte des classes.
« Moi contemporain du canal, je l’aurais inventée bien avant la révolution industrielle», semble dire Pierre Vanhemelen à tout bout de champ ».
Il ne porte dans son cœur ni les bourgeois qui se pointent alors dans le XIXe siècle, ni les aristocrates jouant des coudes à la cour du roi.
« Le roi et sa clique de lèche-cul… »
« Les gueux les regardent avec de la rancœur au creux du ventre et crachent leur dégoût sur le pavé de l’injustice. »
[« J’ai vu un jour le baron Van de la Brune sortir sa grosse panse de chez le roi et crois-moi bien, il y en avait d’autres, des comtes, vicomtes, ducs et autres plumerais de la sorte, c’est le bal des baratineurs en barbichettes »] (c’est encore mieux quand on le fait dire par un autre…)
« Nulle œillade de compassion n’habite l’œil des bourgeois. Leurs hypocrites joyeusetés durant l’observation des manœuvres de la classe ouvrière enflamment leurs conversations ».

À chaque page, Pierre Vanhemelen se fait envoyé spécial au vocabulaire riche d’anachronismes. Il anticipe les notions-brûlot qui changeront le vieux et le nouveau monde quelques décennies plus tard.


Dans un style si particulier que nous lui consacrons une anthologie sous le lien:
« Le Tunnel de l’espérance, le souterrain ésotérique » : le style, et anthologie de figures de rhétorique

René Dislaire


Lien vers quelques articles du même auteur sur la pollution qui régnait à Houffalize autrefois, inspiré par le roman de roman de Pierre Vanhemelen :
« Le Tunnel de l’espérance, le souterrain ésotérique » : le style, et anthologie de figures de rhétorique


Houffalize à l'époque des tanneries: des colonies de rhinocéros


Bernistap. Le tunnel de l'espérance


Bernistap: Le souterrain ésotérique

Lien vers notre reportage complet photos
Cliquez sur la photo pour l'agrandir et passer à la suivante
Cliquez sur le lien en haut de la photo pour découvrir notre reportage en vidéo
Envoyez par e-mail le numéro de la photo avec un commentaire
pour reçevoir gratuitement l'original en haute résolution par retour d'E-mail.
Cliquez sur le logo pour revenir à la page d'accueil du site

Haz click en la foto para descubrir nuestro reportaje en fotos y vídeos.
Haz click en la foto para hacerla más grande y pasar a la siguiente.
Haz click en las vídeos para descubrir los reportajes en vídeo, sonido e imágenes.

  
Envia el número de la foto para recibir el original gratis en alta resolución.
Haz click en el logo para volver a la página de acogida del sitio.
  
Reportaje video gratis si usted es presente en nuestro agenda de manifestaciones.
  

Click on the picture to discover our photos and videos report.
Click on the picture to enlarge it and see the next one.
Click on the videos to discover the reports in videos, sounds and images.
  
Send the number of the picture to receive for free the original in high resolution.
Click on the videos to come back to the home page of the site.
Free video report if you are present in our manifestations agenda.

 

 

 

 


reportage de René Dislaire du 26 juillet 2012
Photo : Jean-Marie Lesage

Webmaster : Jean-Marie Lesage

Obtenir une photo originale
Transmettre vos commentaires